Emmanuelle Wargon et Olivier Dussopt signent les deux Contrats de transition écologique (CTE) du département de l’Ardèche

Le Vendredi 13 septembre 2019

Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État de la ministre de la Transition écologique et solidaire, et Olivier Dussopt, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Compte publics, ont signé ce jour en présence de l’ensemble des partenaires engagés sur le territoire, les deux Contrats de transition écologique (CTE) du département de l’Ardèche.

« Ces deux Contrats de transition écologique sont signés aujourd’hui avec un collectif d’intercommunalités du nord du département et avec un collectif d’intercommunalités du sud du département. Ils allient l’État, la région, le département, les intercommunalités et le secteur privé au service d’une transformation écologique de ces territoires et d’une ambition verte pour l’économie de demain. C’est cela la raison d’être de ces Contrats : rendre les choix de la transition écologique possible pour tous, dans tous nos territoires. » a déclaré Emmanuelle Wargon.

Le secrétaire d'État Olivier Dussopt a tenu à remercier chaleureusement la venue de sa collègue Emmanuelle Wargon dans le département de l'Ardèche à l'occasion de cette signature. « Votre présence, Madame la ministre, témoigne également de votre attachement aux élus locaux et aux territoires ruraux. » M. Olivier Dussopt a par ailleurs félicité le président du Conseil départemental Laurent Ughetto, « qui a fait le pari, avec son exécutif départemental, d'emmener dans une démarche participative, innovante et ambitieuse, l'ensemble des territoires de l'Ardèche pour constituer ce programme de transition écologique qui aujourd'hui suscite l'adhésion et rassemble dans un destin commun, aussi bien élus que citoyens de ce département. »

Dans le prolongement de la démarche « Ardèche en transition », portée par le Conseil départemental de l’Ardèche, plusieurs intercommunalités ardéchoises ont en effet souhaité s’engager dans un Contrat de transition écologique (CTE), afin de matérialiser ces engagements dans des actions concrètes autour de l’agriculture, des mobilités ou encore de la préservation des ressources.
Dans le nord du département, les porteurs du projet ont signé un contrat d’un montant de 19,6 millions d’euros, centré sur la spécificité industrielle du territoire, le verdissement des mobilités (camions à hydrogène, transport par zeppelin) ou encore des actions de rénovation énergétique des logements (en partenariat avec Ardèche Habitat).
Dans le sud du département, c’est un contrat d’un montant de 22 millions d’euros qui a été signé par les porteurs de projets centrés autour de l’adaptation du secteur touristique aux nouveaux enjeux climatiques, la gestion de l’eau et l’innovation agricole. Des solutions hydro-économes ont notamment été présentées aux ministres, à l’occasion de la séquence de signature.
Chef de file aux côtés de ces deux collectifs intercommunaux et pilote de la démarche « Ardèche en transition », le Conseil départemental d’Ardèche signe parallèlement avec l’État une charte partenariale, résumant ses engagements financiers (10,3 millions d’euros sur les deux contrats) et sa mobilisation au service de la transformation de long terme du département.

La démarche CTE
Le Contrat de transition écologique (CTE) est co-construit à l’échelle d’un ou plusieurs Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), entre l’État et des collectivités, en lien avec des acteurs publics et privés.  Il comprend un programme d’actions d’une durée de 3 à 4 ans, avec des engagements précis établis entre partenaires, et des objectifs de résultats qui font l’objet d’un suivi et d’une évaluation.
Les Contrats de transition écologique (CTE) permettent de mettre au point des actions opérationnelles de transition écologique lancées dans l’année suivant la signature du contrat. Ces actions ont aussi vocation à renforcer, voire à transformer la dynamique économique du territoire. Les Contrats de transition écologique (CTE) montrent que la transition écologique est aussi un moteur de développement économique, notamment via la création de nouvelles filières économiques vertueuses (économie circulaire territoriale, formation professionnelle et reconversion, création d’emplois locaux…).
Une attention est particulièrement portée aux partenariats avec les entreprises, invitées à porter ou participer aux projets du Contrat de transition écologique (CTE), afin de contribuer à développer les compétences, les activités économiques et les emplois en lien avec la transition écologique.
Retrouvez l’ensemble des actions du dispositif sur notre plateforme en ligne.