22 mars : c'est la journée mondiale de l'eau

Le Mercredi 22 mars 2017

Crédits : L. Mignaux/Ministère
L’eau fait partie de notre quotidien : on la consomme sans compter, et pourtant cette ressource précieuse n’est pas inépuisable. A l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, apprenons à mieux connaître l'eau pour mieux l’utiliser, tant au niveau individuel que collectif.

Pourquoi gaspiller l'eau ?

C'est le thème choisi par les Nations unies pour la Journée mondiale de l'eau 2017.

Aujourd'hui dans le monde, pas moins de 80% des eaux usées provenant des lieux d'habitation, des villes, de l'industrie et de l'agriculture sont en effet rejetées dans la nature, sans traitement.

Utilisation trop intensive ou inadaptée, déficit pluviométrique dans certaines régions métropolitaines, changement climatique... pour toutes ces raisons, l’eau pourrait venir à manquer dans les prochaines années.

Infographie : Changeons de regard sur l'eau

  Infographie : Changeons de regard sur l'eau

1) L'eau potable : ça ne coule pas de source !

  • 35 000 points de captage d'eau potable en France :

- captages d'eaux souterraines

- captages dans les eaux de surface – rivières, lacs, retenues d'eau

  • Des usages non alimentaires majoritaires : 93%

hygiène, nettoyage dans et hors de la maison, arrosage des plantes et jardins, remplissage des piscines ...

  • Usages alimentaires (cuisine et boisson) : 7%
  • Consommation moyenne d'eau potable de chaque Français : 150 litres par jour (3 fois plus qu'il y a 30 ans).

exemples : une douche – 60 à 80 L; un bain – 150 à 200 L ; une lessive – 60 L ....

2) Réelle ou virtuelle, l'eau est partout

  • Production d'eau potable par les collectivités : 20% des prélèvements (6mds de m3) - 25% de la consommation
  • Industrie : 70% des prélèvements (22 mds de m3) mais seulement 25% de la consommation car rejet d'une grande partie de l'eau prélevée après usage

ex : 19 milliards de mètres cube d’eau prélevés chaque année par les centrales nucléaires françaises pour refroidir leurs réacteurs

De l'eau dite "virtuelle" nécessaire pour produire les biens manufacturés :

35 000 L pour 1 voiture

11 litres d’eau pour une bouteille de bière

  • Agriculture : 10% des prélèvements (4mds de m3) mais 50% de la consommation car consommation de toute l'eau prélevée

Pointe de consommation à 80% pendant la période estivale

3) Ajustons nos besoins aux ressources

  • 440 mds de m3 de précipitations par an en moyenne en France > une ressource variable selon les saisons et les régions
  • Sécheresses, inondations : des régimes de précipitations qui évoluent avec le changement climatique > une recharge des nappes phréatiques plus difficile
  • Des prélèvements excessifs sur une ressource limitée > baisse importante du débit des cours d'eau et du niveau des nappes phréatiques > des milieux aquatiques en danger.

4) Adoptons les bons gestes !

  • Usages domestiques : réparer toute fuite d'eau sans tarder ; privilégier les douches aux bains ; installer des équipements sanitaires économes en eau
  • Agriculture : changement des pratiques d'irrigation ; choix de cultures moins consommatrices d'eau.
  • Industrie : amélioration des modes opératoires, plus économes en eau.
  • Collectivités : enretien des réseaux et réparation des fuites ; collecte des eaux pluviales pour l'arrosage des espaces verts et terrains de sport

Le saviez-vous ?

97% de l'eau sur terre est salée

3% de l'eau seulement est douce, dont 1/4 est à l'état liquide soit seulement 0,7% d'eau douce liquide sur terre !