Filière forêt-bois : un rapport pour renforcer l’action publique

Le Vendredi 24 mars 2017

Crédits : A. Bouissou / Terra
La France possède la quatrième forêt d’Europe en superficie, derrière la Suède, la Finlande et l’Espagne. Dans un rapport rendu public aujourd’hui, la déléguée interministérielle à la forêt et au bois ouvre des perspectives pour la mise en œuvre d’actions rapides dans le cadre du contrat stratégique de la filière bois.

Il faut redynamiser la filière forêt-bois

Aujourd’hui, le rôle des forêts ne se réduit pas à la production de bois : en effet la récolte, depuis les années 1980, ne dépasse pas la moitié de la production annuelle de bois. Dans le modèle de gestion durable et multifonctionnelle à la française, la fonction économique est le garant des autres fonctions.

Dans le même temps, le déficit commercial annuel de la filière avoisine 2 Mds € pour le bois, et 6 Mds € si on inclut les papiers, cartons et l’ameublement. Ce paradoxe apparent cache une réalité décrite par de nombreux rapports depuis 35 ans : la filière forêt-bois française souffre d’un sous-investissement, alors que, face à une demande croissante des marchés, elle a besoin d’investissements pour développer sa compétitivité.

La filière forêt-bois
La forêt métropolitaine couvre 28 % du territoire national et constitue une ressource essentielle à notre développement. Elle a vocation à s’inscrire dans la promotion d’une économie plus circulaire et plus durable. Pilier de la croissance verte française, la filière forêt-bois permet de compenser environ 20 % des émissions françaises de CO2.

Le rapport de la déléguée interministérielle à la forêt et bois

Face à ce constat, la déléguée interministérielle à la forêt et au bois, Sylvie Alexandre, formule une série de recommandations autour de quatre axes principaux :

  • l’adaptation des forêts au changement climatique et la gestion durable ;
  • la création de chaînes de valeur compétitives ;
  • le développement de la filière construction ;
  • le recyclage des déchets issus de produits en bois et l’économie circulaire.