La fermeture des centrales à charbon aura lieu d’ici 2022

Le Jeudi 16 janvier 2020

Crédits : martin33 / AdobeStock
Pour lutter contre le changement climatique, les 4 dernières centrales à charbon de France seront mises à l’arrêt d’ici 2022. Jusqu’à fin janvier, Emmanuelle Wargon se déplace au Havre, à Saint-Avold, à Cordemais et à Gardanne pour accompagner les territoires concernés dans leur transition écologique.

Pourquoi fermer les centrales à charbon ?

Aujourd’hui, les 4 dernières centrales à charbon de France fournissent 1,18 % de la consommation nationale d’électricité, mais elles génèrent environ 10 millions de tonnes de CO2, soit près de 30 % des émissions de gaz à effet de serre du secteur électrique ! Le charbon est d’ailleurs la principale source d’émissions de CO2 sur la planète.

[Infographie] Pourquoi fermer les centrales à charbon ?

[Infographie] Pourquoi fermer les centrales à charbon ?

Afficher la version texte de l'infographie

Aujourd'hui, 4 centrales à charbon sont encore en activité en France métropolitaine :

Le Havre (Seine-Maritime) :

  • 600 MW
  • Exploitant : EDF
  • 160 salariés et 120 emplois indirects
  • Arrêt d'ici avril 2021

Saint-Avold (Moselle) :

  • 600 MW
  • Exploitant : GazelEnergie
  • 95 salariés et 85 emplois indirects
  • Arrêt d'ici 2022

Cordemais (Loire-Atlantique) :

  • 1 200 MW au total
  • Exploitant : EDF
  • 355 salariés et 390 emplois indirects
  • Arrêt du fonctionnement actuel en 2022

Gardanne (Bouches-du-Rhône) :

  • 600 MW
  • Exploitant : GazelEnergie
  • 95 salariés et 125 emplois indirects
  • Arrêt d'ici 2022

En France, la production d'électricité par le charbon représente : 

  • moins de 1,2 % de la consommation nationale d'électricité
  • mais environ 30 % des émissions de gaz à effet de serre du secteur électrique

La France s'y est engagée pour atteindre l'objectif de neutralité carbone 2050 :

  • Promesse de campagne d'Emmanuel Macron en 2017
  • Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour 2019-2023
  • Loi Énergie Climat du 8 novembre 2019

L'arrêt des centrales à charbon sera effectif en 2022. Il permettra une diminution de près de 10 millions de tonnes de CO2, soit l'équivalent de 4 millions de véhicules individuels en circulation par an. 

Des projets de territoire pour accompagner les fermetures

Afin d’accompagner la reconversion des territoires touchés par la mise à l’arrêt des centrales à charbon et la perte d’emplois locaux, le Gouvernement a initié la réalisation de quatre projets de territoire.

Ces projets visent notamment à concrétiser l’émergence de filières de production plus responsables (éolien, énergies renouvelables), la création de nouvelles activités, la préservation des espaces naturels… Ils sont aussi le signe que la transition écologique peut être créatrice d’emplois

[Vidéo] Fermeture des centrales à charbon d'ici 2022 : enjeux et projets de territoire

Afficher la version texte de la vidéo

Aujourd’hui, les 4 dernières centrales à charbon de France fournissent 1,18 % de la consommation nationale d’électricité, mais elles génèrent près de 30 % des émissions de gaz à effet de serre du secteur ! Pour lutter contre le changement climatique, la fermeture des centrales à charbon sera effective d'ici 2022. Dans les territoires concernés, des projets d'avenir voient le jour pour créer des emplois et accélérer la transition écologique.

En savoir plus

Pour consulter plus en détails le calendrier prévisionnel des fermetures, les spécificités locales et les projets de territoire, veuillez vous référer au dossier de presse et aux communiqués de presse ci-dessous.