Incendie au sein de l’entreprise Lubrizol à Rouen

Le Jeudi 26 septembre 2019
Suite à l’incendie important qui frappe depuis cette nuit l’usine de l’entreprise Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime), Elisabeth Borne, Ministre de la Transition écologique et solidaire s’est entretenue avec le préfet de Seine-Maritime ce matin.

Les secours et les services de l’État sont pleinement mobilisés depuis cette nuit pour maitriser l’incendie sur ce site classé Seveso Seuil Haut et protéger les populations.

Toutes les mesures de précaution nécessaires ont été prises par le préfet afin de protéger les populations et l’environnement, avec en particulier des mesures de confinement et la fermeture d’établissements scolaires ainsi que les crèches sur plusieurs communes.

Des premières analyses de la qualité de l’air ont été réalisées dès la survenue de l’incendie, qui n’ont pas mesuré de toxicité aigüe de l’air. Ces analyses seront régulièrement actualisées afin d’évaluer toute évolution de la situation. Une vigilance particulière est également portée à tous les risques de pollution secondaire.

La ministre a demandé au préfet de diligenter une enquête administrative, qui débutera dès le sinistre maitrisé et le site mis en sécurité, afin d’identifier les causes de l’incendie. Elle sera complétée par une campagne d’analyse des impacts environnementaux.

La France compte 1312 sites SEVESO, dont 705 sites SEVESO seuil haut, qui font l’objet d’une réglementation stricte et de contrôles renforcés des services de l’Etat. Sur ces sites : des études de dangers sont réalisés afin d’évaluer les impacts potentiels d’un accident majeur ; des mesures de maitrise des risques, visant à prévenir la survenue de tels accidents, sont imposées réglementairement ; et des plans de prévention des risques technologiques, qui limitent l’urbanisation, sont mis en place. Le Plan de prévention des risques technologiques du site Lubrizol avait été approuvé en 2014.