Biomim'expo : quand la nature nous inspire

Le Vendredi 19 octobre 2018
Gouttes d'eau sur feuille de capucine
Crédits : Olivier Brosseau / Terra
Énergie, santé, gestion des déchets, habitat, transport... Comment le monde vivant inspire-t-il les innovations de demain et apporte-t-il des solutions à nos défis contemporains ? Biomim'expo 2018, qui se déroule le 23 octobre à la Cité des sciences à Paris, est l'occasion de (re)découvrir en quoi la biodiversité est une formidable bibliothèque d'idées pour nos sociétés.

Le biomimétisme : s'inspirer du vivant

Plus de 3,5 milliards d’années d’évolution et d’adaptation font du monde vivant le premier laboratoire de recherche et développement du monde ! Le vivant est économe en matière et en énergie, il fonctionne en circuits courts, il recycle et ne produit pas de déchets… Cela en fait une source infinie d’idées et d’innovations durables pour nos sociétés !

Le biomimétisme consiste à innover en s’inspirant du vivant : imiter les formes et les comportements des espèces, copier les matériaux et les procédés, reproduire le fonctionnement des écosystèmes... Cette approche s’inscrit dans la perspective d’un développement durable et concerne tous les domaines : énergie, santé, gestion des déchets, habitat, transports, agriculture…

Biomim’expo, le grand rassemblement du biomimétisme et des innovations bio-inspirées
Après une journée organisée le 6 septembre 2018 à l’Hôtel de Ville de Paris, la seconde journée de l'événement Biomim'expo 2018 se déroule à la Cité des sciences et de l'industrie, le 23 octobre 2018. Biomim’expo rassemble les acteurs du biomimétisme et des approches qui s’inspirent de la nature pour innover et créer les conditions d’un modèle de développement respectueux de l’environnement. L'événement s'adresse à un large public (recherche, entreprises, startups, organismes publics, écoles...) et propose des conférences, des ateliers, des espaces de rencontres et d’interviews, des expositions... Cette journée met en particulier l'accent sur le biomimétisme marin, le monde fascinant des insectes et la ville régénérative et fertile.

    Voir la série de vidéos Nature = futur ! sur le biomimétisme

    Afficher la version texte de la vidéo

    S’inspirer du modèle des animaux et des plantes pour trouver des applications aux technologies humaines, tel est le principe du biomimétisme : découvrez quelques exemples.

    Le Ceebios, Centre européen d’excellence en biomimétisme de Senlis

    « La biodiversité est un de nos principaux atouts pour répondre aux enjeux de demain », selon Kalina Raskin, directrice du Ceebios.

    L' ouverture du Ceebios (Centre européen d’excellence en biomimétisme de Senlis) en 2015 est une initiative inédite. Ce centre se positionne en structure d’intérêt général, visant à catalyser la richesse des compétences nationales du monde académique, de l’enseignement et de la recherche et développement industrielle autour de cinq axes :

    • fédérer le réseau de compétences en biomimétisme ;
    • accompagner les projets innovants sur des questions à fort enjeu sociétal : écomatériaux innovants, chimie verte, gestion de l’énergie et de l’eau, économie circulaire et nouveaux modèles agricoles ;
    • accompagner le développement de formations facilitant la transdisciplinarité et en particulier le transfert de connaissance de la biologie vers d’autres disciplines ;
    • communiquer, influencer pour permettre une large diffusion de l’approche ;
    • être un lieu de démonstration et, à terme, un lieu de rencontre privilégié réunissant la recherche, la formation, le secteur économique et un espace de conférences.

    Grâce au soutien apporté par le ministère depuis la naissance du projet, ce centre permet à la France d’être pionnière « dans l’intégration du biomimétisme pour l’innovation responsable » (K. Raskin).

    Sensibiliser les régions à la bio-inspiration

    Le ministère accompagne le Ceebios depuis mars 2017 avec pour objectif de sensibiliser et accompagner les régions dans l’intégration de la bio-inspiration dans leur stratégie régionale, c’est notamment le cas dans les régions Nouvelle Aquitaine, Auvergne -Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Hauts-de-France.

    Par cet accompagnement, le ministère contribue à :

    • organiser et soutenir des colloques scientifiques et des manifestations grand public ;
    • soutenir les activités de coordination recherche-industrie du Ceebios ;
    • participer et soutenir des travaux de normalisation internationale sur la biomimétique ;
    • financer des études à caractère scientifique ou stratégique ;
    • apporter un concours financier et valoriser des travaux de doctorat ;
    • donner de la visibilité à certaines recherches.