Gestion du trafic aérien en Outre-mer

Le Vendredi 18 novembre 2016
Le trafic aérien est amené à se développer en Guyane de manière significative et ce à plusieurs niveaux : aviation commerciale, légère ou encore militaire. Pour y faire face, une modernisation se prépare avec la mise en place de CACAO 2, un système de gestion du trafic aérien de nouvelle génération.

Modernisation de la gestion du trafic aérien en Outre-mer

Contrôle en-route océanique

Le centre de contrôle de Cayenne traite en moyenne 46 000 vols par an, il est un acteur économique essentiel pour la Guyane. À terme, Cayenne va devenir une plateforme de correspondances vers l’arc caribéen, les États-Unis et l’Europe alimentée par les passagers du nord du Brésil. L’aéroport de Cayenne-Félix Eboué accueille 450 000 passagers par an.

En Guyane, le trafic aérien est très varié :

  • Aviation commerciale : gros porteurs commerciaux en provenance de métropole et des Antilles, avions turbopropulseurs pour desservir les communes à l’intérieur de la Guyane et le nord du Brésil.
  • Aviation légère : aviation de loisirs, hélicoptères desservant les sites d’orpaillage.
  • Avions cargo de très grands gabarits : acheminement des pièces de fusée pour le Centre Spatial Guyanais.
  • Aéronefs militaires : l’aéroport de Cayenne répond aux normes OTAN.

De 2001 à 2015, le trafic aérien contrôlé par le centre de Cayenne a connu une croissance de près de 30 % en raison de la forte augmentation du trafic en-route transatlantique. De 6 900 vols IFR en 2010, celui-ci est passé à 13 000 vols en 2015. En 2015, la structure du trafic était composée à part égale de vols IFR et de vols VFR, et les vols IFR en transit ont représenté près d’un tiers des vols contrôlés.

CACAO 2

La DSNA prépare la mise en service de la nouvelle version de CACAO au centre de contrôle de Cayenne. CACAO 2 est un système de gestion du trafic aérien de nouvelle génération en stripping électronique.

Le programme SEAFLIGHT de modernisation des systèmes de gestion du trafic aérien des sites d’Outre-mer inclut, pour le centre de contrôle de Cayenne, le développement et l’acquisition d’une version 2 du système CACAO (Controller-pilot data link communications & Automatic dependant surveillance CAyenne Océanique). Elle sera fournie par l’industriel canadien ADACEL, retenu en 2015 après négociations dans le contexte d’un accord-cadre passé par la DTI.

Avec cet outil de nouvelle génération, plus performant, conçu en stripping électronique, le contrôleur aérien disposera d’un système homogène intégré permettant de visualiser l’ensemble du trafic continental et océanique sur une même image. De nouvelles méthodes de travail tirant bénéfice des fonctionnalités évoluées du système (détection de conflits à moyen et court terme, outils d’aide à la décision, groupement/dégroupement des positions de contrôle, transmission automatique des états de vols entre secteurs) seront définies. En outre, les coordinations avec les centres adjacents pour le trafic en-route océanique pourront être automatisées. Pour mener à bien ce projet, une équipe DTI / SNA Antilles-Guyane a été créée.

La mise en service de CACAO 2 au centre de contrôle de Cayenne se fait progressivement depuis juin 2016.