Le festival Goût de France célèbre la cuisine responsable en 2019

Le Mercredi 20 mars 2019

Crédits : L. Mignaux/Terra
Pour sa 5e édition, le festival Goût de France (Good France) met l'accent sur l’alimentation responsable. Pendant 4 jours, du 21 au 24 mars 2019, des cuisiniers du monde entier sont invités à se mobiliser autour d’une cuisine responsable et soucieuse de l’environnement.

Pour une gastronomie française responsable

"Cuisiner, c'est s'engager !" : Pour le chef Alain Ducasse, la gastronomie a un véritable rôle à jouer tant pour la santé des femmes et des hommes que pour celle de la planète. En effet aujourd'hui, 30 % des émissions de gaz à effet de serre proviennent du secteur alimentaire, et 50 % des fruits et légumes les plus courants contiennent des pesticides !

L'opération Goût de France (Good France), dédiée cette année à l'alimentation responsable, s'inscrit parfaitement dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD) adoptés par l'ONU, l'ODD n°2 étant consacré à éliminer la faim, à promouvoir une agriculture durable et l'ODD n°12 aux modes de consommation et de production durables

Goût de France a par ailleurs choisi de s’associer cette année à la fondation « No More Plastic », représentée par Alexandra Cousteau, qui souhaite notamment sensibiliser les consommateurs à la provenance des poissons que nous mangeons. 

Une trentaine de chefs français et étrangers, producteurs et prestataires engagés ont également proposé un Livre blanc de la gastronomie responsable pour offrir des solutions pratiques et concrètes, des contacts et des exemples tirés de divers retours d'expériences.

Du 21 au 24 mars 2019 : 4 jours de festivités et de menus « bons pour la planète »

Du 21 au 24 mars, plusieurs rendez-vous festifs et populaires verront le jour partout en France. Quelques exemples d'initiatives écologiques et solidaires :

Visites d'ateliers et dégustations avec Les paniers de la mer

Les Paniers de la mer luttent d'abord contre le gaspillage alimentaire en récupérant les poissons invendus à la criée. Ce sont ensuite 65 personnes en réinsertion, formées aux métiers du mareyage et de l'agroalimentaire, qui congèlent et conditionnent les poissons dans les ateliers de Boulogne-sur-Mer, Fécamp, Saint-Malo, Saint-Guénolé ou Lorient. Les produits préparés sont enfin livrés à des associations de l'aide alimentaire (Restos du coeur, Banques alimentaires, Croix rouge...).

A Boulogne-sur-Mer, Saint-Guénolé et Lorient, les ateliers "Les paniers de la mer" ouvriront leurs portes au public pendant l'opération Goût de France. Au programme : dégustations gastronomiques, visite des ateliers et démonstrations des gestes de mareyage.

"La gastronomie fait partie de notre patrimoine et tout le monde doit pouvoir en bénéficier. Avec Les Paniers de la mer, nous luttons contre le gaspillage tout en accompagnant des personnes éloignées de l'emploi à se réinsérer. C'est bon et respectueux des personnes et des denrées !"
Marianne Storogenko, présidente de la Fédération nationale des Paniers de la mer

A la découverte de la vache saosnoise avec le mouvement Slow Food

A la Celle-les-Bordes, dans les Yvelines, le maître-restaurateur de l'auberge de l'Elan proposera à ses clients un menu utilisant les parties considérées habituellement comme "les moins nobles" de la vache, et souvent jetées.

Slow Food est un mouvement mondial d'« éco-gastronomes » qui veut rendre à l’alimentation toute sa valeur et sa place dans la société :

  • en respectant les producteurs par un juste prix en rémunération de leur travail,
  • en respectant la nature et l’environnement et en protégeant la biodiversité,
  • en valorisant les saveurs et les traditions locales issues de chaque terroir et de chaque culture.
"La gastronomie, c'est réaffirmer le lien, primordial, entre le producteur, le cuisinier et le consommateur. Bon (pour la santé et les papilles), propre (pour l'environnement) et juste (le juste prix pour le producteur) sont les valeurs fondatrices de notre mouvement."
Juliette Helson, présidente d'un des deux groupes locaux parisiens du mouvement Slow Food

Distribution de plateaux repas à des travailleurs en situation précaire à Hong Kong