3es Assises de l'économie circulaire

Le Lundi 26 juin 2017

Crédits : A. Bouissou/Terra
Les 3es Assises de l’économie circulaire se déroulent à Paris les 27 et 28 juin. Organisé par L’Ademe, ce rendez-vous est l’occasion de soutenir les acteurs locaux et territoriaux en leur fournissant des éléments de réflexion et d’action nécessaires à leur transition vers l’économie circulaire.
22,5

millions de tonnes d'émissions de CO2 sont évitées, chaque année en France, grâce au recyclage des déchets.

De plus en plus d’entreprises, de territoires et de citoyens participent à cette nouvelle économie dont la démarche est de s’inscrire dans une société sobre en ressources et à faible impact environnemental. Réfléchir sur cette démarche permet de faire le point sur une économie en voie de développement.

 

L'intervention de Nicolas Hulot

« L’économie circulaire c’est le bon sens qui revient en économie » a souligné Nicolas Hulot à l’ouverture des Assises de l’économie circulaire, le 27 juin. Le ministre a également noté que recycler une tonne de déchets générait 30 fois plus d’emplois que de la mettre en décharge et a rappelé que l’économie des ressources, tout comme l’écoconception ou la limitation des déchets s’inscrivaient pleinement dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Le ministre s’est dit convaincu que l’économie circulaire était désormais une évidence pour la majorité des concitoyens et il a rappelé sa volonté d’aller plus loin pour faire de ce virage un tournant irréversible.

Il a également salué le déploiement par l’Ademe de diagnostics « déchets énergie » auprès de 500 PME qui permettent de limiter les gaspillages et de faire des économies, souvent grâce à des actions simples.

Il a annoncé :

  • une réflexion sur la réforme de la fiscalité des déchets,
  • une réflexion sur la suite à donner aux territoires « zéro déchet » qui ont engagé des actions sur le terrain en faveur de l’économie circulaire,
  • la signature prochaine avec le président de l’Ademe d’un engagement pour la croissance verte en faveur de la création d’une nouvelle filière de recyclage du verre plat de déconstruction et de rénovation.

Enfin, l’économie circulaire aura « toute sa place » dans le plan d’action climat que le ministre présentera en juillet avec le Président de la République.

 

Renforcer le socle commun des acteurs de l’économie circulaire

Ces deux jours sont l’occasion de réfléchir ensemble aux : 

  • stratégies développées par les acteurs de l’économie solidaire,
  • démarches, outils et méthodes afin que les projets s’inscrivent dans un modèle de société sobre,
  • retours d’expériences qui montrent le bénéfice d’une telle démarche.

L’économie circulaire, qu'est-ce que c'est ? / Consomag

L’économie circulaire vise à changer de paradigme par rapport à l’économie dite linéaire, en limitant le gaspillage des ressources et l’impact environnemental et en augmentant l’efficacité à tous les stades de l’économie des produits.
En 3 points, il faut...
1- Limiter au maximum les impacts environnementaux
2- Posséder moins ou à plusieurs
3- Acheter des produits durables et recyclables

Consomag - L'économie circulaire
Production : Institut national de la consommation (INC)
En partenariat avec l'Ademe
Diffusion avril 2015

Le zéro déchet, un nouveau bien-être ?

L’Ademe a suivi pendant un mois 12 foyers adeptes du zéro déchet. Une démarche qui consiste, dans son quotidien, à être économe en ressources, à trier ses déchets et à moins gaspiller d’une manière générale. Ces foyers produisent entre 1,5 et 13 fois moins de déchets que la moyenne des Français. Bilan :  s’engager dans une telle démarche apporte beaucoup de satisfaction, des économies et un nouveau bien-être.

Deux journées organisées autour de sessions plénières et d’ateliers

3 sessions plénières

• Quel modèle de société pour le futur ?

• Les politiques européennes et à l’étranger

• L’alimentation durable, valeur d’avenir

Quatre sessions parallèles en ateliers

• L’entreprise responsable et économe en ressources

• Les collectivités animatrices des territoires

• Développement et pérennisation des acteurs locaux de l’économie circulaire

• Des produits plus circulaires