État d’urgence sanitaire : Élisabeth Borne salue les efforts de la filière nucléaire pour maintenir la disponibilité du parc et mobilise les acteurs pour préparer la reprise

Le Mardi 28 avril 2020
Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire a réuni la filière nucléaire vendredi 24 avril pour s’assurer du maintien d’un niveau de disponibilité du parc nucléaire suffisant à court terme et en vue de la période hivernale.

Le comité stratégique de la filière nucléaire s’est réuni autour d’Elisabeth Borne pour présenter les mesures mises en œuvre pour répondre aux problématiques rencontrées par les acteurs de la filière - exploitants, donneurs d’ordre, sous-traitants - en cette période de crise sanitaire. Il s’agissait de s’assurer de la mobilisation de l’ensemble des métiers du nucléaire nécessaires à la continuité de l’approvisionnement électrique et de la bonne application des mesures de protection sanitaire des salariés.

La filière a présenté les mesures spécifiques mises en œuvre qui permettent d’assurer  l’approvisionnement en énergie du pays, et notamment l’adoption saluée d’une charte de bonnes pratiques en période de crise sanitaire, traduisant les engagements pris par les grands donneurs d’ordre vis-à-vis de leurs salariés et des sous-traitants.

La ministre a insisté à cette occasion sur l’importance d’une bonne coordination des arrêts de réacteurs nucléaires dans les semaines et mois à venir pour travaux de maintenance et rechargement en combustible, afin de maximiser la disponibilité du parc de production pendant l’hiver. La filière devra s’assurer de la mobilisation de chaque acteur pour relancer ces chantiers dans les meilleurs délais pour tenir cet objectif.

Enfin, la filière a présenté ses propositions en vue de retrouver rapidement une croissance durable au sein des entreprises du secteur, composé majoritairement de petites et moyennes entreprises. Plusieurs de ces mesures font déjà l’objet de travaux avec l’Etat, dans le cadre notamment de la Programmation Pluriannuelle de l’énergie, publiée le 23 avril 2020, ou du Plan National de Gestion des Matières et Déchets Radioactifs (PNGMDR).

 

La filière nucléaire compte plus de 3 000 entreprises pour 220 000 emplois et un chiffre d’affaires de 47,5 milliards d’euros centré essentiellement autour des activités d’exploitation et de maintenance du parc nucléaire. La majorité des entreprises qui composent la filière sont des TPE et des PME.