AcTE – Accélérateur de la transition écologique

Le Mardi 24 avril 2018
L’accélérateur de la transition écologique (AcTE) est un comité de 15 personnalités qualifiées visant à mettre en œuvre les grands objectifs de la politique écologique, climatique et énergétique de la France, tels que définis dans le Plan Climat. Outil du dialogue environnemental, l’AcTE vise à mettre en mouvement l’ensemble de la société française, les territoires, les entreprises et les citoyens pour amplifier la conversion de notre économie.

Objectif du comité AcTE : une alliance efficace entre écologie et économie

L’accélérateur de la transition écologique (AcTE) a pour mission d’accompagner le ministre et le ministère dans une mise en œuvre réaliste et cohérente des différentes feuilles de route du Plan Climat. L’AcTE fait en sorte que la transition écologique repose sur une alliance efficace entre l’écologie et l’économie.

Le comité AcTE a pour missions :

  • de porter un regard critique sur les politiques menées dans le cadre de la transition écologique et solidaire, de donner des conseils sur leur mise en œuvre, de faire des propositions pour les rendre plus efficaces et en conformité avec les objectifs de neutralité carbone à l’horizon 2050 ;
  • de s’interroger sur le déroulement des actions retenues, sur leurs éventuelles difficultés d’application dans le temps et sur les conséquences à en tirer, ainsi que sur les modifications nécessitées par l’évolution du contexte, notamment économique et financier, mais aussi social ou géopolitique ;
  • de déterminer quels enseignements pourraient être tirés des expériences et des organisations étrangères et pourraient donc utilement venir inspirer les décisions nationales ;
  • de proposer des réflexions à moyen et long terme afin de rendre plus concrètes les évolutions nécessaires et d’en faciliter les anticipations et l’appropriation par l’ensemble des citoyens et des acteurs socio-économiques.

Les travaux du comité AcTE permettront aussi de faire la pédagogie de la transition écologique et des politiques qui sont mises en œuvre pour qu’elle réussisse.

Méthode et fonctionnement du comité AcTE

Le comité AcTE s’organise autour de deux grands axes :

  • Une mobilisation sans précédent  des principaux secteurs de la transition énergétique pour identifier les potentiels, les points de blocage, les innovations qui permettront d’accélérer la réduction massive des émissions ;
  • Une réflexion sur la mobilisation massive de l’ensemble des financements publics et privés pour amplifier la transformation des territoires, des secteurs industriels et du quotidien des Français.

Le comité AcTE repose sur une coopération interministérielle qui rassemble le ministère de l’Économie et des Finances, le ministère du Travail et le ministère de la Transition écologique et solidaire. 

Le cadre général de la mission du comité AcTE est celui fixé par les grands objectifs en matière de lutte contre le changement climatique et de politique énergétique fixés par la loi de transition énergétique pour la croissance verte, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) en cours d’élaboration, ainsi que la stratégie nationale bas-carbone aux horizons 2030 et 2050, articulés autour des enjeux de décarbonation des principaux secteurs, d’efficacité énergétique, et d’énergies renouvelables. La finance verte, la fiscalité, la feuille de route pour une économie circulaire, la feuille de route Bois comptent aussi parmi les sujets abordés par le comité AcTE.

Pour remplir ses missions, le comité AcTE est régulièrement tenu informé des plans et programmes en cours de préparation par le ministère afin de pouvoir donner son avis sur leur contenu. Ces informations lui permettront de proposer des inflexions ou des compléments, ou de critiquer les méthodes retenues.

Composition du comité AcTE

Présidé par Jean-Dominique Senard, Président du groupe Michelin, le comité AcTE a été installé le 30 mars 2018. Il est composé de 16 personnalités qualifiées, notamment expertes du monde économique et de la recherche :

  • Jean-Laurent Bonnafé, administrateur directeur général de BNP Paribas ;
  • Pierre André de Chalendar, président-directeur général de Saint-Gobain ;
  • Thierry Déau, président-directeur général de Meridiam ;
  • Françoise Gaill, directrice de recherche au CNRS ;
  • Florence Gilbert, directrice du Laboratoire de la mobilité inclusive et présidente de Wimoov ;
  • Alain Grandjean, économiste, fondateur et associé du cabinet de conseil et d'études « Carbone 4 » ;
  • Marion Guillou, scientifique, spécialiste de la sécurité alimentaire mondiale, présidente d'Agreenium et ancienne président-directeur général de l'INRA ;
  • Olivier Hersent, fondateur et dirigeant d'Actility (M2M) ;
  • Patrick Oliva, co-fondateur du Paris Process on Mobility and Climate (PPMC) ;
  • Laurence Parisot, chef d'entreprise, vice-présidente de l'institut de sondage IFOP et ancienne présidente du syndicat Mouvement des entreprises françaises (MEDEF) ;
  • Elizabeth Pastore-Reiss, fondatrice et directrice de Ethicity, cabinet de conseil en marketing et développement durable ;
  • Claude Turmes, député européen ;
  • Jean-Dominique Senard, président du groupe Michelin et président d'Entreprises pour l'Environnement (EpE) ;
  • Natacha Valla, chef de la division politique et stratégique de la Banque européenne d'investissement et membre permanent du Conseil d'analyse économique (CAE) auprès du Premier ministre ;
  • Laetitia Vasseur, cofondatrice de l'association « Halte à l'obsolescence programmée » (HOP). 

En matière de formation et de compétences, Laurence Parisot, membre du comité, est chargée de présider une commission spécialisée sur ces sujets afin de mettre en œuvre, notamment, le plan de formation et de compétences dans le domaine de l’énergie qu’elle a, en outre, la responsabilité d’élaborer.

Calendrier et travaux du comité AcTE

Plusieurs fois par an, le comité AcTE organisera plusieurs séminaires de haut niveau sur les thématiques qu’il choisit. Ces séminaires visent à réunir notamment les ministres et ministères concernés et compétents, des représentants du monde économique et les membres du conseil national de la transition écologique (CNTE).

  • 30 mars 2018 : installation du comité AcTE ;
  • 24 avril 2018 : présentation au comité AcTE des différents plans et feuilles de route du Plan Climat