Gestes et conseils pour les loisirs nautiques en eau douce

Le Jeudi 8 décembre 2016
Les lacs et les rivières sont des espaces diversifiés où se côtoient de multiples activités de loisirs : il y a des règles de sécurité à respecter et des conseils à suivre pour préserver l’environnement.

Les conseils de prudence en eau douce

 1- Avant de partir vérifiez….

La météo

Consultez toujours les prévisions météo locales avant d’effectuer votre sortie : le vent et les conditions de navigation ou de baignade peuvent évoluer rapidement !

Prévisions sur le site internet et sur les applications mobiles de Météo-France.

Les courants

Renseignez-vous sur les courants dans votre zone de navigation et sur les risques qu’ils entraînent. Ces informations sont disponibles dans les directions territoriales de Voies navigables de France (VNF), offices du tourisme et mairies.

Votre matériel

Veillez à ce que tout votre matériel de sécurité soit en bon état et adapté à votre activité nautique.
En bateau, partez toujours avec le plein de carburant et un gilet de sauvetage pour chacun.
Vérifiez que les gilets de sauvetage soient adaptés à la taille des enfants de moins de douze ans participant à la navigation.

En lacs et rivières, je porte toujours mon gilet !
Crédits : Direction de la communication du ministère

Vos connaissances

1- Apprenez les éléments clés de la pratique de votre activité avec des enseignants diplômés ; Vérifiez régulièrement votre niveau de compétences.

2- Prenez connaissance des réglementations locales, consultez les règlements de police applicables sur le secteur concerné (règlement général de police, règlements particuliers de police de navigation intérieure) :

  • Fleuves, rivières et canaux gérés par Voies navigables de France (VNF), consulter les directions territoriales
  • Cours d'eau, canaux non gérés par VNF et plans d’eaux intérieurs, consulter les DDT, DDTM et DRIEA  :

Douai (DDTM*) : Tél : 03 27 94 55 60 - courriel : ddtm-dmlni-douai@nord.gouv.fr

Lyon (DDT**) : Tél : 04 78 62 52 53 - courriel : ddt-ptn@rhone.gouv.fr

Nantes (DDTM*) : Tél : 02 40 67 26 26 - courriel : ddtm-cisf@loire-atlantique.gouv.fr

Paris (DRIEA***) : Tél : 01 40 61 89 60 - courriel : dstf.sst.driea-if@developement-durable.gouv.fr

Strasbourg (DDT**) : Tél : 03 88 88 91 00 - courriel : ddt-pn@bas-rhin.gouv.fr

Toulouse (DDT**) : Tél : 05 61 10 60 80 - courriel : ddt-unsf-srgc@haute-garonne.gouv.fr

* DDTM : direction départementale des territoires et de la mer

** DDT : direction départementale des territoires

*** DRIEA : direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement d'Ile-de-France

(Les coordonnées sont indiquées en page 15 du Guide des loisirs nautiques en Eau douce)

3- Prenez connaissance des consignes des clubs sportifs ou associations. > clubs agréés ou affiliés à une fédération sportive

2- Pendant votre activité respectez...

Les règles de pratique

Chaque sport a ses règles : les respecter, c’est garantir la sécurité et faciliter la cohabitation entre tous.

Votre environnement

Les rivières, lacs et canaux sont des espaces naturels que nous partageons : protégez-les en respectant l’environnement. Adopter les écogestes du plaisancier.

Rivières et eau vive : rafting / canoë-kayak / baignade « Pour affronter l’eau vive, protégez-vous »

1- Les précautions nécessaires

Vérifiez les autorisations et les heures de lâchers d’eau des barrages.

Renseignez-vous sur la météo : les orages et le vent peuvent être dangereux :

Prévisions sur www.meteofrance.com et sur les applications mobiles de Météo-France.

Renseignez-vous sur les conditions de navigation (débit, classement de la rivière, barrages...)

Soyez en forme, sachez nager.

Contactez les structures locales (clubs de kayak, offices du tourisme, mairies) qui sauront vous renseigner.

Consultez un topo-guide récent de la rivière, mémorisez les points de repère et les passages difficiles. Si possible, faites une reconnaissance à pied.

Assurez-vous que votre niveau et celui de vos coéquipiers sont suffisants pour la classe de la rivière.

Choisissez une embarcation adaptée à la rivière et à votre morphologie

Ne partez pas sans avoir suffisamment bu (eau, boissons sucrées...) : même dans l’eau, on se déshydrate très rapidement !

Gérez votre résistance physique pour éviter les coups de fatigue en milieu ou fin de parcours.

 2 - L’équipement indispensable

Une aide à la flottabilité de type gilet de sécurité (50 newtons minimum) homologué (normalisation CE) adapté à la taille de la personne, en particulier pour les enfants de moins de douze ans ou une combinaison (de 3 à 4 mm d’épaisseur) couvrant les jambes et le tronc

En eaux vives, un casque en cas de chute, et pour vous protéger des branches d’arbres ou des chocs entre coéquipiers.

Des chaussures antidérapantes ou des bottillons d’eau vive.

Une pagaie supplémentaire à bord des rafts.

Des provisions pour éviter les fringales (par exemple : barres de céréales ou fruits secs). 

3- La descente avec prudence

Restez à une bonne distance des autres nageurs, kayaks et rafts : les styles de navigation diffèrent et vous ne saurez pas forcément anticiper les déplacements.

 4- Quelle rivière, quelles difficultés ?

Quelle rivière, quelles difficultés ?
Crédits : Direction de la communication - MEEM

La baignade 

Avant d’entrer dans l’eau, vérifiez que la baignade est autorisée.

Dans les zones non surveillées, organisez votre propre sécurité : ne vous baignez pas seul(e).

Surveillez vos proches et vos enfants dans l’eau.

Évitez les berges abruptes ou glissantes qui peuvent provoquer des chutes ou vous empêcher de sortir de l’eau.

Entrez dans l’eau progressivement afin d’éviter hydrocution ou malaise.
 

Lacs et plans d’eau « Vérifiez votre équipement »

Amateurs de glisse, renseignez-vous !

Sur les prévisions météo pour la journée et particulièrement sur la force du vent.

Prévisions sur www.meteofrance.com et sur les applications mobiles de Météo-France.

Respectez les chenaux autorisés et les zones réservées à la pratique de votre activité nautique.

Il est important de disposer d’un équipement individuel de flottabilité :

  • pour une navigation jusqu’à 3 700 m de la rive : une aide à la flottabilité (50 newtons minimum)
  • pour une navigation au-delà de 3700 m de la rive : une flottabilité de 100 newtons est obligatoire. Soi un gilet de 100 N, soit une combinaison de 50 N et une aide à la flottabilité de 50 N.

Sur les zones de navigation propres à votre sport, consulter les clubs agréés, et l'affichage sur les postes de secours.

Voile et planche à voile

Un gilet de sauvetage pour chaque personne et adapté à sa taille est essentiel.

Tous les points du gréement doivent être contrôlés : faites-vous aider si besoin par des professionnels.

Le matériel de sécurité doit être à bord. Il est réglementé et précis en fonction des pratiques nautiques.

Restez vigilant et adaptez votre navigation en fonction de votre environnement et de la météo.

En cas de danger, n’abandonnez par votre planche.

Scooter et ski nautique

Le permis plaisance est obligatoire pour le pilote.

Portez toujours un gilet de sauvetage.

Respectez les chenaux autorisés, les zones réservées à la pratique et évitez de faire trop de bruit avec votre moteur.

Pour le ski nautique et activités similaires (bouées tractées, parachutes ascensionnels, wakeboard..), deux personnes doivent être à bord : un pilote et une personne qui surveille le skieur ou la personne tractée.

 Aviron

Prenez connaissance du plan du bassin et des règles de sécurité affichées dans le club.

Ne naviguez jamais la nuit.

Écluses

Les différents modes d’éclusage

Automatique

Ne stationnez pas sous la détection électronique, ne vous accrochez pas à la perche de déclenchement et ne marquez pas de temps d’arrêt dans les échelles d’écluses.

Manuel

Dans ce cas, la manœuvre doit être réalisée par l’éclusier.

Le mode d’éclusage est toujours signalé : adaptez votre navigation et respectez les consignes verbales ou écrites !

Comment franchir les écluses :

  1. Aux abords de l’écluse : si les portes sont fermées, tenez-vous à une distance suffisante pour éviter les remous, laissez sortir les bateaux puis attendez que les portes soient totalement ouvertes pour avancer. Prévoyez de bonnes longueurs de cordage pour pallier les variations du niveau du plan d’eau et utilisez les équipements adaptés mis à disposition.
  2. Dans l’écluse : fixez les amarres sur un bollard et réglez-les à la demande à la descente ou à la montée depuis le bateau.Ne vous amarrez pas à une péniche et n’utilisez pas votre moteur.Ne lâchez pas la manivelle avant d’avoir bloqué le cliquet de sécurité anti-retour (6).
  3. À la sortie de l’écluse : attendez la fin du cycle pour lâcher les amarres et respectez l’ordre de sortie selon la place des bateaux.
  4. Dans le cas d’une écluse jumelée avec un barrage : ne vous approchez jamais du barrage et maintenez- vous sur la rive du côté de l’écluse. Si toutefois vous vous approchez involontairement du barrage : faites demi-tour pour remonter le courant.
  5. Manivelle avec cliquet de sécurité anti retour

Balisage et signalisation en eau douce

Marques de balisage - Guide des loisirs nautiques Eau douce
Crédits : Direction de la communication - MEEM
Panneaux de signalisation - Guide des loisirs nautiques Eau douce
Crédits : Direction de la communication - MEEM

Qui contacter en cas d'urgence ?

18 sapeurs pompiers ou 112 numéro d'urgence

 

Le guide des loisirs nautiques en Eau douce

Tout ce qu'il faut savoir avant de se mettre à l'eau