Jean-Baptiste Djebbari a reçu Carole Delga, présidente du Conseil régional d’Occitanie, ce mercredi 4 décembre. Ils ont pu examiner les projets et actions en faveur de la mobilité dans la région.

Le Mercredi 4 décembre 2019

Au sujet de la grande vitesse ferroviaire, Jean-Baptiste Djebbari a indiqué à Carole Delga avoir chargé le Préfet de région de conduire avec le Conseil régional un nouveau tour de table financier pour l’engagement des études de niveau Projet sur les Aménagements ferroviaires au nord de Toulouse (AFNT).
Il a également proposé à la Présidente de Région de mener une réflexion, associant l’ensemble des acteurs, sur les modalités de financement de la ligne nouvelle de LGV, en particulier sur l’hypothèse de création d’une société de financement permise par la LOM.
Le Secrétaire d’État a en outre proposé à Carole Delga de coprésider avec le Préfet de région un comité de pilotage de la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan (LNMP) afin de relancer la dynamique partenariale. L’Etat et la Région partagent l’objectif de lancer l’enquête publique en 2020, en vue de la Déclaration d’Utilité Publique.

La LOM confirme la volonté du Gouvernement de donner une priorité aux transports du quotidien.

Jean-Baptiste Djebbari et Carole Delga ont ainsi évoqué l’avenir des petites lignes ferroviaires d’Occitanie.« J’ai assuré à la présidente Delga que l’État fera tout pour faciliter et rendre efficace la reprise de gestion de certaines lignes par la Région, à sa demande. L’État appuie également les projets de RER métropolitains, notamment à Toulouse, en lien étroit avec les transports collectifs en site propre comme les métros et bus à haut niveau de service, notamment l’expérimentation de voies réservées sur autoroute pour les transports collectifs et le covoiturage. En milieu rural, la route reste véritablement essentielle : l’État compte sur le partenaire régional pour investir avec lui sur le réseau structurant d’Occitanie, qui est nécessaire pour améliorer les relations au sein de la région, le lie avec les régions alentours et permet de décongestionner les agglomérations ».

Jean-Baptiste Djebbari et Carole Delga ont également abordé le sujet du fret ferroviaire, se félicitant notamment de l’investissement partagé entre l’État (3 M€) et les Régions sur la ligne de l’Aubrac, pour desservir le site industriel ArcelorMittal de Saint-Chély-d'Apcher en Lozère. L’Etat et la Région Occitanie poursuivront aussi la dynamique conjointe engagée pour assurer l’avenir du train de primeurs Perpignan-Rungis. Les discussions sont toujours en cours entre l'État, les partenaires, les opérateurs ferroviaires comme Fret SNCF et Novatrans et, d'autre part, les transporteurs / chargeurs du train historique mais aussi d'autres transporteurs potentiels susceptibles d'apporter des volumes ferroviaires. L'ensemble des acteurs de ce dossier continue à travailler à la mise en place d'un service ferroviaire dans les délais les plus réduits possibles.