Les objectifs de développement durable (ODD)

Le Jeudi 9 août 2018
L’agenda 2030 est un programme universel pour le développement durable. Il porte l’ambition de transformer notre monde en éradiquant la pauvreté et les inégalités en assurant sa transition écologique et solidaire à l’horizon 2030.
Objectifs de développement durable : pour une planète solidaire

Que sont les objectifs de développement durable ?

Les 17 objectifs de développement durable, et leurs 169 cibles forment le cœur de l’agenda 2030. Ils couvrent l’intégralité des enjeux du développement durable tels que le climat, la biodiversité, l’énergie, l’eau mais aussi la pauvreté, l’égalité des genres, la prospérité économique ou encore la paix, l’agriculture, l’éducation...

L’agenda 2030 se caractérise également par la reconnaissance des liens intrinsèques entre les différentes thématiques ainsi que la nécessaire mobilisation de l’ensemble des acteurs, institutionnels comme ceux de la société civile.

Les objectifs de développement durable, par leur caractère ambitieux et transversal, soulèvent de nombreux enjeux pour les prochaines années :

  • Assurer un état des lieux réaliste, puis mettre en œuvre un suivi rigoureux des progrès réalisés et identifier les domaines d’amélioration possible.
  • Créer une dynamique d’appropriation des objectifs de développement durable par les territoires, la société civile, le secteur privé et les citoyens.
  • Favoriser un contexte de coopération : diffuser les bonnes pratiques et construire un cadre de coopération entre les acteurs pour mener des actions conjointes.

Tous les pays doivent mettre en œuvre l’intégralité de l’agenda, avec le même degré d’ambition, tout en tenant compte de la variété des situations. Ils sont invités à rendre compte annuellement de leurs progrès devant le forum politique de haut niveau des Nations unies.

Dans la lignée de son engagement international et de sa mobilisation en faveur du développement durable, la France souhaite être exemplaire et s’est engagée sans attendre sur la mise en œuvre nationale des objectifs de développement durable.

Une feuille de route sur la mise en œuvre par la France

Au travers l’élaboration d’une feuille de route, la France a réaffirmé son engagement à mettre en œuvre les objectifs de développement durable tant sur le plan national qu'international. Il s’agit d’assurer la cohérence des politiques en faveur du développement durable et de renforcer la synergie dans la mise en œuvre entre l’agenda 2030 et l’accord de Paris.

La feuille de route sur la mise en œuvre des objectifs de développement durable par la France est pilotée en concertation avec l’ensemble des parties prenantes. Elle est portée par un comité regroupant ministères et société civile. Ce comité veille à la coordination de son élaboration et de sa mise en œuvre, et à la mobilisation de l’ensemble des acteurs.

Cette feuille de route définira des priorités d’action pour la France et renforcera la dynamique collective pour l’atteinte des objectifs de développement durable. Son élaboration se déroulera jusqu’en 2019 autour de quatre axes :

  • Vision à l’horizon 2030.
  • Approche par objectif de développement durable.
  • Mobilisation des acteurs
  • Suivi et mise en œuvre.

Un site dédié aux objectifs de développement durable

Le ministère a ouvert le site www.agenda-2030.fr afin de faire connaître l’agenda 2030 auprès des citoyens et des acteurs de la société.

Ce site est la vitrine de la communauté d’acteurs qui agit en vue de l’atteinte des objectifs de développement durable. C'est un espace dynamique nourri par les contributions de cette communauté.

Des projets exemplaires, des initiatives locales ou des événements de sensibilisation y seront régulièrement valorisés. Les démarches les plus inspirantes pourront aussi servir de modèles aux entreprises, aux élus ou aux associations qui voudraient s’emparer des objectifs de développement durable.

Les indicateurs de suivi

Pour suivre les progrès accomplis à l’échelle mondiale vers l’atteinte des objectifs de développement durable, 232 indicateurs ont été adoptés par la Commission statistique des Nations unies. Ces indicateurs sont destinés à servir de fondement principal pour suivre les progrès accomplis mondialement vers la réalisation des objectifs de développement durable.

Ces indicateurs ne sont pas nécessairement applicables à tous les contextes nationaux, du fait des caractéristiques propres à chaque pays. Les États sont donc invités, à définir leur propre jeu d’indicateurs pour le suivi au niveau national. La France fournit néanmoins les données nécessaires Nations unies pour le calcul des 232 indicateurs

En France, le travail de sélection des indicateurs afin de proposer une liste adaptée au contexte et aux enjeux nationaux a été confiée au Conseil national de l’information statistique. 98 indicateurs ont été sélectionnés.

Parallèlement à cette liste et dans un souci d’optimisation continue du processus de suivi de l’engagement de la France  le groupe a formulé des recommandations de travail générales ou par objectif pour participer à l’évolution et au perfectionnement de la liste d’indicateurs proposés.
En France, l’institut national de la statistique et des études économiques (Insee) est en charge de coordonner la collecte et la production des indicateurs.

Le forum politique de haut niveau

Chaque année, les pays au niveau des ministres et tous les quatre ans au niveau des chefs d’État et de gouvernement se retrouvent aux Nations unies lors du forum politique de haut niveau pour faire le point sur l’avancée de la mise en œuvre de l'agenda 2030 et des objectifs de développement durable qui le composent.

La France a présenté lors du premier forum politique de haut niveau en 2016 une revue nationale de la démarche de mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Afin de maintenir cette dynamique, la France produit annuellement un « point d'étape ». Ce point d’étape vise à apporter un éclairage sur la mise en œuvre des objectifs ciblés par le forum politique de haut niveau. Il se présente comme une tribune et une opportunité ouvertes aux ministères chefs de file et aux acteurs de la société civile de s'interroger sur les priorités de la France et de rendre compte de leur avancement.

La France veille à informer et mobiliser l’ensemble des acteurs et à associer les organisations de la société civile à chaque étape de la démarche de mise en œuvre. À ce titre, l’élaboration des points d’étape s’est appuyée sur des travaux et d’échanges réalisés avec les parties-prenantes lors d’ateliers collaboratifs et les documents ont fait l’objet d’une consultation du conseil national de la transition écologique et du conseil national pour le développement et la solidarité internationale.

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser