Le hackathon #CompteurConnect

Le Vendredi 18 novembre 2016
#CompteurConnect, premier hackathon national sur le thème de la consommation énergétique, imaginé et organisé par le ministère a pour objectif de concevoir des services innovants de consommation d’énergie à destination des citoyens et des territoires.

Les lauréats #CompteurConnect

Le premier prix a été décerné au projet Eclipse. Ce projet vise à sensibiliser et à éduquer aux enjeux de consommation d’énergie. Eclipse est une solution mobile qui incite les utilisateurs du réseau électrique à s’effacer pendant les heures de pointe et qui récompense leurs efforts par l’attribution d’un jeton électronique. Eclipse participe à l’équilibrage solidaire du réseau électrique, récompense les utilisateurs et développe un nouvel usage de la distribution d’énergie (blockchain).

Le deuxième prix a été décerné au projet LeReseau. Ce projet vise à faire participer l’usager à l’équilibre énergétique local. LeReseau est une plateforme qui permet à des petits producteurs et des consommateurs d’énergie renouvelables de tisser des liens au niveau local. Il permet à chacun de savoir d’où vient son énergie et même de choisir qui la produit, parmi les producteurs qui sont aussi inscrits sur la plateforme. Ils forment ainsi une communauté à la fois virtuelle (car en ligne) et réelle (car les échanges d’énergie sont certifiés). Auprès de cette communauté, nous créons une émulation pour habituer les usagers à consommer l’énergie au moment même où celle-ci est produite par leur voisin. Et ainsi les faire participer à l’équilibre énergétique local.

Le troisième prix a été décerné au projet HomePulse. Ce projet vise à optimiser la consommation d’énergie des bâtiments de l’état exemplaire. A partir des données de compteurs communicants, HomePulse a développé un tableau de bord énergétique permettant de prédire les factures d’énergie des bâtiments, de cibler des actions de rénovation thermique et de qualifier le potentiel d’effacement des pointes. Basé sur une modélisation de la consommation et intégrant différentes caractéristiques du bâtiment ainsi que la température extérieure, l’application propose à l’utilisateur plusieurs indicateurs tels qu’un diagnostic thermique ou des prévisions de consommation d’énergie.

Trois coups de cœur ont été décernés

  • JeComprendsMonEnergie aide les usagers à faire des économies, et les sensibilise et éduque aux enjeux de consommation d’énergie. La plateforme collaborative JeComprendsMonEnergie.fr propose aux usagers de partager leurs données énergétiques et les caractéristiques de leur logement, par territoire. Le but est d’améliorer la compréhension de leur consommation d’énergie en la comparant avec leur quartier et avec des logements similaires. Chaque usager contribue à rompre avec l’inaction en partageant ses éco-pratiques, contextualisées et pertinentes selon son foyer, qui expliquent sa consommation d’énergie. Les usagers deviennent ainsi partie prenante de cette communauté territoriale GreenTech verte et ils contribuent à installer et diffuser une culture de l’énergie au sein de leur territoire.
  • Joole aide les usagers à faire des économies. Joole est une plateforme web née de la conviction que les particuliers souhaitent maîtriser leurs consommations d’énergie mais ne disposent pas des informations permettant de réduire leurs factures. Joole propose aux consommateurs d’analyser leurs données afin de leur restituer ces informations sous une forme claire et compréhensible, et de leur proposer des actions d’économie et d’efficacité énergétique concrètes, personnalisées, et mesurables. Joole se distingue par sa simplicité d’utilisation, par la puissance de ses algorithmes, et par sa volonté de permettre aux particuliers de réellement diminuer leur consommation d’énergie.
  • Touch&Move vise à sensibiliser les citoyens aux enjeux des économies d’énergie. L’objet est ludique, il s’appuie sur les sens, la vue et le touché, pour transmettre les informations sur la consommation électrique. Grâce à un algorithme de prédiction, l’objet va pouvoir prédire si la consommation du logement sera optimale ou non le jour d’après. L’utilisateur sera aidé par notre objet à déjouer cette prédiction. Le Touch&Move affichera alors, sur la télé ou sur le smartphone, un scénario d’optimisation énergétique qui permettra à l’utilisateur de faire des économies d’énergies. Le hackathon #CompteurConnect leur a permis de récolter des données, de développer l’algorithme en incluant des paramètres comme la température extérieure, mais aussi de présenter notre solution pour répondre à certains défis énergétiques que l’on rencontre dans les villes connectées.

