Interdiction de l’élimination de ses invendus par Amazon : Brune Poirson répond aux 116 176 pétitionnaires sur Change.org

Le Mardi 12 février 2019
Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire a répondu aujourd’hui aux 116 176 pétitionnaires sur Change.org qui se sont mobilisés pour l’interdiction de l’élimination de ses invendus par Amazon.

La ministre les a remerciés de leur initiative pleine de succès et a réitéré son souhait de mettre fin à de telles pratiques. Elle leur a indiqué que le document qui s’est retrouvé dans la presse et sur les réseaux sociaux n’était en aucun cas le projet de loi qui sera présenté d’ici l’été, dont le contenu final n’est pas encore arrêté.

Elle a d’ailleurs précisé aux dizaines de milliers de pétitionnaires que le projet de loi devait pouvoir être enrichi des propositions concrètes qui émergeront du grand débat national. C’est la raison pour laquelle elle les a encouragés à verser leurs contributions également et directement sur le site du Grand débat national.

Réponse intégrale de Brune Poirson

Mesdames, messieurs,
Chers soutiens de l’économie circulaire,

Tout d’abord, sachez que je vous suis reconnaissante d’avoir lancé cette pétition et me réjouis de son succès. Cet engouement témoigne de la prise de conscience grandissante parmi les citoyens de l’enjeu des ressources et de l’aberration économique et environnementale d’un système linéaire qui consiste à extraire, produire, jeter. Il  me conforte dans mon combat quotidien en tant que secrétaire d’Etat au ministère de la Transition écologique et solidaire pour changer d’échelle dans la lutte contre le gaspillage, dans l’accroissement de la durée de vie des produits, et plus globalement dans la transformation de notre modèle économique.

Lors de l’émission Capital du 13 janvier dernier, je me suis indignée publiquement devant certaines pratiques intolérables de destruction de produits neufs invendus par des entreprises du commerce en ligne. Je réitère mon indignation et mon souhait de mettre fin à de telles pratiques. Que ce soit pour le textile ou pour les équipements électriques et électroniques, des filières de réemploi et de recyclage existent. Dans ces conditions il est choquant que certains distributeurs en ligne choisissent d’éliminer purement et simplement leurs invendus plutôt que d’en faire don, ou de les recycler.

J’appelle votre attention sur le fait que le document qui s’est retrouvé dans la presse et sur les réseaux sociaux n’était en aucun cas le projet de loi qui sera présenté d’ici l’été, dont le contenu final n’est pas encore arrêté.

Je considère que le projet de loi doit pouvoir être enrichi des propositions concrètes qui émergeront du grand débat national.

C’est pourquoi j’ai invité tous les acteurs de l’économie circulaire à mobiliser leur réseau pour organiser des débats partout sur le territoire. C’est une formidable opportunité pour mobiliser plus largement les citoyens sur ce sujet qui touche à la fois le quotidien des Français, la réindustrialisation des territoires, la lutte contre les émissions de CO2 et le pouvoir d’achat.

Le grand débat est un moment inédit dans la vie démocratique de notre pays et je suis convaincue que c’est une chance pour la transition écologique et solidaire. Votre pétition est utile et elle pousse les responsables politiques mais je vous invite aussi à mettre ce combat parmi les sujets du grand débat.

Toutes vos contributions et toute votre énergie pour augmenter le nombre de signataires sont les bienvenues. Elles me permettront de porter avec encore plus de poids des mesures ambitieuses en matière de lutte contre le gaspillage.

Merci encore pour votre engagement citoyen qui sert d’aiguillon aux politiques de transition écologique.

Rendez-vous donc sur : https://granddebat.fr/pages/bienvenue-sur-lespace-de-contributions

Bien sincèrement,

Brune Poirson