Aéroport CDM

Le Vendredi 18 novembre 2016
L’Airport CDM (Collaborative Decision Making) fait travailler des partenaires ensemble pour qu’ils puissant prendre des décisions basées sur des données plus précises et de meilleure qualité, les informations étant ainsi interprétées de la même manière par tous. Les objectifs en jeu sont une meilleure utilisation des ressources, une estimation améliorée du début des évènements pouvant impacter le trafic (i.e. évènement météorologique, etc.) ainsi qu’une meilleure prédiction de sa durée.

Une organisation efficace

Une organisation efficace pour traiter le trafic sur le plus grand aéroport d’Europe

Aujourd’hui, grâce à la prise de décision collaborative (CDM), Paris- Charles de Gaulle optimise ses opérations aéroportuaires. Tous les acteurs impliqués (ATC, handling, compagnies aériennes, Météo France) partagent leurs informations et travaillent ensemble de manière transparente :

  • Conférences téléphoniques (deux fois par jour)
  • Site dédié : www.CDMparis.net (24h/24, 7jours/7)
  • Prévisions météorologiques spécifiques (24h/24, 7jours/7)
  • Outils avancés pour séquencer les départs
  • Centre des opérations CDM (ouvert sur demande)
  • Revue mensuelle de la performance CDM

Des bénéfices significatifs

Des bénéfices significatifs pour les compagnies aériennes et les passagers de Paris-CDG.

A l’occasion de mauvaises conditions météorologiques (brouillard, neige…), le centre des opérations CDM de l’aéroport de Paris-CDG a fonctionné efficacement en prenant des décisions collégiales qui ont conduit au meilleur scénario possible. Pendant la crise liée aux fortes chutes de neige, l’aéroport de Paris-CDG est resté ouvert quand les autres grands aéroports européens étaient fermés. De nouvelles fonctions ont été développées comme la gestion du dégivrage. Une fois les perturbations terminées, le retour à la normale est plus rapide.

  • Sécurité : moins de saturation du trafic au sol et aux points d’attente,
  • prédictabilité : 3 heures d’anticipation,
  • temps d’attente sur les taxiways : réduction de 8% (jusqu’à 4 min par vol en situation dégradée),
  • consommation de kérosène : réduction de 4 000 tonnes par an,
  • émissions de CO2 : réduction de 13 000 tonnes par an.
CDM snow ice de-icing
Crédits : Tous droits réservés - DGAC

L’Airport CDM (Collaborative Decision Making) fait travailler des partenaires ensemble pour qu’ils puissant prendre des décisions basées sur des données plus précises et de meilleure qualité, les informations étant ainsi interprétées de la même manière par tous.
Les objectifs en jeu sont une meilleure utilisation des ressources, une estimation améliorée du début de l’évènement ainsi qu’une meilleure prédiction de sa durée.

"L’Airport CDM permet de s’assurer que les bons interlocuteurs disposent des bonnes informations aux bons moment". Paris CDG CDM manager

J-1 – CDM@CDG des téléconférences à divers niveau de décision

Définir une stratégie commune et une vision de la gestion du trafic aérien quand un évènement météorologique significatif est prévu.

Si des prévisions météorologiques critiques nécessitent d’examiner une demande d’annulation d’un certain nombre de vol, la prise de décision collaborative dans ce cas suit une approche dite de « bas en haut » (i.e. topdown). En effet, après consultation et évaluation de la situation, les acteurs locaux du CDM @ CDG relayeront cette demande à la DGAC, en charge de la décision finale.

Eléments considérés :

  • la disponibilité des pistes (une piste seulement, un doublet, une piste par doublet, etc.)
  • les informations sur les possibilités de dégivrage et de déneigement permettant de fixer la capacité de l’aéroport et d’estimer le besoin en matière de demande d’annulation de vol pour une utilisation sûre de la plateforme.
Critical Met Forecrast
Crédits : Tous droits réservés - DGAC

Jour J – assurer la gestion temps réel des situations critiques

Activation de la cellule de crise CDM

Les décisions sont prises en collaboration pour faire fonctionner l’aéroport de la façon la plus efficace et la plus sûre en intégrant les contraintes et les besoins temps réel de tous les acteurs de la plateforme. Ces décisions peuvent notamment concerner les questions suivantes :

  • priorité de déneigement,
  • disponibilité des voies de dégagement rapide des pistes ainsi que des itinéraires de roulage,
  • priorités entre arrivées et départs, etc.

Pour mémoire, les capacités pistes sont toujours décidées par les unités opérationnelles de la DSNA. La cellule CDM peut cependant faire des recommandations qui seront prises en compte par les chefs de tour et chef d’approche.

L’objectif du CDM est de construire une communauté disposant d’une culture commune. Les évènements météorologiques significatifs tels les épisodes neigeux sont rares. Le fonctionnement le plus sûr et le plus efficace d’une plateforme dans ces cas doit reposer sur l’expérience collective.