Les défis #CompteurConnect

Le barcamp #CompteurConnect

Lors d’un premier rendez-vous de travail collaboratif, le ministère a réuni acteurs privés, associations, citoyens, organismes publics, jeunes pousses et étudiants, pour préparer ce hackathon. Huit défis clés ont été collectivement identifiés. Ils guideront les travaux des participants du hackathon.

Défi 1 - Sensibiliser et éduquer aux enjeux de consommation d’énergie

Problématique

L’énergie est perçue comme une ressource indispensable par les usagers. Pourtant, les pratiques de consommation des usagers sont parfois empiriques car les principes de base en matière de gestion de la consommation d’énergie sont complexes.

Mieux comprendre les principes de consommation nécessite un accompagnement dès le plus jeune âge et tout au long de la vie. Cette sensibilisation est nécessaire pour que les usagers puissent participer à la transition énergétique. Demain, avec la disponibilité de leurs propres données énergétiques, il sera possible d’aider les usagers à mieux comprendre leur consommation.

 

Exemples de challenge à relever

  • Développer des services pédagogiques autour de l’affichage des consommations et des puissances en les représentant avec des équivalences facilement compréhensibles (en nombre d’ampoules allumées par exemple) ou en utilisant des approches ludiques.
  • Créer des outils pour les acteurs qui sont en proximité avec les usagers (collectivités locales, entreprises, écoles, bailleurs, etc.) qui leur permettent de les sensibiliser sur l’énergie (challenges, jeux...).
  • Imaginer une plate-forme participative pour sensibiliser aux économies d’énergie, avec des collectes de données supplémentaires pour enrichir la connaissance des usages.
  • Créer une application éco-citoyenne permettant aux usagers de se comparer avec d’autres foyers, d’autres bâtiments ou d’autres quartiers.
  • Créer des solutions personnalisées (par exemple une fonctionnalité d’alerte qui avertit en cas de consommation anormale, des fonctionnalités qui évoluent dans le temps selon l’évolution du profil du ménage).

Données identifiées

  • Consommation de gaz et d’électricité annuelle agrégée à la maille du quartier (Iris).
  • Données issues des diagnostics de performance énergétique : surface, consommation estimée.

Défi 2 - Aider les usagers à faire des économies d’énergie

Problématique

Les économies d’énergie et la réduction de l’empreinte écologique passent par une plus grande maîtrise de sa consommation d’énergie par l’usager.

La mise à disposition des données de consommation d’énergie par les nouveaux compteurs communicants à fréquence quotidienne pour le gaz et toutes les trente minutes pour l’électricité, si le client le souhaite, et par conséquent les services développés à partir de ces données ainsi que l’apport fournit par les objets connectés devraient permettre d’aider l’usager à faire des économies d’énergie.

 

Exemples de challenge à relever

  • Mettre à disposition un tableau de bord mutualisant les données des compteurs et des données issues des objets connectés pour détailler les usages (chauffage, lumière, électroménager…) pour permettre aux usagers de contrôler finement leur consommation.
  • Intégrer les données de consommation issues des compteurs dans les dispositifs de pilotage des équipements de la maison (four, machine à laver...).
  • Établir une alerte en fonction des données détaillées de consommation en gaz et électricité et des caractéristiques du logement (mieux gérer les pics de consommation ou afficher à l’usager sa consommation cumulée sur une période, utiliser des modèles de prédiction de consommation pour établir des alertes).
  • Établir une plateforme de comparaison des consommations (possibilité de réfléchir autour de notion de gaming, ou d’encouragement à agir, permettre à des familles de se comparer entre elles, lancer des défis «famille énergie positive»).

Données identifiées

  • Consommation de gaz et d’électricité d’énergie agrégées à la commune (Iris).
  • Données de contexte relatives au logement (surface, isolation...).
  • Données Météo-France.
  • Données de consommation énergétique des bâtiments de l’état.

