Les aires marines éducatives se développent

Le Jeudi 8 juin 2017

Crédits : Sophie-Dorothee Duron/Agence française pour la biodiversité
Connaître, vivre et transmettre la mer ! Un slogan qui illustre l’initiative innovante des aires marines éducatives, née en Polynésie française et en développement dans d'autres territoires, dans l'Hexagone et outre-mer. À l’occasion de la Journée mondiale des océans, le 8 juin 2017, huit écoles primaires engagées dans la démarche se sont vu décerner le label.

Une aire marine éducative, qu'est-ce que c'est ?

Une aire marine éducative est une zone maritime littorale de petite taille, gérée de manière participative par les élèves et les enseignants d’une école primaire, suivant des principes définis par une charte. La classe est placée au sein d’une dynamique territoriale faisant appel à l’expertise de l’école et de la commune concernée, mais aussi d’associations d’usagers ou de protection de l’environnement, ainsi que des professionnels de la mer et du littoral (pêcheurs, scientifiques…). C’est une démarche à la fois scientifique et citoyenne, qui promeut la protection de l’environnement marin et la connaissance du patrimoine maritime, y compris des métiers de la mer.

Le label Aire marine éducative

Le label Aire marine éducative récompense les écoles primaires ayant conduit, un an durant, un projet pédagogique et écocitoyen de connaissance et de protection du milieu marin. Ces écoles ont pour cela été accompagnées par un référent de la sphère de l’éducation au développement durable. Elles ont également bénéficié, lorsqu'elles se trouvent dans le périmètre d’un parc naturel marin, du soutien de celui-ci.

Il s’agit de mettre les écoles au cœur des dispositifs de gestion des aires marines, de renforcer la diffusion des connaissances scientifiques sur le milieu marin et de faire connaître les usages et la culture liés à la mer.

Huit écoles labellisées en 2017

À l'issue de l'année scolaire 2016-2017, le label a été décerné à huit écoles primaires de métropole et d'outre-mer :

  • l’école du Forestou à Brest, accompagnée par le centre permanent d’initiatives pour l’environnement de Morlaix ;
  • l’école Jules-Verne au Crotoy, accompagnée par la réserve naturelle nationale de la Baie de Somme, en lien avec le parc naturel marin des Estuaires picards et de la mer d'Opale ;
  • l’école Curie-Pasteur à Argelès-sur-Mer, accompagnée par le programme Les enfants de la mer, en lien avec le parc naturel marin du Golfe du Lion ;
  • l’école de Bonifacio, accompagnée par la réserve naturelle nationale des Bouches de Bonifacio ;
  • l’école de Bragelogne à Saint-François (Guadeloupe), accompagnée par l'association Mon école, ma baleine ;
  • l’école Hermann-Michel à Le Carbet (Martinique), accompagnée par le centre de culture scientifique, technique et industrielle de Martinique ;
  • l’école de Pamandzi 2 (Mayotte), accompagnée par l'association Les naturalistes de Mayotte, en lien avec le parc naturel marin de Mayotte ;
  • l’école de Saint-Leu centre (La Réunion), accompagnée par la réserve naturelle marine de La Réunion.

2013 : création du concept d'aire marine éducative

Le concept a été lancé en 2013 dans l’île de Tahuata, aux Marquises, par l’école primaire de Vaitahu, la Fédération culturelle et environnementale des Marquises Motuhaka et l’ex-Agence des aires marines protégées, avec le soutien de la Polynésie française, de la communauté de communes des Marquises et de l’État. Pascal Erhel-Hatuuku, chef de projet Unesco, raconte : « Le projet Pukataï est tout simplement le premier réseau d’aires marines éducatives au monde ! Il est né aux Marquises à travers une petite baie qui a été gérée par les enfants d’une école. Ils se sont occupés d’une petite zone proche de la côte où ils ont pu travailler en rapport avec la biodiversité marine et les usages culturels qui y sont liés ». Pukatai, c’est le nom du corail en marquisien. Entre 2014 et 2016, c’est aussi le programme pilote qui a permis de tester la méthodologie du label des aires marines éducatives. Ce programme a été lauréat d’un appel à projet de l’Initiative française en faveur des récifs coralliens (Ifrecor).

La nouvelle Agence française pour la biodiversité assure la mise en œuvre opérationnelle du concept d'aires marines éducatives, en métropole et outre-mer.

Formation maritime des élèves de l'aire marine éducative de Vaitahu à bord du navire océanographique Robert C. Seamans
Crédits : S.-D. Duron/Agence française pour la biodiversité
Logo Aire marine éducative

Vidéo "Les aires marines éducatives en France"

C’est dans l’archipel des Marquises, plus particulièrement à Vaitahu (île de Tahuata) qu’est née en 2012 la première aire marine éducative. C'est une zone maritime littorale de petite taille qui est gérée de manière participative par les élèves d’une école primaire.