#Écologiecheznous : découvrez les gestes simples pour améliorer votre environnement

Le Jeudi 7 mai 2020
Votre environnement peut être amélioré de façon simple en faisant évoluer certaines habitudes. En appliquant quelques gestes simples au quotidien, vous contribuez ainsi à préserver la qualité de votre environnement proche, votre logement.

Dans mon appartement, ma maison… j’agis pour ma santé et mon environnement

  • J'aère mon appartement

Chaque jour, pensez à aérer votre logement pendant au moins 10 minutes. Renouvelez l’opération pendant et après certaines activités, comme la douche, la cuisine, le ménage ou le bricolage. Limitez également l’utilisation de parfums d’ambiance, d’encens ou de bougie parfumées qui diffusent certains polluants (et aérez après chaque utilisation).

 

  • Je veille au bon usage des produits chimiques

Bien qu’il soit interdit, depuis le 1er janvier 2019, d’acheter, d’utiliser et de stocker des pesticides chimiques pour jardiner, ils sont toujours présents dans de nombreux produits de la vie courante : ils servent à repousser certains insectes (moustiques, puces, cafards, poux, etc.) ou à éliminer les rongeurs, parasites, mousses ou champignons. Limitez au maximum leur utilisation.

Où se trouvent les pesticides ?

Afficher la version texte de la vidéo

Aujourd’hui, les pesticides sont utilisés notamment dans l’agriculture, pour lutter contre les mauvaises herbes, les champignons et les insectes.
Mais savez-vous que trois Français sur quatre ont utilisé au moins un pesticide chez eux cette année ?
Bien qu’il soit interdit depuis le 1er janvier 2019 d’acheter, d’utiliser et de stocker des pesticides chimiques pour jardinier ou désherber, ils sont toujours présents dans de nombreux produits de la vie courante.
À la maison, ils servent à repousser les insectes comme les moustiques, les puces, les cafards ou même les poux.
Ils permettent aussi d’éliminer les rongeurs, les parasites ou encore les mousses et les champignons.
Pour notre santé et l’environnement, utilisons avec modération ces produits de la vie courante.

Il est indispensable de lire les recommandations figurant sur les emballages ou les notices.

Pour un usage en toute sécurité, veillez à lire et respecter les précautions d'emploi :

  • aérer la pièce dans laquelle le produit a été utilisé avant de rentrer de nouveau dans la pièce ;
  • porter des gants lors de l'utilisation si indiqué ;
  • ne pas jeter les produits pesticides à la poubelle ni les vider dans l'évier. Vous pouvez les déposer à la déchetterie ou à l'endroit indiqué par votre mairie.
  • Je privilégie une alimentation faite "maison"

Les produits maison contiennent moins de substances chimiques que les produits transformés. Ils sont donc à privilégier pour préserver votre santé.

Nos bonnes astuces :

  • cuisiner en plus grande quantité, quitte à congeler par la suite ;
  • privilégier les contenants en verre qu’on a déjà à la maison à ceux en plastique pour conserver et réchauffer les aliments ;
  • consommer des produits locaux et de saison.

Le site Agir pour bébé propose des conseils pour repenser notre façon de faire les courses afin de réduire l’exposition aux substances chimiques.

Dans mon appartement, ma maison… j’agis pour réduire les déchets et favoriser le réemploi

  • Je cuisine « zéro déchet »

Ne sous-estimez pas le fond de vos placards : un paquet de flocons d’avoine qui traine, une bouteille de lait encore bonne, un peu d’huile. Il existe de nombreuses recettes faciles (et délicieuses) à réaliser avec vos restes. L’Ademe en a fait un livre de recettes et met à disposition un guide pour moins gaspiller.

L'Ademe vous aide également à sélectionner les meilleurs labels sur de nombreux produits alimentaires.

  • Je répare mes objets autant que possible

Une vieille chaise cassée, un appareil qui ne fonctionne plus : nos placards regorgent d’objets que nous n’avons jamais pris le temps de réparer. N’hésitez pas à consulter les conseils, tutos et guides pratiques pour choyer vos objets préférés. Pour devenir un pro de la réparation et apprendre à réparer soi-même, rendez-vous sur le site Longue vie aux objets.

Attention néanmoins à bien respecter les règles élémentaires de prudence en bricolant pour éviter un accident domestique.

Longue vie aux objets

  • Je fais le tri dans mes placards

Faire du tri dans vos placards, réorganiser votre manière de ranger, permet d’y voir plus clair sur ce dont vous avez réellement besoin. Vous pouvez déposer les objets dont vous n’avez plus l’usage dans les ressourceries : celles-ci rouvriront progressivement.

Plus largement, cette période nous permet aussi de nous interroger sur notre manière de consommer.

Dans mon appartement, ma maison… j’agis pour économiser l’énergie

  • Je réduis ma consommation d’énergie

Au quotidien, de nombreux gestes peuvent vous aider à réduire vos consommations d’énergie et d’eau. Souvent très simples, ils vous permettent non seulement de diminuer vos factures, mais aussi de limiter vos émissions de gaz à effet de serre et de polluants.

