Journée mondiale de l’environnement : « Combattons la pollution plastique ! »

Le Lundi 4 juin 2018

Crédits : L. Mignaux/Ministère
Encourager la sensibilisation et des actions mondiales en faveur de la protection de l’environnement, c’est l’ambition de la Journée mondiale de l’environnement célébrée, le 6 juin chaque année. Pour l’édition 2018, l’ONU appelle à agir pour « combattre ensemble la pollution plastique », un thème au cœur des préoccupations du ministère de la Transition écologique et solidaire. Qu’en est-il des déchets marins ? Quelles sont les actions menées par l’État dans la lutte contre la pollution plastique ?

Lutter contre la pollution plastique : les déchets marins

80%

des déchets marins viennent de la mer

La concentration des déchets plastique a conduit à la création d’un 7e continent. Un continent de « déchets » qui pourrait devenir aussi grand que l’Europe dans 20 ans, si aucune action n’est entreprise.

Les plastiques, et plus particulièrement les déchets d’emballages en plastique comme les sacs à usage unique sont, les déchets les plus répandus dans l’environnement marin. Alors pour préserver les océans de ces déchets, la France a imposé en janvier 2017 l’interdiction des sacs plastiques à usage unique, par le biais de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Infographie : Des océans de plastique

Infographie : Des océans de plastique

Afficher la version texte de l'infographie

Le trajet du sac plastique, depuis sa fabrication à la pollution dans nos océans et nos assiettes :

  1. Pétrole
  2. Granulats de plastique
  3. Sac plastique
  4. Achats
  5. Abandon dans la nature
  6. Transport par le vent ou les cours d'eau jusqu'à la mer
  7. Au cours de leur périple marin, fragmentation et accumulation de polluants (PCB, pesticides...)
  8. Ingestion par des animaux marins
  9. Plastique et polluants se retrouvent dans nos assiettes !

Les mesures de la feuille de route économie circulaire sur le plastique

La Feuille de route économie circulaire, présentée le 23 avril 2018, a trois grands objectifs : mieux produire ; mieux consommer ; mieux gérer nos déchets. Afin d’améliorer la gestion des déchets, et notamment du plastique, la feuille de route prévoit par exemple :

  • d’enclencher une dynamique de mobilisation générale pour accélérer la collecte des emballages recyclables, les bouteilles plastique et les canettes grâce à la consigne solidaire ;
  • de simplifier le geste de tri pour les citoyens et harmoniser la couleur des contenants dans toute la France ;
  • de porter au niveau européen l’interdiction de l’usage des plastiques fragmentables, les contenants en polystyrène expansé et les microbilles de plastique
  • d’imposer d’ici 2020 l’installation de filtres de récupération des particules de plastiques sur les sites où celles-ci sont produites ou utilisées.

Feuille de route de l’économie circulaire