Défi 3 - Faciliter la maîtrise par l’usager de ses données de consommation d’énergie

Problématique

Les données de consommation d’énergie constituent un outil au service de l’innovation. En effet, l’usager pourra les fournir à des acteurs innovants qui développeront de multiples applications informatiques et nouveaux services. Ces services lui bénéficieront directement et pourront également être utile pour la collectivité (réduction de la consommation, d’émissions de gaz à effets de serre...).

Cependant, certaines inquiétudes relatives à l’utilisation des données énergétiques pourraient constituer un frein pour l’innovation. En effet les données sont porteuses d’informations sur le fonctionnement d’un ménage : présence ou absence dans le logement, estimation du nombre de personnes dans le logement ou du niveau de vie... Le cadre légal est strict en termes d’obligations de sécurité, de droits des personnes, de sanctions pour les acteurs en cas de manquements mais peu connu du grand public.

L’objectif de ce défi est de montrer que les usagers sont bien maîtres de leurs données énergétiques et gardent le contrôle sur la manière de les partager.

 

Exemples de challenges à relever

  • Expliquer de manière didactique comment les données sont collectées, sécurisées, stockées par les distributeurs et dans quelles conditions elles peuvent être transmises transmises à des tiers autorisés.
  • Proposer aux clients des contreparties incitatives au partage des données énergétiques dans le cadre d’une stratégie gagnant-gagnant.
  • Faciliter la gestion des données, mettre en place une option de blocage systématique des données, à la manière d’une inscription sur une «liste rouge», mettre en place un format d’accès aux données.
  • Mettre en place des mécanismes permettant d’assurer la sécurité et la confidentialité des données, après la transmission des données à l’entreprise tierce (pré-selection des tiers, détection des utilisations non autorisées...).

Données identifiées

  • Consommation de gaz et d’électricité d’énergie individuelle quotidienne.

Autres ressources

  • Avis Anssi, avis Cnil.

Défi 4 - Faire participer l’usager à l’équilibre énergétique local

Problématique

Lisser les pointes de consommation électrique, décarboner le mix énergétique et optimiser les investissements locaux dans les réseaux d’énergie sont des actions clés pour réussir la transition énergétique. L’équilibre énergétique local nécessite un engagement citoyen fort.

Pour cela, au-delà des futures innovations technologiques, les données de consommation joueront un rôle majeur afin de rendre les citoyens plus autonomes dans leurs choix énergétiques.

 

Exemples de challenges à relever

  • Inciter les citoyens à participer à la transition énergétique de leur territoire en réduisant globalement leur consommation et en produisant de l’énergie .
  • Informer les citoyens des demandes et des besoins locaux qui peuvent nécessiter, à un certain moment, de modifier leur consommation et/ou la production d’énergie et les inciter à participer à cet équilibre.

Données identifiées

  • Consommation de gaz et d’électricité d’énergie individuelle quotidienne.
  • Données Météo-France.
  • Données cartographiques IGN.
  • Données Insee.

Autres ressources

  • Informations sur les technologies de véhicules 2 Grid, piles à combustibles, stockage, chaudière hybride…

Défi 5 - Contribuer à la lutte contre la précarité énergétique

Problématique

La précarité énergétique «concerne toute personne qui éprouve dans son logement des difficultés à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat.». Selon le conseil national de la transition énergétique, la précarité énergétique touche aujourd’hui 3,8 millions de ménages, sur tout le territoire. Ainsi, la lutte contre la précarité énergétique est un enjeu de société majeur et fait l'objet de nombreuses initiatives (tarifs de première nécessité, chèques énergie, dispositifs d'aide à la rénovation thermique, éco-prêts à taux zéro...). Avec le déploiement des compteurs communicants, l'état, les collectivités et les associations sur le terrain pourront disposer de données plus complètes leur permettant d’aller plus loin dans leurs actions.

 

Exemples de challenges à relever

  • Proposer des outils didactiques aux foyers touchés par la précarité énergétique afin de leur faire prendre conscience de leur comportement énergétique et de leur garantir le confort tout en diminuant leur facture.
  • Personnaliser l’accompagnement pédagogique ou technique des foyers en situation de précarité énergétique à la maîtrise de leur dépense énergétique (personnes isolées, famille monoparentale, famille nombreuse...).
  • Proposer des solutions préventives qui s’adaptent au changement des situations (préparer l’entrée ou la sortie de la précarité énergétique).

