L’affichage environnemental : pour une mode plus durable

Le Mercredi 12 février 2020

Crédits : A. Bouissou / Terra
Brune Poirson a réuni, mardi 11 février, les acteurs de l’industrie textile et l’Ademe afin d’échanger sur l’élaboration et l’application d’un affichage environnemental sur leurs produits.

L’industrie de la mode et du textile représente le 2e secteur le plus polluant. C’est en partant de ce constat que Brune Poirson, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, a réuni les professionnels du secteur et l’Ademe. Objectif : tester et entériner le fonctionnement de l’affichage environnemental.

Inscrit dans la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, cet affichage permettra au consommateur d’identifier rapidement les produits les plus responsables.

100 milliards

C'est le nombre de vêtements vendus chaque année dans le monde

Une note de A à E

Cet affichage prendra la forme d’une note, tenant compte de plusieurs critères environnementaux. Cette note, allant de A (la meilleure note) à E, sera affichée sur le produit. Entreprises du secteur du textile, ONG, associations de consommateurs et fédérations : cette réunion de lancement des travaux a permis de favoriser le retour d’expérience des marques sur l’affichage environnemental. L’expérimentation, qui démarre dès à présent, durera 18 mois.