Électricité : baisse de 6 % des émissions françaises de CO2 en 2019

Le Mercredi 26 février 2020

Crédits : Damien CARLES - TERRA
Les bonnes performances de l’éolien et du solaire associées au recul de la production d’électricité à partir de charbon ont permis de réduire les émissions françaises de CO2 de 6 % en un an dans le secteur. C’est ce qui ressort du bilan électrique national 2019 publié par RTE (Réseau de transport d’électricité) le 12 février 2020.
Le développement des énergies renouvelables électriques, engagé par le Gouvernement et décliné dans le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) actuellement en consultation, participe à la diversification du mix électrique français et à la lutte contre le changement climatique.
Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire

Comme tous les ans, le gestionnaire RTE a publié le bilan électrique national pour l’année écoulée, analysant l’évolution de la consommation, de la production et du réseau de transport d’électricité. 2019 enregistre ainsi une légère baisse de la consommation française d’électricité : avec 473 TWh consommés, celle-ci se situe à son plus bas niveau depuis 2010. L’année a aussi été marquée par la croissance de la production d’électricité d’origine éolienne et solaire et la chute de la production thermique à partir de charbon, au profit du gaz. L’ensemble de ces évolutions a conduit à une réduction des émissions de CO2 du secteur (-6 %), qui se situent désormais à un niveau proche de celui de 2015.

RTE estime également que la production d’électricité d’origine renouvelable a permis d’éviter l’émission de 5 millions de tonnes de CO2 en France 2019 et de 15 millions à l’échelle européenne (hors France), soit l’équivalent des émissions de gaz à effet de serre annuelles de plus de 3 millions de citoyens français. La France contribue ainsi à l’effort collectif, et notamment européen, de lutte contre le changement climatique.

20 millions

de tonnes de CO2 évitées en 2019 à l’échelle européenne