Elisabeth Borne rencontre les agents de la direction des routes d’Île-de-France

Le Vendredi 26 mai 2017

Crédits : D. Valente/Terra
A l’occasion d’un de ses premiers déplacements sur le terrain, Elisabeth Borne, Ministre chargée des transports, s’est rendue, le mercredi 24 mai 2017, à la direction des routes de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Equipement et de l’Aménagement (DRIEA) sur le site de Champigny-sur-Marne. Objectif : rencontrer et saluer les agents de la Direction des Routes d’Île-de-France (DiRIF) qui accomplissent une mission essentielle pour le réseau routier et ses 4 millions d’usagers quotidiens.

Elisabeth Borne à la rencontre des équipes de la Direction des routes d'Ile-de-France

Elisabeth Borne, Ministre chargée des transports, s'est rendue à la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Equipement et de l'Aménagement (DRIEA) sur le site de Champigny-sur-Marne en Île-de-France.

La gestion du réseau routier en Île-de-France, un enjeu important dans les transports de la vie quotidienne

A l’occasion de son déplacement, l’exploitation, l’entretien et la gestion et la modernisation du réseau routier national non concédé (RRN) en Ile-de-France ont été présentés à Elisabeth Borne. La ministre chargée des Transports a également assisté à des démonstrations d’interventions afin d’évaluer la maîtrise des risques comme pendant la période de viabilité hivernale.

« L’organisation de ce réseau par les services du ministère, en partenariat avec les forces de l’ordre, permet d’assurer les meilleures conditions aux 4 millions d’usagers quotidiens qui empruntent ce réseau routier en Île-de-France » a conclu Elisabeth Borne à l’issue de sa visite.

Le réseau routier national non concédé en Île-de-France

Le réseau routier national non concédé en Île-de-France s’étend sur un linéaire de l’ordre de 1300 kilomètres de voies composées de :

  •  770 km de voies dont 450 d’autoroutes et de voies rapides ;
  •  500 km de bretelles d’accès ;
  •  23 tunnels de plus de 300 m présentant des enjeux particuliers en matière de sécurité.

Il concerne 8 départements : Paris, la Seine-et-Marne, les Yvelines, l’Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d’Oise.

Les directions interdépartementales des routes (DIR)
Les services routiers de l’État sont chargés de la construction et de l’entretien du réseau routier national (autoroutes et routes nationales). Les routes communales et départementales sont, elles, gérées par les services techniques des communes et des départements. Les 11 directions interdépartementales des routes (DIR) sont organisées pour gérer le réseau routier non-concédé de l’Etat par grands itinéraires. Elles assurent la viabilité du réseau en période hivernale, l’entretien quotidien des voies (fauchage, signalisation), la surveillance des voies, l’entretien de tout le patrimoine routier (chaussées, tunnels, viaducs, etc.), la gestion du trafic et l’information des usagers. Elles mènent, pour le compte des 21 services régionaux de maîtrise d'ouvrage (SMO), les études techniques des projets neufs et contrôlent la bonne réalisation des chantiers. Les services régionaux de maîtrise d’ouvrage (SMO), placés au sein des DREAL, pilotent les projets routiers neufs de l’État dans leur région.