La France dialogue avec les îles du Pacifique en vue des prochains rendez-vous climatiques

Le Vendredi 8 septembre 2017
A l’occasion du Forum des Iles du Pacifique à Samoa, Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, a précisé au cours d’une intervention en séance plénière les engagements de la France en matière de diplomatie climatique dans le cadre de rencontres bilatérales avec les chefs d’État des Iles du Pacifique.

Ces échanges préparent le sommet pour un Pacte mondial sur l’environnement le 19 septembre à New York où la France proposera aux Nations unies de rassembler, de structurer et de simplifier notre droit international pour lutter contre le réchauffement climatique. Ils préparent également le sommet du 12 décembre portant sur le financement de la lutte contre le changement climatique où le président de la République réunira tous les acteurs, publics et privés.

« Dans tous mes entretiens bilatéraux avec les membres du Forum, j’ai pu constater que nos partenaires du Pacifique avait été particulièrement satisfaits des initiatives prises par la France en matière de diplomatie climatique depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron. A leurs yeux, l’annonce d’une loi mettant fin à la recherche et à l’exploitation des hydrocarbures, traduction concrète de l’une des mesures qui figure dans le Plan climat présenté par Nicolas Hulot en juillet dernier, démontre que la France prend des décisions d’une portée inédite pour limiter le réchauffement climatique sur son territoire national. Ce leadership de la France sur les enjeux climatiques, c’est un engagement qui doit permettre de prévenir des désastres comme celui que vient de vivre nos compatriotes après le passage du cyclone Irma à Saint-Martin et Saint-Barthélemy », explique Sébastien Lecornu.

Dans ce cadre, il a également souligné que l’intégration de la Polynésie française et de la Nouvelle-Calédonie comme de plein droit du Forum des Iles du Pacifique était déterminante pour le dialogue régional. Le représentant français a formé le vœu que puisse évoluer le regard du Forum sur Wallis-et-Futuna, troisième territoire français du Pacifique et déjà présent au Forum en tant qu’observateur.

Rappelant le dynamisme de la coopération régionale, notamment à travers les programmes portés par la communauté du Pacifique et le Programme Régional Océanien de l’Environnement, le secrétaire d’État a précisé que la France soutiendra toutes les initiatives visant à concrétiser davantage cette coopération dans des projets opérationnels : câbles sous-marins, liaisons aériennes, accords commerciaux.