Évolution des tarifs réglementés de vente de l’électricité

Le Vendredi 31 juillet 2020
A la suite de la délibération de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), les tarifs règlementés de l’électricité augmenteront de 1,54 % TTC en moyenne le 1er août 2020.

La commission de régulation de l’énergie (CRE) est une autorité administrative indépendante notamment chargée de déterminer les tarifs règlementés de vente de l’électricité en fonction en particulier des évolutions des coûts d’approvisionnement et d’acheminement (transport et distribution). 

Le code de l’énergie prévoit que les tarifs réglementés de l’électricité doivent évoluer pour tenir compte de l’augmentation des coûts d’acheminement et qu’il revient à la CRE d’en déterminer le niveau, le Gouvernement étant tenu de mettre en œuvre les tarifs ainsi définis au 1er août. Cela conduira à une augmentation moyenne de 1,54 % des tarifs réglementés de l’électricité à cette date.

Afin de préserver le pouvoir d’achat des ménages et de réduire leurs dépenses énergétiques, le Gouvernement mène de nombreuses politiques d’accompagnement : 

  • Les chèques énergie, d’un montant moyen de 150 euros, ont bénéficié à près de 5,5 millions de ménages modestes bénéficiaires cette année. Depuis l’an dernier, le champ d'application de cette aide a été étendu à 2,2 millions de foyers supplémentaires.
     
  • En 2020, l’Etat a renforcé et facilité l’accès aux aides à la rénovation énergétique des logements, avec notamment la création de MaPrimeRénov'. Malgré le ralentissement induit par la crise sanitaire, plus de 60 000 dossiers ont déjà été déposés sur cette nouvelle aide cette année.
     
  • Des « coups de pouce » ont également été créés via le dispositif des certificats d’économies d’énergie pour faciliter le changement des vieux radiateurs électriques ou le déploiement de thermostats avec régulation performante par exemple.
     
  • De nombreuses mesures ont également été mises en place afin de limiter les impacts de la crise sanitaire pour les Français : pour les ménages les plus vulnérables, la trêve hivernale a été prolongée jusqu’au 10 juillet. La date limite de validité des chèques énergie 2019 a été prolongée jusqu’au 23 septembre 2020. 

Le Gouvernement poursuivra la mise en œuvre des actions qui permettent aux Français de faire des économies durables, tout en préservant l’environnement, en favorisant l’efficacité énergétique et les économies d’énergie.