Épisodes neigeux : la mobilisation de l'État sur les routes et dans les aéroports

Le Mercredi 5 décembre 2018

Crédits : A. Bouissou / Terra
Pendant la période de viabilité hivernale, du 15 novembre 2018 au 15 mars 2019, les agents sont mobilisés sur les routes et dans les aéroports pour assurer la viabilité du réseau.

La mobilisation sur le réseau routier national

Tout au long de l’année, les gestionnaires du réseau routier et autoroutier travaillent pour assurer la sécurité et l’entretien des routes. En hiver, les conditions météorologiques particulières entraînent la mise en place d’un dispositif spécifique pour assurer le maintien de la circulation appelé « viabilité hivernale ».

Durant toute la période hivernale, les 11 directions interdépartementales des routes (DIR) et les sociétés concessionnaires d'autoroutes, assurent la viabilité du réseau routier national :

  • 7 500 agents intervenant sur le réseau, mobilisables 24h/24 ;
  • plus de 2000 camions équipés de lames et de saleuses ou d’engins spéciaux ;
  • entre 200 000 et 400 000 tonnes de sel épandues chaque année selon la rigueur de l’hiver.

Afin de limiter les risques d’accidents, informez-vous sur l’état des routes avant de partir, soyez équipés et adaptez votre conduite aux conditions météorologiques.

La viabilité hivernale en images

Tout au long de l’année, les gestionnaires de tous les réseaux liés aux transports travaillent pour assurer la sécurité et l’entretien des routes.

Le plan hivernal de l’aviation civile

Du 15 octobre 2018 au 15 avril 2019, la Direction Générale de l’Aviation Civile met en place son plan hivernal en lien avec Météo France, les aéroports et les compagnies aériennes. En effet, les mauvaises conditions météorologiques hivernales peuvent entraver l’activité d’un aéroport en dégradant son accès, l’adhérence des roues des avions et des véhicules sur les pistes et les voies de circulation, ou en provoquant des dépôts de givre sur les avions, dont ils modifient dangereusement l’aérodynamique.

Quand un épisode neigeux survient, le premier objectif d’un plan hivernal est de maintenir le flux de trafic de et vers les aéroports français concernés tout en garantissant la sécurité et en assurant que le programme des vols de chaque compagnie aérienne soit le moins impacté possible.

Les prévisions météorologiques régulièrement mises à jour par le centre national de la météorologie, et un processus d’information précis de toutes les parties prenantes, particulièrement présent dans les aéroports dits Airport-CDM (Collaborative Decision Making) : Roissy-CDG, Orly, Lyon, Grenoble et Chambéry permettent le bon déroulement du plan hivernal.