Lancement d'un appel à projets dédié aux associations pour des actions concrètes en faveur de la biodiversité

Le Mardi 18 février 2020
L’année 2020 est une année décisive pour la biodiversité. Le Président de la République a présenté les enjeux et des grands rendez-vous pour la France lors du lancement de l’Office Français de la Biodiversité (OFB), le 13 février à Chamonix. Pour faire face au défi, la mobilisation doit être la plus large possible. C’est en ce sens que la ministre de la transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne et la secrétaire d’État, Emmanuelle Wargon, ont demandé au directeur général de l’Office français de la biodiversité de soumettre au Conseil d’administration du 3 mars prochain le lancement d’un appel à projets doté de 4 millions d’euros en faveur d’actions innovantes portées par les associations environnementales.

La mobilisation de l’ensemble des acteurs est un impératif pour imaginer et déployer des réponses à l’érosion de la biodiversité à toutes les échelles. La France s’y est engagée au niveau international en 2019 en accueillant le G7 Environnement et par la signature de la charte pour la biodiversité. 2020 sera une année cruciale. En choisissant d’accueillir le congrès mondial de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) à Marseille, la France souhaite pousser les ambitions. Ce rendez-vous majeur sera une étape forte pour la préparation de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (COP 15) qui se tiendra en Chine en octobre. Cette COP tracera le cadre mondial en la matière pour les dix prochaines années. Ces différents rendez-vous jalonnent la trajectoire que la France se donne en 2020 pour inscrire la biodiversité dans l’agenda international.

Au niveau national, 2020 devra également être déterminante. Il est nécessaire de démultiplier et de valoriser plus largement les projets de terrains et les actions concrètes. À cette fin, l’Office français de la biodiversité a lancé deux initiatives pour valoriser d’une part les engagements pris par les collectivités « territoires engagés pour la nature » et d’autre part ceux pris par les entreprises « entreprises engagées pour la nature ».

Les associations jouent un rôle très important dans la protection de l’environnement mais aussi dans l’accompagnement des acteurs publics, des entreprises, des socio-professionnels et des citoyens ; contribuant ainsi à apporter des réponses concrètes aux enjeux de préservation et de reconquête de la biodiversité et au plus près des territoires.

C’est pourquoi la ministre de la transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, et la secrétaire d’État, Emmanuelle Wargon, ont demandé au directeur général de l’Office français de la biodiversité de soumettre au Conseil d’administration du 3 mars prochain le lancement d’un appel à projet doté de 4 millions d'euros pour faire émerger des projets concrets et répartis sur le territoire national. Cet appel à projets à destination des associations porterait sur les thématiques du congrès de l’UICN, notamment le déploiement d’aires protégées ou encore la protection des océans et des forêts.

Après validation par son conseil d’administration, l’OFB a vocation à assurer le portage du dispositif et en lien avec Régions de France, les régions seront invitées à s’y associer dans le cadre de leurs compétences en matière de biodiversité et de pilotage des stratégies régionales de la biodiversité. Les citoyens seront associés à la sélection des projets lauréats, qui seront annoncés lors du Congrès mondial de l'UICN en juin.