Panorama énergies air climat 2017 : tour d’horizon des principales avancées en 2016

Le Vendredi 16 juin 2017
AB038183_parc photovotaïque.jpg
Crédits : Arnaud Bouissou/Terra
Moins de deux ans après l’adoption de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, la nouvelle édition du Panorama énergie-air-climat fait un tour d’horizon des principales avancées pour l’énergie, le climat, la qualité de l’air et la mobilité propre durant l’année 2016.

Énergie, air, climat : la mise en place des grands outils de la planification

La loi de transition énergétique pour la croissance verte a introduit plusieurs grands textes de planification. Après la stratégie nationale bas-carbone (2015), les programmations pluriannuelles de l’énergie de la métropole et de la Corse ont été publiées en 2016, accompagnées des stratégies nationales de développement de la mobilité propre et de recherche énergétique. Les programmations pour d’autres zones non interconnectées (Guyane, La Réunion, Mayotte et Guadeloupe) ont suivi début 2017.

Découlant aussi de la loi de transition énergétique, le plan de réduction des émissions de polluants atmosphériques a été adopté en mai 2017 et la stratégie nationale de mobilisation de la biomasse mise en consultation.

La réforme du dispositif de soutien aux énergies renouvelables

Avec la réforme du dispositif de soutien, la simplification des procédures et le lancement de nombreux appels d’offres pluriannuels dans toutes les filières d’énergies renouvelables électriques, entreprises et collectivités disposent désormais de la nécessaire visibilité pour investir, créer des emplois et renforcer leur compétitivité. Un cadre a également été défini pour le développement de l’autoconsommation. Parallèlement, le fonds chaleur poursuit son action, en particulier pour la mobilisation de la biomasse à travers le dispositif Dynamic Bois.

Multiplier par 3 la capacité solaire et par 2 la capacité éolienne d’ici 2023

Le développement de la mobilité propre pour une meilleure qualité de l’air

Depuis 2016, le déploiement de la mobilité électrique est soutenu par :

  • le prolongement de l’aide à l’achat des véhicules propres ;
  •  la prime à la conversion des vieux véhicules diesel, ouverte depuis fin 2016 aux véhicules utilitaires légers ;
  • la mise en place d’un bonus pour les deux ou trois-roues motorisés et les vélos électriques.

Ce déploiement contribue à l’amélioration de la qualité de l’air, objet d’une attention renforcée des collectivités territoriales. Ces dernières peuvent désormais s’appuyer sur les outils créés par la loi pour inciter à l’acquisition des véhicules propres, notamment les zones à circulation restreinte et les certificats qualité de l’air (Crit’Air).

+ de 5 millions de vignettes Crit'air délivrées

La lutte contre la précarité énergétique

L’objectif de réduction de la consommation finale d’énergie (20 % d’ici 2020 et 50 % d’ici 2030) concerne tous les secteurs économiques : transports, bâtiments, industrie…

Cet effort s’accompagne d’un soutien aux plus fragiles, avec deux dispositifs :

S’agissant des bâtiments, des mesures ont été prises en faveur de la rénovation du parc existant et de constructions neuves plus performantes énergétiquement. La loi impose, par exemple, la réalisation de travaux d’isolation thermique et acoustique en cas de travaux de rénovation importants. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) soutient cette dynamique.

4 millions de familles bénéficiaires du chèque énergie après généralisation