La charte SAILS de bonnes pratiques du transport maritime pour la protection du milieu marin et du littoral

Le Lundi 26 août 2019
La charte SAILS (pour Sustainable Actions for Innovative and Low-impact Shipping) a pour but d'encourager les compagnies maritimes à mettre en place des démarches volontaires pour réduire leur impact environnemental. En soutenant la charte, les armateurs s'engagent ainsi à mettre en œuvre des mesures concrètes qui vont au-delà de la réglementation en matière de protection de la biodiversité, de lutte contre le réchauffement climatique ou encore de coopération avec les scientifiques et de sensibilisation des passagers.

Le transport maritime : économie et impact environnemental

Le transport maritime est essentiel à la vie économique mondiale car il assure plus de 90 % du commerce mondial en volume. Il constitue un mode de transport efficace du point de vue environnemental. Toutefois, on ne peut pas négliger son impact.

De nombreux progrès ont été réalisés au sein de l’Organisation maritime internationale, qui est l’organisation de référence pour le secteur du transport maritime:

  • passage au niveau mondial en 2020 à des carburants contenant moins de soufre (teneur limitée à 0,5 % au lieu de 3,5 % aujourd’hui)
  • code polaire pour réduire les impacts et prévenir les pollutions dans les zones arctiques et antarctiques particulièrement fragiles
  • premier accord en avril 2018 sur des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (-50 % d’émissions en 2050 par rapport à 2008)

Parallèlement à ces progrès de la réglementation internationale, le développement d’un esprit de responsabilité des acteurs économiques et de leurs clients est notable.

La charte SAILS pour limiter l’impact environnemental du transport maritime

Afin de valoriser et d’encourager ces initiatives, la charte SAILS est proposée par la France.

Destinée aux compagnies maritimes, elle aborde les principales mesures possibles : optimiser la performance énergétique des navires, réduire le bruit, éviter les collisions avec les cétacés, limiter l’utilisation des carburants à fort taux de soufre, équiper rapidement les navires en dispositifs de traitement des eaux de ballast, adapter la navigation dans les aires marines protégées, sensibiliser les passagers au respect de l’environnement…

La France souhaite promouvoir la charte SAILS dans tous les grands événements.

Adhérer à la charte