La Fabrique numérique : l’incubateur de services numériques du pôle ministériel

Le Lundi 19 novembre 2018

Crédits : A. Bouissou / Terra
Accompagner, soutenir et porter les intrapreneurs des ministères en charge de l’écologie et des territoires : telle est la volonté de la Fabrique numérique. Inauguré le 26 janvier 2018, cet incubateur vise à aider des agents en position d'intrapreneurs à réaliser de nouveaux services numériques accessibles à tous pour transformer l’action publique et répondre aux besoins de tous les usagers d'aujourd'hui.

Un incubateur ministériel : la « Fabrique numérique »

Dans un contexte où le numérique transforme la société et réinterroge les politiques publiques, les ministères de la Transition écologique et solidaire et de la Cohésion des territoires ont mis en place un incubateur interne : la Fabrique numérique.

C'est en novembre 2017 que la Fabrique numérique a lancé son premier appel à projets, ouvert à tous les agents de l’administration centrale, des directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL), des directions inter-régionales de la mer (DIRM) et des directions interdépartementales des routes (DIR). Grâce à cette démarche, les agents peuvent proposer une idée concrète de service numérique qui pourrait résoudre un problème rencontré dans leurs missions.

« La transition numérique et la transition écologique doivent être menées de concert. Les deux sont source de richesse et d’innovation et c’est ce que les agents de nos ministères vont pouvoir démontrer en mettant en œuvre leurs projets de transformation de nos services publics. »
Brune Poirson

Comment fonctionne l’incubateur ?

Les projets d’intrapreneurs sont sélectionné par un jury composé notamment des directeurs d'administration centrale, et de la secrétaire générale, selon la pertinence des projets et la volonté des agents de tenter l'aventure de l'intraprenariat. Les idées de produits numériques portent par exemple sur :

  • l’identification par les collectivités des aides disponibles et adaptées à leur territoire et projet ;
  • la connaissance et l’instruction des titres et projets miniers ;
  • la pénurie d’eau en période de sécheresse ;
  • la confiance entre loueurs et bailleurs ;
  • les relations entre transporteurs de marchandises et chargeurs, afin d’optimiser les chargements et lutter contre les transports à vide.

Les lauréats sont ensuite accompagnés par la Fabrique numérique pendant six mois, dans une démarche d’intraprenariat et une approche « lean startup ».

La méthode des Startups d’État

Les agents intrapreneurs se retrouvent chacun à la tête d'une Startup d’État. Il s’agit d’une équipe composée de 2 à 4 personnes, autonome, et qui devra trouver et répondre aux besoins des utilisateurs en six mois.

L’équipe d’une Startup d’État est composée :

  • d’un intrapreneur qui porte la vision du produit,
  • d’un « coach » qui aide l'intrapreneur à prendre toute la mesure de son rôle,
  • d’une équipe de développement informatique.
Du 19 au 25 novembre 2018, l’innovation publique est à l’honneur. Des événements sont organisés sur l’ensemble du territoire, à Paris et en régions. Ateliers, des conférences, ou des hackathons, sont par exemple prévus pour mettre en lumière des méthodes originales imaginées par des acteurs locaux, pour concevoir les politiques publiques.