  • Ne chauffez pas trop : 19 °C, c'est la température idéale
  • Purgez les radiateurs : en évacuant l’air, vous gagnerez en efficacité
  • Utilisez des multiprises et éteignez tous vos équipements en un seul clic : c'est jusqu’à 10 % d'économies d'électricité
  • Éteignez votre ordinateur et débranchez vos chargeurs après usage : c'est une économie de 80 euros par an
  • Préférez les ampoules LED (3 à 5 €) : c'est une économie de 30 € par an pour 10 ampoules
  • Placez vos appareils de froid loin des sources de chaleur
  • Dégivrez le congélateur et le réfrigérateur régulièrement
  • Réglez votre chauffe-eau entre 55 °C et 60 °C : c'est -30 % de consommation qu’à 80 °C
  • Laver son linge à 30 °C :  c'est 3 fois moins d’énergie qu’à 90 °C

Dans mon jardin, sur mon balcon…

  • Je protège la biodiversité

Votre jardin, votre balcon, votre rebord de fenêtre peuvent être des lieux privilégiés pour la préservation de la biodiversité. Lorsque vous vous occupez de vos plantations, soyez attentif aux bonnes pratiques… pour avoir un beau jardin ou de belles jardinières sans pesticides ! Pour aller plus loin, il existe aussi des aménagements utiles pour favoriser le retour de diverses espèces amies du jardinier.

Et si vous disposez d'un jardin, lancez-vous : faites un compost pour un jardin zéro déchet et 100 % naturel. Suivez le guide de l'Ademe.

Jardinons autrement

  • Je préserve la qualité de l'air extérieur

Le saviez-vous ? En termes d'émissions de particules, 50 kilos de végétaux brûlés dans son jardin équivalent à 14 000 kilomètres parcourus par une voiture essence récente.

Pour préserver la qualité de l'air extérieur, la loi interdit désormais le brûlage à l’air libre des déchets verts ainsi que l’utilisation des incinérateurs de jardins. Veillez à respecter ces interdictions pour préserver la santé de tous. Vous pouvez valoriser vos déchets verts par le biais du compostage et/ou du broyage, les apporter en déchetterie ou profiter du système de collecte si votre commune en propose un.

Seul ou avec mes enfants, je (re)découvre mon environnement

  • Je redécouvre la nature avec mes enfants

Apprendre à reconnaître les 4 saisons, comprendre qu’il y a de la vie sur le sol et en dessous, savoir identifier les petites bêtes, préparer une mare pour les papillons, faire pousser une jacinthe… Autant d’illustrations et d’ateliers qui vont permettre aux enfants de découvrir la nature en s’amusant !

  • [Brochure] Jardine au fil des saisons (PDF - 10.63 Mo)
    Apprendre à reconnaître les 4 saisons, comprendre qu’il y a de la vie dans le sol, préparer une mare pour les papillons, faire pousser une jacinthe… Autant d’illustrations et d’ateliers pour permettre aux enfants de découvrir la nature en s'amusant !
  • Je deviens incollable sur la biodiversité avec mes enfants

Le ministère s’est associé avec les éditions Playback pour rendre la biodiversité plus concrète, plus vivante, plus proche de nous, à travers deux numéros spéciaux des journaux Le Petit Quotidien (6-10 ans) et Mon Quotidien (11-13 ans). Les jeunes lecteurs et leurs parents y découvriront les outils et actions simples que chacun, dès le plus jeune âge, peut mettre en œuvre pour protéger cette biodiversité dont nous dépendons. En complément de ces deux cahiers spéciaux, un quiz Les incollables®, adapté au niveau de connaissance, est disponible en ligne.

  • Je pense aux mooc et aux podcasts pour m’instruire

Les mooc sont des formations en ligne ouvertes à tous. Une belle opportunité de faire grandir vos connaissances en matière de biodiversité, de gestion de l’eau, de transition écologique ou encore d’agriculture urbaine. Retrouvez ci-dessous notre sélection de mooc gratuits et de podcasts.

Biodiversité et changements globaux

Ce mooc Biodiversité et changements globaux vous apporte les connaissances indispensables pour mieux comprendre en quoi la biodiversité est essentielle à l'existence humaine, les services qu'elle rend, en quoi il est indispensable de l'intégrer et de la conserver et les raisons pour lesquelles les peuples autochtones et locaux en sont les gardiens. Il vous permettra de vous engager dans la protection de la biodiversité.

Biodiversité et changements globaux

La politique publique de l'eau en 5 questions

La potabilité de l'eau, la prévention des inondations, la préservation des milieux aquatiques sont autant de sujets traités par les pouvoirs publics. Mais en quoi consiste exactement la politique de l'eau en France ? Qui s'occupe de la gestion et du traitement de l'eau ? Comment cette politique est-elle mise en œuvre et avec quels financements ? Autant de questions auxquelles ce mooc répond.

La politique publique de l'eau en 5 questions

À la découverte des métiers de la transition écologique, créatrice d'emploi

Changement climatique, biodiversité, énergie, ressources naturelles... les métiers de la transition écologique sont très hétérogènes et connaissent l’une des plus fortes dynamiques du marché. Parce que les voies pour y accéder sont multiples, ce mooc a pour objectif de vous proposer un panorama des métiers de la transition écologique à travers des témoignages de professionnels et un aperçu des voies de formation associées. Lycéens, étudiants, parents d’élèves, équipes éducatives : n’hésitez plus !

Les métiers de la transition écologique

Le podcast « Pour que nature vive »

Série audio en 12 épisodes, Pour que nature vive a pour thème central la nature : mieux la connaître pour mieux la préserver. Dans chaque épisode de 30 minutes, une chercheuse ou un chercheur du Muséum national d’histoire naturelle partage ses connaissances et solutions pour mieux comprendre le vivant et le monde qui nous entoure.

« Pour que nature vive »