Données identifiées

  • Consommation de gaz et d’électricité d’énergie individuelle quotidienne.
  • Diagnostic de performance énergétique.
  • Données Insee (situation familiale et professionnelle : avec ou sans enfants, marié/divorcé/pacsé, avec ou sans emploi...).

Défi 6 - Accompagner les territoires dans leur planification énergétique

Problématique

Les territoires sont les premiers acteurs de la transition énergétique. Le débat national sur la transition énergétique avait conclu : « les territoires devront être le maillon clef de la mise en oeuvre de la transition énergétique ». Depuis de nombreuses années, les territoires sont incités à établir des politiques énergétiques et environnementales qui les engagent sur la maîtrise de leur mix énergétique et l'émission de polluants. Leur compétences s'exercent notamment dans l'établissement de leur schéma régional climat air énergie, leur plan climat air énergie territorial ou leur plan climat énergie patrimoine et service. Les données de consommation des citoyens, des infrastructures publiques (trains, métro, éclairages, bâtiments publics) et les données de production sont une source éminemment pertinente pour réaliser ces exercices de planification. De plus, elles peuvent permettre de mettre en place des étalons communs qui permettent d'évaluer la performance énergétique des territoires.

 

Exemples de challenges à relever

  • Développer des modèles de prédiction des besoins en consommation énergétique pour aider les collectivités et aménageurs dans leurs décisions d’urbanisme et leurs politiques d'aménagement.
  • Encourager le développement de territoires à énergie positive pour la croissance verte introduits par la loi relative à la transition énergétique.
  • Construire un modèle prédictif qui évalue la consommation des territoires en France, basé sur diverses données : climat, densité, âge du bâti, démographie, économie du territoire, mix énergétique... et comparer le résultat du modèle avec la consommation réelle.
  • Créer une étiquette énergétique, a l'instar de la notation relative au fleurissement des villes, qui évalue la performance d'une ville, mesurer l'évolution des résultats et les progrès réalisés.

Données identifiées

  • Consommation de gaz et d’électricité d’énergie individuelle quotidienne et données de consommation annuelle agrégée à la maille du quartier (Iris).
  • Consommation des bâtiments de l’état.
  • Énergie produite sur le territoire par type d’énergie.
  • Données Insee (logements, démographie...).
  • Données Météo-France.
  • Données topographiques de l'IGN.

Défi 7 - Améliorer le ciblage des actions de rénovation énergétique des bâtiments

Problématique

En cas de vente ou de location, un logement fait l’objet d’une évaluation de sa performance énergétique. Il existe deux approches en fonction du bâtiment. Soit il s’agit d’un bâtiment neuf : dans ce cas, l’évaluation repose sur le respect de la réglementation thermique. Soit il s’agit d’un bâtiment existant : dans ce cas, l’évaluation repose essentiellement sur la facture énergétique ou un diagnostic thermique. Ces données de performance énergétique peuvent éclairer des stratégies de rénovation et permettre de mieux cibler les actions à conduire en priorité.

 

Exemples de challenges à relever

  • Créer un système de priorisation des actions d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, en fonction des critères les plus pertinents (par exemple : localisation, année de construction...), en s’appuyant sur un panorama de consommation de bâtiments types existant.
  • Déterminer les zones propices au lancement d’un programme d’amélioration des performances énergétiques.
  • Déterminer les types de bâtiments sur le territoire national pouvant faire l’objet d’un ensemble d’interventions de même nature.
  • Comparer la performance énergétique d’un bâtiment avec celle de bâtiments similaires (par exemple, en tenant compte du profil des ménages occupants ou de la catégorie d’usage).

Données identifiées

  • Données de consommation énergétique des bâtiments de l’état.
  • Données sur les performances énergétiques des bâtiments.
  • Données Météo-France.
  • Données Insee sur la structure des ménages.

Autres ressources

  • Ademe.
  • Observatoire diagnostic de performance énergétique.

