« La France et l’Europe doivent être les leaders du véhicule autonome »

Le Vendredi 6 octobre 2017

Crédits : M. Bouquet / Terra
Jeudi 5 octobre, à l’occasion d’une visite au centre de recherche et d’innovation Vedecom consacré au véhicule autonome, propre et connecté, Elisabeth Borne a réaffirmé son ambition de faire de la France un leader de l’innovation en matière de mobilité.

Vedecom : un laboratoire au service de la mobilité décarbonée et durable

En visite sur le site d’expérimentation Vedecom à Versailles jeudi 5 octobre, Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports et Marcos Šefcovic, vice-président de la Commission européenne et Commissaire en charge de l’Union de l’énergie, ont pu constater les avancées de la recherche en matière de nouvelles solutions de mobilité : recharge électrique sans contact des véhicules, mobilité autonome sans conducteur

[Vidéo] Elisabeth Borne et Maros Šefcovic visitent le centre de recherche et d'innovation Vedecom

Jeudi 5 octobre, à l’occasion d’une visite au centre de recherche et d’innovation Vedecom consacré au véhicule autonome, propre et connecté, Elisabeth Borne a réaffirmé son ambition de faire de la France un leader de l’innovation en matière de mobilité.

Créé en février 2014, Vedecom est un Institut pour la Transition Energétique (ITE), dédié à la mobilité individuelle, décarbonée et durable, mis en place dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir. Sur son site de Versailles-Satory, dans les Yvelines, il dispose d’ateliers, d’un laboratoire et de pistes d’essai dédiés. Il participe également à plusieurs programmes financés par l'Union européenne.

Véhicule autonome, mobilité innovante : l’ambition commune de la France et de l’Europe

Elisabeth Borne et Marcos Šefcovic ont affirmé leur ambition commune de faire de la France et de l’Europe des leaders dans ces technologies innovantes.

« Le véhicule autonome doit nous aider à progresser sur des enjeux de sécurité routière et nous permettre d’optimiser l’utilisation de nos infrastructures. Je souhaite vraiment développer le véhicule autonome au niveau national avec un relais au niveau européen. »
Élisabeth Borne

Le 15 septembre dernier, le Gouvernement a lancé la consultation visant à finaliser sa stratégie nationale pour le véhicule automatisé. De son côté, la Commission européenne a pris des initiatives fortes pour le développement de cette technologie au plan européen.