L'ambassadeur des objectifs de développement durable se rend à New York

Le Lundi 18 juin 2018

Crédits : Jérémy Bidon
Victorien Erussard a quitté le bord d’Energy Observer, un navire propulsé aux énergies renouvelables pour rejoindre le siège de l’ONU, le 16 juillet 2018, à New York à l’occasion du Forum politique de haut-niveau (FPHN). Le capitaine fondateur d’Energy Observer, ambassadeur pour la France des Objectifs de développement durable (ODD), est aux côtés de Brune Poirson à New York pour présenter l’odyssée du premier navire hydrogène visant l’autonomie énergétique.

Le FPHN : un rendez-vous majeur pour l’avenir de la planète

Le Forum politique de haut niveau (FPHN) est l'enceinte des Nations unies pour le suivi, à l’échelle mondiale, de la mise en œuvre de l'Agenda 2030 dans chaque pays. Il se réunit à New York du 9 au 18 juillet 2018 pour examiner les progrès sur six Objectifs de développement durable particuliers. Suivez chaque jour la délégation française en direct de New York.

Victorien Erussard est à New York, États-Unis, du lundi 16 au mercredi 18 juillet. Il accompagne la secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson au segment de haut niveau du forum en tant que membre de la délégation française. Elle doit y présenter le rapport faisant le point d’étape de la France sur la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Le rendez-vous est majeur pour l’avenir de la planète. Plus de 5000 participants, 150 side events regroupant des Gouvernements, ONG, entreprises etc. viennent échanger autour de l’atteinte des 17 objectifs.

C’est dans ce cadre que le marin engagé dans la transition écologique présente son projet lors de l’évènement consacré à la mobilisation de la société civile pour les Objectifs de développement durable (ODD).

[Vidéo] Hydrogène : Energy Observer le bateau du futur

Afficher la version texte de la vidéo

Inventer et déployer les énergies du futur, sensibiliser à la lutte contre le changement climatique, découvrir et valoriser les initiatives en matière de transitions écologique et énergétique : ce sont les objectifs du catamaran prototype Energy Observer pendant sa mission autour du monde.

Une vitrine d’innovations en matière de transition écologique

30 mètres de long pour 13 mètres de large ! Ancien catamaran de course au large, Energy Observer a été transformé pour devenir le premier navire hydrogène visant l’autonomie énergétique, sans émissions de gaz à effet de serre ni particules fines.

Fonctionnant grâce à un mix d’énergies renouvelables (solaire et éolien) et un système de production d’hydrogène à partir d’eau de mer, ce navire du futur à propulsion électrique est un véritable laboratoire expérimental. Il s’agit de tester et d’optimiser chacune des innovations qui le compose. Cette expérimentation dans les difficiles conditions océaniques permettra de développer des applications maritimes et terrestres.  

Un tour du monde de six ans, 50 pays, 101 escales

Energy Observer s'est donné une mission pédagogique, celle de sensibiliser le plus grand nombre à la lutte contre le réchauffement climatique. Pour cela, le bateau et son équipage ont entrepris une mission de 6 ans autour du monde.

« En mer, à bord d’Energy Observer, nous avons autant besoin du soleil que du vent, des batteries et de l’hydrogène. Il en est de même sur terre. Les énergies et les moyens de stockage sont complémentaires et nous devons apprendre à les faire fonctionner ensemble : il n’y a pas une seule solution contre le réchauffement climatique, mais une multitude de possibilités. »
Victorien Erussard, fondateur et capitaine d’Energy Observer

À chaque étape, un village itinérant permet de rencontrer et d’échanger avec les citoyens, représentants politiques, acteurs de la vie économique et sociale… pour aller chercher les solutions durables là où elles se trouvent et participer à leur déploiement. Tout en testant, éprouvant et optimisant les technologies embarquées, il s’agit aussi de montrer que les transitions écologique et énergétique sont possibles.