Pour bronzer malin, suivez le Pavillon bleu !

Le Vendredi 6 juillet 2018
AB037629_ plages
Crédits : Arnaud Bouissou / Terra
Faire profiter des joies de la plage ou de la navigation de plaisance tout en limitant l'impact de ces activités sur l'environnement, c'est l'ambition des stations balnéaires et ports de plaisance labellisés Pavillon bleu. Cette année, 399 plages et 107 ports français – maritimes, fluviaux ou lacustres – obtiennent ce label international, garant d'un tourisme durable.

Le Pavillon bleu : des critères de sélection dans plusieurs domaines

L’obtention du label Pavillon bleu est soumise à une série de critères dans les domaines de l'éducation à l'environnement, de la gestion de l'eau, de la gestion des déchets, tant pour les plages que pour les ports de plaisance.

Pour les plages, l'eau de baignade doit être de « qualité excellente » (selon les critères de la directive 2006/7/CE sur les eaux de baignade) avec cinq contrôles par saison, et elles doivent comprendre un point d’eau potable. Des poubelles doivent être à disposition sur la plage. La collectivité doit y organiser la collecte sélective d’au moins trois types de déchets, mettre en place une politique de recyclage ainsi que des actions d’éducation à l’environnement, par exemple l'information sur les espaces naturels sensibles, ou des animations sur le tri des déchets.

Pour les ports, les critères concernent également la prévention des pollutions avec la récupération des eaux usées des bateaux, la gestion des boues de dragage, la récupération et le traitement des liquides polluants des cales dans les plus grands ports. Une politique de maîtrise de la consommation d'eau et d'énergie doit être engagée.

30 ans d'existence, 46 pays participants

Lancé en 1987 sur la scène internationale, le Pavillon Bleu a désormais plus de 30 ans d’existence. 46 pays sur tous les continents participent aujourd'hui à ce programme, représentant plus de 4500 sites labellisés de par le monde.

Après examen par le jury français – auquel participe le ministère de la Transition écologique et solidaire – les dossiers validés sont transmis à un jury international composé d'ONG environnementales et d'organisations internationales (Programme des Nations-Unies pour l'environnement, Organisation mondiale du tourisme). Ce jury décide de l'attribution du label pour 1 an.

Pour 2018, 399 plages françaises (sur 186 communes) et 107 ports (dont 20 ports fluviaux, 6 ports lacustres et 81 ports maritimes) sont labellisés en métropole et en outre-mer.

En France, le Pavillon Bleu est porté par Teragir, office français de la Fondation pour l'éducation à l'environnement en Europe, également chargé de l'attribution des éco-labels La Clef Verte ou Eco-école. Le ministère participe à la démarche pavillon bleu depuis 2006 ; elle subventionne la fondation et participe au jury de sélection des ports.