Emmanuelle Wargon a réuni le comité de pilotage des Assises de l’eau pour mobiliser les partenaires de la gestion durable de l’eau pour la mise en œuvre de la feuille de route des Assises

Le Mardi 24 septembre 2019

Les Assises de l’eau ont été annoncées par le Président de la République en novembre 2017. En août 2018 s’est conclue une première séquence consacrée aux services d’eau et d’assainissement et à la relance des investissements pour améliorer la gestion des réseaux et réduire les fuites d’eau. La seconde séquence, pilotée par Emmanuelle Wargon, a été lancée en novembre 2018 et a été consacrée au « grand cycle » de l’eau et plus particulièrement à l’enjeu de l’adaptation des territoires au dérèglement climatique.

La feuille de route de la deuxième séquence des Assises de l’eau a été présentée le 1er juillet dernier. Cette grande concertation a permis de dégager un ensemble de 23 actions concrètes pour faire face à une disponibilité de la ressource réduite et plus aléatoire. Trois grands objectifs prioritaires ont été particulièrement identifiés :
- Protéger les captages d’eau potable pour garantir une eau de qualité à la source ;
- Economiser et mieux partager l’eau pour préserver cette ressource vitale ;
- Préserver nos rivières et nos milieux humides.

Le comité de pilotage a permis de faire un état d’avancement des mesures déjà engagées. Une circulaire aux préfets a été envoyée par Elisabeth Borne et Emmanuelle Wargon pour attirer leur attention sur les actions qui nécessitent leur forte mobilisation : encourager les collectivités à la mise en place de plan d’action pour protéger les captages d’eau et à leur mise en œuvre ; favoriser l’émergence de projets de territoire pour la gestion de l’eau (PTGE) dans les zones où les prélèvements sont plus importants que les ressources disponibles ; favoriser les projets de réutilisation des eaux usées traitées pour économiser les ressources.

Au-delà de cette mobilisation, la mise en œuvre des mesures relève de l’ensemble des partenaires de la gestion de l’eau – collectivités, entreprises, agriculteurs, associations environnementales, consommateurs.

La fédération nationale des collectivités concédentes et régies (FNCCR) a annoncé le lancement d’un club de bonnes pratiques pour les économies d’eau à destination des collectivités, à l’occasion de son congrès à Nice du 1er au 3 octobre prochain. Il s’agira de faire connaître les expériences réussies de mise en place de tarification incitatives aux économies d’eau, de sensibilisations des citoyens à la sobriété en eau et de sobriété des usages dans les lieux publics (tels que les établissements scolaires ou les équipements sportifs).

En outre, les entreprises de l’eau (FP2E) ont annoncé qu’elles finaliseraient d’ici la fin de l’année leur contribution à la mise en œuvre de la feuille de route des Assises de l’eau.

Le suivi général de la mise en œuvre des mesures des Assises de l’eau, séquence 1 et 2, est confié au comité national de l’eau, qui en rendra compte à chacune de ses réunions à la ministre. Des groupes de travail spécifiques seront mis en place pour certaines thématiques emblématiques.

Enfin, le comité de pilotage a permis d’identifier des actions à mettre en œuvre à court terme suite à la sécheresse et qui seront approfondies lors du comité de suivi hydrologique de décembre. Il s’agira notamment d’identifier les territoires qui ont connu des ruptures d’alimentation en eau potable et d’engager les actions de prévention pour éviter que ces situations ne se reproduisent.