Le comité pour la recherche marine, maritime et littorale

Le Jeudi 7 février 2019
Le décret du 9 juin 2011, modifié le 9 novembre 2015, relatif aux attributions, à la composition et au fonctionnement du conseil national de la mer et des littoraux crée à son article 7 le comité pour la recherche marine, maritime et littorale.

Les objectifs du comité

Ce comité, usuellement désigné par «le Comer», a vocation à constituer un lieu d’interface et d’échanges entre recherches scientifiques et gestion collective des espaces et activités marins et littoraux, et un lieu d'expression des avis des parties prenantes sur les besoins et les orientations des recherches marines, maritimes et littorales.

Il a un rôle consultatif et d'appui au conseil national de la mer et des littoraux. Il ne dispose pas de pouvoir décisionnel, mais il peut se saisir, ou être saisi par le conseil national de la mer et des littoraux, de toute question relative à la recherche marine, maritime, littorale et portuaire, de tout texte réglementaire ou de tout document d’orientation ayant une incidence dans ces domaines. En particulier, il contribue à l’expression des besoins de recherche dans le cadre de la préparation et de la mise en œuvre de la stratégie nationale de la mer et du littoral.

Ce comité comprend des représentants de la recherche marine, maritime ou littorale et des représentants des différentes parties prenantes intéressées aux besoins, orientations et sujets des activités de recherche correspondantes.

La composition comité

La répartition des membre du comité

Le comité est composé de 23 membres :

  • Douze membres du conseil national de la mer et des littoraux ainsi répartis : quatre membres du collège des élus incluant un élu ultra-marin, deux membres du collège des représentants des établissements publics, deux membres du collège des entreprises, deux membres du collège des organisations syndicales de salariés, deux membres du collège d’associations et de fondations pour la protection de l’environnement et les usages de la mer et du littoral.
  • Onze représentants d’établissements publics ou personnalités choisies en raison de leur compétence ou de leur qualification, désignés par l’État.
La liste des membres
  • Karine Claireaux, sénatrice de Saint-Pierre et Miquelon
  • Raphaëlle Leguen, adjointe au maire de La Seyne-sur-Mer
  • Pierre Vogt, conseiller régional de Normandie
  • Sabrina Garnier, conseillère régionale des Pays de la Loire
  • Françoise Gaill, CNRS
  • Philippe Lemercier, Ifremer
  • Caroline Gamblin, CNPMEM
  • Nicolas Delsinne, Unicem
  • Jean Goguenheim, CFDT
  • Patrig Morvezen, CFTC
  • Philippe Vallette, réseau océan mondial
  • Antidia Citores, fondation Surfrider
  • Hervé Moulinier, vice-président du pôle mer bretagne atlantique
  • Patrick Vincent, co-animateur du groupe mer et littoral de l'alliance Allenvi
  • Nadine Le Bris,  co-animatrice du groupe mer et littoral de l'alliance Allenvi
  • François Carlotti, co-animateur du groupe mer et littoral de l'alliance Allenvi
  • Marie-Françoise Lequentrec-Lalancette, cheffe du pôle recherche et développement géophysique marine
  • Pierre Ferrant, co-animateur du groupe dédié aux énergies marines, hydrauliques et éoliennes de l'Alliance Ancre
  • Paul Tourret, directeur de l’institut supérieur d'économie maritime
  • Pascale Joannot, directrice adjointe des collections et déléguée à l'Outre-mer du Museum national d’histoire naturelle
  • Marie-Christine Cormier-Salem, directrice de recherche à l’institut de recherche pour le développement
  • Julien Rochette, chercheur océans et zones côtières à l'institut du développement durable et des relations internationales
  • Sabrina Speich, professeure à l’école normale supérieure

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser