La France émet sa première obligation souveraine verte

Le Mercredi 25 janvier 2017

Crédits : A. Bouissou/Ministère
La France a émis, le 24 janvier 2017, la première obligation verte souveraine de l’État français. Elle réalise ainsi l’émission la plus importante en taille et la plus longue en maturité jamais observée sur le jeune marché des "green bonds".

La France, premier État au monde à émettre un emprunt vert pour une taille de référence

Au cours de cette transaction inaugurale, la France a emprunté 7 milliards d’euros, pour financer la transition énergétique au travers de cette Obligartion Assimilable du Trésor (OAT) verte de maturité 22 ans.

La demande totale a atteint un montant exceptionnel de plus de 23 milliards d’euros, et émane d’une large variété d’investisseurs internationaux, européens et français, intéressés par les titres de dette française à long terme comme par les caractéristiques environnementales innovantes de cette obligation. En participant à cette opération, ces investisseurs manifestent ainsi leur confiance dans la signature de la France, et dans la robustesse de ses engagements en faveur de la transition écologique et énergétique.

La France confirme son rôle moteur dans la mise en œuvre des ambitions de l’Accord de Paris sur le climat

Désormais devenu un acteur majeur du marché des obligations vertes, l’État français permet d’accélérer son développement, en lui apportant liquidité et profondeur, et contribue à y définir des standards ambitieux, pour faire de Paris la place financière de référence dans l’accompagnement de la transition écologique et énergétique.
 

Le succès de cette émission inaugurale de l’obligation verte, c’est :

> Le reflet de la crédibilité de la France comme seul pays au monde à avoir mis en place les mesures pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris.
> La reconnaissance des initiatives de la France pour la finance verte.
> Une expérience qui est susceptible d’inspirer les autres pays : pour qu’ils fassent leur transition énergétique, pour qu’ils participent au verdissement de la finance, etc.