Brune Poirson remet le Grand Prix national du paysage au projet de reconquête des quais rive gauche de Rouen

Le Mercredi 14 novembre 2018
Brune Poirson, secrétaire d’État, auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, a remis aujourd’hui le Grand Prix national du paysage à la ville de Rouen, à la Métropole Rouen Normandie, à l’atelier d’urbanisme et de paysage In Situ et à l’atelier Jacqueline Osty et associés, récompensés pour la réalisation d’un projet réussi de reconquête, sur près de 3 kilomètres, d’anciens sites industriels situés en bord de Seine au cœur même de la ville de Rouen.

La qualité de la collaboration entre l’échelle communale et intercommunale, ainsi que la solidité et la continuité du portage politique sur le temps long, ont constitué des atouts forts de la transformation urbaine opérée sur ce site de la ville de Rouen. La finesse des aménagements conçus par les maîtres d’œuvre, ainsi que l’attention qu’ils ont portée à l’identité des lieux, aux usages et au vivant sont quant à eux particulièrement remarquables.
Brune Poirson a ainsi souligné l’exemplarité de cet aménagement et a fait savoir qu’elle voulait «saluer ce projet ambitieux qui a transformé en profondeur le paysage urbain de la ville de Rouen. Désormais, les quais rive gauche offrent de nouveaux espaces de détente pour les habitants et de reconquête pour la nature qui sont autant de refuges pour des espèces animales et végétales. Grâce à ce projet, la France sera bien représentée lors de la prochaine session du Prix du paysage du Conseil de l’Europe en 2019».
Le Grand Prix national du paysage, dont le jury a été présidé cette année par le paysagiste concepteur Henri Bava, a pour objectif de promouvoir la pertinence de l’approche paysagère dans le processus de transformation des territoires.

Les paysages sont des éléments déterminants de notre cadre de vie et de notre identité. Garants de notre bien-être et de notre santé, ils représentent aussi des gisements d’activités et d’emplois non délocalisables. Ils sont également les précieux réservoirs de notre biodiversité, dont la protection est un enjeu crucial. Cette conviction, le Ministère de la Transition écologique et solidaire l’a incarnée en lançant, le 4 juillet dernier, le Plan biodiversité. Dans cette feuille de route ambitieuse a été rappelée la nécessité de ménager des espaces naturels au cœur des villes. Aujourd’hui, nous avons en effet besoin de lutter contre les îlots de chaleur, de maintenir une faune et une flore diversifiées, de diminuer les risques naturels et de favoriser le bien-être des habitants. Réinventer les paysages pour préserver la biodiversité qu’ils hébergent est donc devenu un enjeu majeur de l’aménagement durable de nos territoires.

Le hors-série n°65 de la revue Urbanisme est consacré au Grand Prix national du paysage 2018. Un film court, ainsi que toutes les informations relatives au Grand Prix national du paysage sont accessibles sur le site du ministère.

Contacts :

 

Rouen ou la reconquête des quais rive gauche

Afficher la version texte de la vidéo

En Normandie, un projet d'aménagement exemplaire a remodelé, profondément, sur près de 3 km, les quais rives gauches de Rouen.