Emmanuelle Wargon a convoqué les dirigeants du Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (SIAAP)

Le Lundi 16 septembre 2019
Emmanuelle Wargon a convoqué les dirigeants du Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (SIAAP) pour faire un point de situation après l’incendie qui a ravagé une unité de traitement des eaux usées de la station d’Achères (78) le 3 juillet dernier.

Après une première réunion de crise le 9 juillet, Emmanuelle Wargon a de nouveau convoqué les dirigeants du SIAAP, M. Belaïde Bedreddine, Président du Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (SIAAP) et M. Jacques Olivier, Directeur Général, pour faire un point complet de la situation suite à l’incendie qui a détruit l’unité de traitement centrale de la station d’épuration d’Achères (78).

La vidange du sous-sol du bâtiment incendié n’a pu intervenir que la semaine dernière. Les expertises pour déterminer l’origine de l’incendie vont pouvoir se poursuivre et les résultats devraient être connus d’ici la fin du mois.

Lors de la réunion du 9 juillet, Emmanuelle Wargon avait insisté sur la nécessité de conduire un audit général de sécurité. En effet, le syndicat a connu à quatre reprises des incidents dont trois incendies en 18 mois. Le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (SIAAP) a donc préparé un cahier des charges, dont le contenu va être expertisé avec l’administration. À la demande de la Ministre, une première phase de cet audit concernera plus particulièrement la maîtrise du risque incendie.

La reconstruction du bâtiment est un chantier qui ne devrait pas aboutir avant octobre 2022, compte tenu de l’importance du bâtiment et des dégâts subis. D’ici là, et particulièrement pour éviter les épisodes de mortalité piscicole lors de la prochaine période estivale, le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (SIAAP) étudie une solution transitoire qui sera présentée à l’administration fin septembre et en réunion publique mi-octobre.

À plus long terme, et compte-tenu de l’impact de ses installations sur l’environnement, Emmanuelle Wargon a insisté pour que le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (SIAAP) engage une réflexion sur la résilience de ses installations en cas d’accident comme celui-ci.

Les services de l'État au niveau régional et départemental restent totalement mobilisés pour s’assurer que les moyens sont et seront mis en œuvre pour un retour le plus rapide possible à une situation satisfaisante pour les milieux aquatiques et pour la sécurité industrielle du site.