Journée mondiale du recyclage : la France engagée en faveur de l'économie circulaire

Le Lundi 18 mars 2019
Créée en 1994, la journée mondiale du recyclage a vocation à promouvoir la consommation de produits fabriqués à partir de matériaux recyclés.
Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, réaffirme l’engagement de la France, à travers notamment la mise en œuvre de la Feuille de route pour l’économie circulaire.

Chaque année, la France produit près de 38 millions de tonnes de déchets ménagers soit presque 500 kg par personne. Autant de matières premières puisées, épuisées et jetées.
Pour dépasser ce modèle linéaire, le Gouvernement a dévoilé en avril 2018 la Feuille de route pour l’économie circulaire regroupant 50 mesures concrètes pour mieux produire, mieux consommer et mieux gérer nos déchets. Objectifs : atteindre 100 % de collecte des déchets recyclables d’ici 2025, rendre le tri des déchets plus simple pour les Français et développer ce secteur économique qui génère des emplois locaux non délocalisables.

La Feuille de route prévoit ainsi :

  • La simplification et l’harmonisation des règles de tri des déchets sur tout le territoire, aussi bien dans les foyers et les entreprises que dans l’espace public. D’ici 2022, tous les centres de tri seront modernisés et tous les Français pourront mettre tous les emballages dans le bac jaune. Harmoniser les couleurs des contenants ou couvercles des poubelles d’ici 2022.
  • L’accélération de la collecte des emballages recyclables, bouteilles plastique et canettes, en priorité dans les zones urbaines les plus denses où les taux de collecte sont les plus bas, déployer dans les collectivités volontaires des dispositifs de « collecte solidaire » où chaque nouvelle bouteille ou canette collectée en plus contribuerait à un fonds dédié à une grande cause environnementale, de santé ou de solidarité.
  • La promotion l’éco-conception dans les pratiques des entreprises en mobilisant le tissu économique et en développant de nouveaux emballages biodégradables ou biosourcés qui facilitent les dispositifs de recyclage.

Démarche inédite en France, le Gouvernement a également signé un Pacte national sur les emballages plastiques avec des entreprises et des ONG. Il vise à repenser collectivement l’utilisation du plastique en le rendant notamment recyclable à l’infini. Chaque partie prenante s’est engagée à mener des actions concrètes qui seront vérifiées et rendues publiques annuellement par les ONG signataires.

Pour amplifier cette dynamique, Brune Poirson rappelle que le projet de loi économie circulaire sera présenté d’ici à l’été.

« Mieux gérer nos déchets c’est agir concrètement pour la préservation de notre environnement en économisant nos ressources naturelles mais c’est aussi lutter contre le réchauffement climatique. En 2014, le recyclage nous a permis d’économiser l’équivalent en CO2 de près de 90 000 millions de km en voiture. Avec notre future loi sur l’économie circulaire, nous sommes déterminés à aller encore plus loin sur cette question.» déclare Brune Poirson.

Focus sur la campagne recyclage

En accompagnement, une grande campagne de communication inter-filière sur le recyclage a été lancée en octobre dernier invitant les Français à dépasser le simple geste de tri en démontrant son utilité à travers les bénéfices environnementaux et économiques du recyclage.

Au travers différents supports (spots TV sur les grandes chaînes nationales, chroniques radio, site Internet ressource), elle revêt un double objectif :

- Démontrer l’utilité du recyclage tant sur le plan environnemental que socio-économique

- Inciter les Français à entrer dans la boucle de l’économie circulaire.