Lancement de la concertation publique sur le projet de réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique

Le Mardi 28 mai 2019
La concertation publique sur le projet de réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique se tient du 27 mai au 31 juillet 2019.

Elle est organisée par la DGAC, maître d’ouvrage du projet, et placée sous l’égide de deux garantes de la Commission nationale du débat public (CNDP), mesdames Brigitte Fargevielle et Sylvie Haudebourg.

Grâce à cette concertation, l’ensemble des parties prenantes pourront s’informer, participer et formuler des propositions argumentées afin de construire le nouveau visage de l’aéroport.

La concertation s’organise autour de deux questions centrales :

  • « Nantes-Atlantique, quel aéroport voulons-nous ? »
  • « Comment concilier les enjeux de développement des territoires et ceux de protection des populations et de l’environnement ? »

La DGAC met en débat plusieurs options pour le réaménagement et l’exploitation de l’aéroport : des options portants sur la piste, des options portant sur l’aérogare, une option portant sur la mise en place d’un « couvre-feu » consistant à interdire la programmation des vols entre minuit et 6 heures du matin.

L’État n’en privilégie aucune et toutes seront débattues pendant la concertation.
Pendant toute la concertation, la DGAC met à la disposition des participants un large dispositif d’information et de participation.
Chacun est invité à participer : résidents de la métropole de Nantes, des Pays de la Loire et du Grand Ouest, usagers de l’aéroport, élus, salariés, opérateurs, acteurs économiques et associations, corps constitués.

Le dispositif de concertation s’appuie sur :

  • un site internet participatif www.reamenagement-nantes-atlantique.fr, qui offre notamment aux corps constitués la possibilité de mettre en ligne un cahier d’acteur ;
  • une réunion publique le 4 juin ;
  • 10 ateliers collaboratifs, dont 6 à destination du grand public (2 au Nord de la Loire et 4 au Sud de la Loire) et 4 à destination des corps constitués et associations ;
  • des rencontres avec le public dans la ville de Nantes (aéroport, gare, marché, campus universitaire…) ;
  • un panel de citoyens représentant la diversité des parties prenantes, qui travaillera pendant la concertation et remettra ses propositions à l’issue de celle-ci ;
  • des permanences et la mise à disposition de l’information sur le projet en mairies.