Défi 8 - Optimiser la consommation d’énergie des bâtiments de l’État exemplaire

Problématique

L’État est propriétaire ou locataire de nombreux bâtiments répartis sur l’ensemble du territoire national. Une analyse des données concernant ces bâtiments permettrait par exemple d’identifier des bâtiments exemplaires ou des bâtiments en anomalie par rapport au même profil de bâtiment, voire de prédire les besoins et les consommations pour mieux négocier ses contrats, et acheter ses énergies au meilleur prix.

Cela pourrait aboutir à un plan d’actions sur des bâtiments dont la consommation serait supérieure à la moyenne des bâtiments similaires et à un plan d’optimisation des achats d’énergie pour l’ensemble du parc de l’État.

Les applications développées pourraient être utilisées par d’autres grands gestionnaires de parcs immobiliers, privés ou publics.

 

Exemples de challenges à relever

  • Profiler la consommation énergétique des bâtiments de l’État.
  • Prévoir les consommations des bâtiments de l’État pour réaliser des économies.
  • Détecter des «anomalies» énergétiques qui pourraient révéler une défaillance du bâtiment ou l’impact de comportements «énergivores» et identifier des mesures de correction adaptées.

Données identifiées

  • Données de consommation énergétique des bâtiments de l’État.
  • Diagnostic performance énergétique des bâtiments de l’État (avec localisation «précise», au moins au département).
  • Fonction du bâtiment (public ou non, occupé ou non, équipements particuliers comme par exemple un centre informatique).

Le hackathon #CompteurConnect

A la croisée de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte et du projet de loi pour une république numérique, cet événement s’inscrit dans le cadre de la communauté GreenTech verte. Son objectif : mettre le numérique au service du pouvoir d’achat des Français en développant de nouveaux services de maîtrise de leur consommation d’énergie.

Du 20 au 22 mai 2016, entrepreneurs, développeurs, designers, spécialistes des données, chercheurs et citoyens se sont retrouvé pour imaginer et concevoir de nouveaux services innovants permettant aux usagers et aux territoires de réaliser des économies sur leur consommation d’énergie et ainsi de réduire leur impact sur l’environnement.

A l’issue de ce hackathon, les lauréats se sont vu offrir l’opportunité de présenter leurs projets lors d’une journée de démonstration, en présence d’investisseurs, de la presse et de personnalités publiques.

S’appuyant sur l’expertise et les ressources des partenaires du ministère (ERDF, GRDF, ThinkSmartGrids, Ademe), de nombreux jeux de données originaux étaient accessibles pour l’occasion avec l’appui d’Etalab.

  • 100 profils de consommation élaborés à partir des données issues des compteurs communicants de gaz et d’électricité étaient exclusivement mis à la disposition des participants dans un format anonymisé pendant toute la durée du hackathon.
  • Près de 50 sources de données disponibles sur www.data.gouv.fr.
  • Des packs « maison connectée » étaient également accessibles sur place pour créer des applications avancées de pilotage et d’interaction.

Des dotations en numéraire ont été attribuées aux 3 lauréats par l’Ademe :

  • 1er prix : 3000 euros.
  • 2ème prix : 2000 euros.
  • 3ème prix : 1000 euros.

Les lauréats ont bénéficié d’une valorisation de leurs projets au travers :

  • D'une communication portée par le ministère et ses partenaires.
  • D'une visibilité lors d’une journée de démonstration à la suite du hackathon en présence d’investisseurs, de la presse et de personnalités publiques, membres du réseau du ministère et de ses partenaires.
  • D’un accès privilégié à l’incubateur du ministère dépendant du type de données traitées et de la nature du projet.

Les partenaires pourront également décerner des coups de cœur :

  • ERDF et GRDF ont sélectionné des projets coup de cœur qui ont utilisé leurs données. Les partenaires leur ont offert un accompagnement individualisé avec les experts appropriés pour les aider à faire murir leur projet.
  • 3 packs maison connectée ont été offerts aux trois coups de coeur du partenaire Ijenko, l’un des représentants de l’association ThinkSmartGrids (pack d’une valeur marchande de 500 euros chacun incluant une box, trois prises intelligentes, un capteur de température/humidité, un capteur de mouvement ou d’ouverture/fermeture).

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser