L’Aviation civile en France et sa mémoire

Le Lundi 26 février 2018
L’intérêt et la curiosité suscités par les premiers avions en 1905 et les perfectionnements techniques ainsi que les performances des appareils au fil des ans, ont contribué à faire naître l’aviation. L’avion était alors essentiellement utilisé dans le domaine de l’aéronautique militaire.

Dates clés de l'aviation civile en France

C’est à partir de 1919 qu’un début d’organisation de l’aviation civile prend forme en France, date à laquelle sont créés les Etablissements de l’Aéronautique, le Service Technique de l’Aéronautique, le Service des Fabrications de l’Aéronautique et le Service de la Navigation Aérienne. L’année suivante, l’Office national météorologique regroupant les services français de météorologie complète cette structure et les rôles du ministère et du sous-secrétaire d’état de l’époque.

Cette même année 1920 de nombreux textes importants voient le jour, touchant au fonctionnement même de l’aviation civile, notamment dans le domaine de l’immatriculation des aéronefs, la délivrance du certificat de navigabilité, la réglementation de la navigation aérienne et aussi la délivrance des brevets et licences du personnel navigant.

Les compétences en matière d’aviation civile sont longtemps englobées au sein de divers ministères : le plus souvent Guerre, Travaux Publics, mais aussi Commerce et ministère de l’air qui présidera aux destinées de l’aviation civile de 1933 à 1945.
Jusqu’à la seconde guerre mondiale, on peut dire que l’avion, phénomène nouveau, était surtout un instrument de recherches ; il n’avait pas encore de vocation affirmée.
Après la Seconde Guerre Mondiale, le temps est à la reconstruction du pays et au développement des liaisons aériennes, notamment celles destinées à assurer la desserte des divers pays de l’empire français. C’est une époque charnière pour l’avion qui va passer de l’ère des pionniers à l’aviation moderne.

C’est le 22 décembre 1945 que le ministère des Travaux Publics et des Transports reprend les attributions du ministère de l’air pour l’aviation civile. Il est à noter que c’est la première fois qu’apparaît l’appellation ‘’ Transports ‘’ dans un intitulé ministériel. L’administration de l’Aviation Civile est confiée au sein de ce nouveau ministère à partir du 12 septembre 1946 à un Secrétariat Général à l’Aviation Civile et Commerciale (SGACC) ce qui constitue une étape décisive dans l’organisation et les structures de notre administration.

Avec l’arrivée des années 60 et les événements majeurs qui ponctuent cette décennie (accession à l’indépendance des anciennes colonies, avancée technologique, embellie économique....) une ère de prospérité et de modernité voit le jour dans la société française. Il y aura bien évidemment des retombées positives pour le secteur de l’aviation civile où le trafic aérien se développe de manière spectaculaire au cours de cette décade.
Des évolutions importantes se produisent durant cette période pour notre maison : l’appellation « Travaux Publics » disparaît pour faire place à partir de 1966 à un ministère de l’Equipement - élargi au cours des années à d’autres départements (Logement, Transports, Tourisme...)- et hormis une exception de courte durée en 1978, cette dénomination principale sera conservée jusqu’à aujourd’hui.

Quant au Secrétariat Général à l’Aviation civile et commerciale (SGACC) créé en 1946, il perd son qualificatif de « Commerciale » courant 1960 et devient le Secrétariat Général à l’Aviation Civile (SGAC) jusqu’en 1976, où une décision gouvernementale transforme les secrétariats généraux des administrations en des directions. Le Secrétariat Général à l’Aviation Civile devient par décret du 30 mars 1976 n° 76-284 la Direction Générale de l’Aviation Civile et conserve encore aujourd’hui le titre de D.G.A.C.

En 1985, les services de la DGAC connaissent de profondes modifications. Le budget annexe de la navigation aérienne est mis en place, assurant une plus grande souplesse aux services de redevance et à ceux chargés de la circulation aérienne au voisinage des aéroports. La redevance spécifique pour services terminaux à la circulation aérienne (RSCTA) est créée. En 1992, un budget annexe de l’aviation civile est mis en place : permettant d’affecter certaines recettes à certaines dépenses, il renforce avec souplesse l’unité administrative et financière de la DGAC.

Entre 1960 et 1993, des décrets ont donné une nouvelle organisation territoriale aux trois régions aéronautiques d’origine. Enfin, en 1994, l’organisation territoriale de la DGAC a été considérablement modifiée : les trois régions aéronautiques d’origine ont été remplacées par sept directions d’Aviation civile (DAC).

 

Secrétaires et directeurs généraux

Les secrétaires généraux de 1945 à 1976

  • Max HYMANS - Ingénieur de l’Armement et avocat (du 13/12/1945 au 04/08/1948)
  • Fernand HEDERER - Armées (du 18/08/1948 au 20/02/1951)
  • René LEMAIRE - Ingénieur général des ponts et chaussées (du 21/02/1951 au 30/06/1956)
  • Paul MORONI - Administrateur Civil (du 01/07/1956 au 30/06/1966)
  • Jacques BOITREAUD - Maître des requêtes au Conseil d’Etat (du 01/07/1966 au 01/09/1970)
  • Maurice GRIMAUD - Préfet (du 07/04/1971 au 08/01/1976)

Les directeurs généraux de 1976 à aujourd’hui

  • Claude ABRAHAM - Ingénieur général des ponts et chaussées (du 30/03/1976 au 206/05/1982)
  • Daniel TENENBAUM - Ingénieur de l’Armement (du 27/05/1982 au 24/07/1990)
  • Pierre-Henri GOURGEON - Ingénieur de l’Armement (du 25/07/1990 au 11/07/1993)
  • Michel BERNARD - Ingénieur de l’Aviation Civile (du 12/07/1993 au 24/10/1993)
  • Michel SCHELLER - Ingénieur de l’Armement (du 25/11/1993 au 31/12/1994)
  • Pierre GRAFF - Ingénieur général des ponts et chaussées (du 20/01/1995 au 24/07/2002)
  • Michel WACHENHEIM - Ingénieur général des ponts et chaussées (du 25/07/2002 au 06/02/2007)
  • Didier LALLEMENT - Préfet (du 07/02/2007 au 4/10/2007)
  • Patrick GANDIL - Ingénieur général des ponts et chaussées (le 6/10/2007 à ce jour)

La mission de la mémoire de l’aviation civile

Mise en place en 2004 auprès du chef de l’inspection générale de l’aviation civile et de la météorologie et rattachée depuis 2010 au directeur général de l’aviation civile, la mission mémoire joue pour la DGAC un rôle analogue à celui du comité d’histoire ministériel.
Elle encourage et structure les actions entreprises tant par les personnels actifs que par les retraités de la direction générale de l’aviation civile (DGAC). Engagée dans diverses actions mémorielles, la Mission, contribue à la collecte et à la valorisation du patrimoine aéronautique, à l’enrichissement de la culture patrimoniale de l’aviation civile et à la diffusion des connaissances.

La revue Pour mémoire N°16 présente de façon très complète les actions et les objectifs poursuivis par la mission Mémoire de l’aviation civile.

Mémoire des hommes et mémoire des lieux

Mémoire des anciens de l’aviation civile et de la météorologie : entre pistes et nuages

Aviation civile et météorologie sont étroitement liées par la sécurité, c’est là une évidence pour pilotes et passagers ; mais les institutions qui en ont la charge sont également liées par l’histoire.
Retour sur ce lien particulier dans le volume 2 des témoignages des anciens des deux institutions.

L’aviation civile, une administration dans Paris

L'histoire de l'aviation civile dans Paris depuis 1919 et 2009, vue à travers ses implantations géographiques et ses personnels et notamment du siège historique du secrétariat à l'aviation civile et commerciale (SGACC) au 93 boulevard du Montparnasse.

Le groupement aérien du SGAC 1945-1973

L'histoire des moyens aériens affectés au secrétariat général à l'aviation civile dès ces débuts pour répondre à de multiples missions : formation, transport, contrôle des aides radios... Le groupement aérien, puisque tel fut son nom, constitué de façon empirique, est un exemple de la manière dont les hommes savent dans des temps difficiles répondre aux nécessités sans y être toujours invités et donc couverts par des instructions supérieures.

Auteur : Vital Ferry avec le concours de Pierre Lauroua

Le temps des ingénieurs de la navigation aérienne : mémoires d’Outre-mer 1945-1968

Ces ingénieurs ont fait l'aviation civile à partir de 1945 dans le tout nouveau secrétariat général qui en avait la charge.

Rédigé par un comité éditorial de membres du groupement des ingénieurs de l’aviation civile retraités - (GIACRE)

La mémoire des anciens de l’aviation civile et de la météorologie : premiers récits, premiers voyages

Le témoignage des pionniers de l'aviation civile et de la météorologie des années 20 aux années 60.

Rédigé par un comité éditorial de membre de l’ANAFACEM (Association nationale des anciens fonctionnaires de l’aviation civile et de la météorologie)

Le service de transmission et de la signalisation STS dans la résistance 1940-1944

1944 : plusieurs dizaines d'opérateurs radio et de cadres des services de navigation aérienne étaient arrêtés et déportés. Peu en sont revenus. Deux expositions rappellent leurs souvenirs et saluent leurs engagements.

L’ouvrage "La mémoire des anciens de l’aviation civile et de la météorologie : premiers récits, premiers voyages" mentionné plus haut consacre plusieurs pages au STS (à partir de la page 29)

 

Histoire du transport aérien et des aérodromes

L’exploitation commerciale des Latécoère 631

Appareil de gros tonnage et à grand rayon d'action, le Latécoère 631 n'a effectué qu'une courte carrière commerciale, de 1945 à 1955. Précurseur et innovant à la fin des années 30, époque de sa conception, ce géant des airs vit son destin contrarié par la guerre.

Le Bourget,Terre d’envol 1914-2014

100 ans après sa création, l'aéroport du Bourget est toujours aussi dynamique.

Film de 19 minutes réalisé par Cyrille Lollivier, Gaumont Pathé archives.

Atlas historique des terrains d’aviation de 1919 à 1947

L'application web interactive qui retrace l'évolution des terrains d'aviation et en donne les principales caractéristiques.
L'atlas a été réalisé par l'association "Anciens Aérodromes" qui traite des aérodromes après 1947.

Collection aérodromes - Monographies sur l’histoire des aérodromes

N°1 Lille-Ronchin / N°2 Merville-Calonne / N°3 Coulommiers-Voisins / N°04 Lorient Lann-Bihoué / N°5 Meaux-Esbly / par l'association Anciens Aérodromes

Mérignac au temps des hélices, 1910-1960, histoire d’un port aérien

L'histoire de l'aéroport de Bordeaux débute à Mérignac en 1910 sur une surface louée pour un meeting aérien...

Auteurs : Daniel Jousse, Didier Le Clech, Anne-Marie Marionnet-Cabiran et Pierre Roussel de l’association "La Mémoire de Bordeaux Contrôle".

Cent ans d’aéronautique au Val de Gally

L'histoire des terrains d'aviation de la plaine de Versailles.

Livre réalisé par l’Association Fontenay d’hier et d’aujourd’hui avec le soutien de la mission mémoire de la DGAC.
Ouvrage disponible auprès de l’association.
Auteurs  : Christian Bernadat, Michèle et René Seignette, Philippe Pâris

La belle époque des pionniers de Port-Aviation

Le premier aérodrome à vocation exclusivement civile et sportive en 1908.

Livre réalisé par Lys Editions Amatteis avec le soutien de la mission mémoire

Auteurs : Francis Bedei et Jean Molveau

L’Association de Revalorisation du premier Aérodrome Organisé au Monde Port Aviation (ARAOMPA) a été créée le 10 avril 2000. Elle a pour but de sensibiliser, mobiliser et faire participer les citoyens à la restauration, la sauvegarde et la gestion des bâtiments du premier Port Aérien constitué en France à la fin de l’année 1908.
Ouvrage disponible dans le commerce ou auprès de l’association ARAOMPA – Port aviation

Huit aérodromes sur un plateau

Le patrimoine aéronautique autour de Toussus-Le-Noble.

Livre réalisé par Bleu Ciel Editions avec le soutien de la mission mémoire

Auteurs : Georges Beisson et Colette Guétienne

André Fraye, observateur de la grande guerre et des débuts de l’aviation

Exposition composée par Eric Cabedoce, petit neveu de l’artiste.

Légendage des œuvres : Cécile Coutin, Conservatrice honoraire du Musée d’histoire contemporaine.

Histoire du contrôle de la navigation aérienne

Du morse à la souris : 60 ans de contrôle en route

L’exposition s’est tenue dans 13 sites de la DGAC entre 2007 et 2009

Le contrôle aérien au musée de l’air et de l’espace du Bourget

La position de contrôle qui a équipé les centres de contrôle de la navigation aérienne des années 1970 à fin des années1990 est exposée dans le hall des prototypes.

Ont réalisé cette exposition : Maurice Antmann pour la partie technique, Richard Metzger (Service technique de l’aviation civile) pour la prise de vue des images radar, Philippe Renault et Yves Meusburger pour la conception et la réalisation des vidéos, avec l’assistance d’Olivier Michaut du musée de l’air et de l’espace.

Le temps des ingénieurs de la navigation aérienne - Mémoires techniques 1945-1985

Le rôle de l’administration de l’aviation civile dans le développement d’une industrie nationale des équipements de contrôle et de radionavigation, et de ses ingénieurs de 1945 à 1985.

Chronique de la navigation aérienne

L'histoire de ceux qui aidèrent la conquête de l'air et assurèrent la sécurité des vols des origines à 1986.
Auteur : Jean Hubert

Registres de trafic de l’aérodrome de Cannes Mandelieu de 1936 à 1949

L’ouverture de l’aérodrome de Cannes Mandelieu a été autorisée par arrêté du 26 avril 1933. Un décret du 12 octobre 1933 faisait obligation aux exploitants d’aérodromes de tenir à jour un registre de trafic de l’aérodrome. Par courrier du 21 avril 1936 ci-après, les services de l’Etat notifiaient au directeur d’aérodrome de Cannes Mandelieu le modèle de registre à utiliser.

Un premier registre fait le décompte global du trafic jour par jour et mentionne les faits exceptionnels survenus.

Mémoire des pionniers de l'aviation

Des moteurs et des hommes

Infiniment moins visité par l’histoire que l’aéronef, le moteur joue un rôle essentiel : sans lui l’aviation serait restée aux ascensions en ballons sphériques et au vol plané.

L’année aéronautique 1912 à travers le quotidien "Le petit Parisien"

L'actualité de l'année 1912 vue au jour le jour.

Réalisation Joël Vergne, mission mémoire de l’aviation civile et Yves Meusburger
Source des journaux : Gallica

Ils ont illustré l’aviation 1890-1914

Dans les suppléments hebdomadaires du "Petit Parisien" et du "Petit Journal"

Par Joël Vergne et Yves Meusburger

Nicolas Roland PAYEN créateur d’avions à aile delta

Exposition et conférence de Pierre Gaillard sur son œuvre et l'histoire des avions à aile delta.

Le conférencier et auteur de l’exposition est membre de la commission patrimoine de l’Aéro Club de France.

Gustave Eiffel, pionnier de l’aérodynamique

Les souffleries, une histoire qui commence avec celle de l'aéronautique, 100 après Gustave Eiffel - L’association "Aéro Eiffel 100" nous fait revivre cette épopée par une exposition, une conférence et un dossier.

Les promoteurs de l’exposition et conférenciers  : Martin PETER, conservateur de la soufflerie Eiffel et Bruno CHANETZ, maître de recherche à l’ONERA sont membres de l’association "Aéro Eiffel 100".

Du premier looping au grand chelem : un siècle de voltige aérienne

En 1913 Célestin Adolphe Pégoud devient le père de la voltige aérienne. Un siècle plus tard l'équipe de France de voltige est quintuple championne du monde au Texas. Un court métrage et une exposition retracent cette saga.

Pour approfondir la vie de Pégoud, il existe la brochure de Pascal Bouchain, Huguette Pierremont et Claude Thollon-Pommerol, le numéro 5 des cahiers des As oubliés de 14-18.
Contactez Pascal Bouchain pour vous la procurer à l'adresse suivante : pascal.bouchain@numericable.fr

 

ll y a cent ans, Roland Garros repoussait les limites de l’aviation

Le dossier a été réalisé pour le centenaire de la traversée de la Méditerranée.

François Denhaut, créateur d’hydravions

L'exposition et la conférence sur François Denhaut, créateur de l'hydravion à coque, réalisées par l'association "Mémoires de l'hydraviation"
François Denhaut est le premier homme à avoir décollé, et amerri avec un hydro-aéroplane. Il a eu une véritable passion pour l’hydraviation et va y consacrer toute sa vie.

L’exposition qui lui est consacrée s’est tenue pour la première fois en 2012.

Articles commentés de revues aéronautiques

Les articles proviennent des revues « Association générale aéronautique », « Ligne aéronautique de France » et « Revue Aéronautique de France » des années 1910 à 1930.

Patrimoine immobilier de l'aéronautique

Le hangar Caquot de Lyon-Bron 1932-2012

Albert Caquot est l’inventeur des hangars "double auvent" en béton armé pour les besoins de l’aviation. En 1928, il devient le directeur général technique du ministère de l’Air nouvellement créé.

Patrimoine culturel de l’aéronautique

L’aviation civile dans les affiches de cinéma

Exposition composée par Christian Seveillac sur la base de l’ouvrage "L’aviation au cinéma" disponible dans le commerce.

La formation aéronautique

Histoire de l’école nationale de l’aviation civile

1948-1998 cinquante ans d'ENAC au service de l'aviation civile.
Ouvrage publié à l’occasion du cinquantenaire de l’ENAC.
Auteurs : Ariane Gilotte, Jean-Philippe Husson et Cyril Lazerge

Biscarrosse, mémoire du parachutisme civil

Le panorama du centre national de parachutisme de 1953 à 1972.
DGAC Collection mémoire de l’aviation civile, 2008.
Auteur : Pascal Parpaite avec le concours de Pierre Lauroua

Les ailes de Saint-Yan, 60 ans d’histoire

L'ouvrage relate l'histoire du centre de formation aéronautique de pilote de ligne.
DGAC Collection mémoire de l’aviation civile

L'association APASY anime un musée sur l'aérodrome de Saint-Yan.

L’Association Patrimoine Aéronautique de Saint-Yan (APASY) a pour vocation de conserver la mémoire de l’histoire du centre de formation. Elle a constitué un musée situé sur l’aérodrome de Saint-Yan. Elle fait visiter le musée tous les jeudi matin et sur rendez-vous (tel 03 85 88 71 25)

La patrouille de Saint-Yan 1956-1961

En 1955, le service de la formation aéronautique et des sports aéronautiques (SFSA) décidait de créer une patrouille de voltige aérienne pour faire la promotion du pilotage dans les meetings aériens. En 2010, Louis Souchet un ancien pilote de cette patrouille a raconté ses souvenirs.

Montpellier 40 ans au service de la formation des pilotes professionnels 1969-2009

Conçu pour épauler Saint-Yan à une époque où les besoins en élèves pilotes de ligne étaient en forte expansion, Montpellier s’affirma rapidement comme un centre à part entière, animé par une équipe solide.
DGAC / Collection mémoire de l’aviation civile, 2009.

Ouvrage conçu par Etienne Cereto et Pierre Lauroua avec le concours de Mireille Diaz et Jean-Georges Bastien

1913-2013 Cent ans d’aéronautique à Challes-les-eaux

Challes-les-eaux a été un centre national important de 1945 à 1976 formant de nombreux moniteurs et pilotes professionnels.
Bleu Ciel éditions, 2012.
Auteur : Jean-Noël Violette

Des formations aéronautiques. Du pingouin au jet. 1911-1960

De la plate-forme Ferber pour l'apprentissage au vol au début du 20ème siècle, aux jets puis au Concorde, l'aviation s'est développée à une vitesse exponentielle.
Les formations aéronautiques ont accompagné ce mouvement.
Ouvrage édité avec le soutien de la mission mémoire de l’aviation civile, 2008  
Auteur  : Vital Ferry

Les revues historiques de l’aviation civile

Le bulletin de la navigation aérienne de 1920 à 1939

La collection complète de la revue des services de la navigation aérienne : 232 numéros, plus de 6000 pages en lecture électronique et en téléchargement.

C’est à partir de 1919 qu’un début d’organisation de l’aviation civile prend forme en France, date à laquelle sont créés les Etablissements de l’Aéronautique, le Service Technique de l’Aéronautique, le Service des Fabrications de l’Aéronautique et le Service de la Navigation Aérienne. L’année suivante, l’Office national météorologique regroupant les services français de météorologie complète cette structure et les rôles du ministère et du sous-secrétaire d’état de l’époque.

La consultation électronique en ligne du bulletin est en cours d’amélioration constante, notamment par la réalisation de sommaires avec liens, pour faciliter la consultation.
Vous disposez d’une fonction de recherche en texte intégral dans chaque collection.

Les revues de l’aviation civile depuis 1946

C’est le 22 décembre 1945 que le ministère des Travaux Publics et des Transports reprend les attributions du ministère de l’air pour l’aviation civile. Il est à noter que c’est la première fois qu’apparaît l’appellation ‘’ Transports ‘’ dans un intitulé ministériel. L’administration de l’Aviation Civile est confiée au sein de ce nouveau ministère à partir du 12 septembre 1946 à un Secrétariat Général à l’Aviation Civile et Commerciale (SGACC) ce qui constitue une étape décisive dans l’organisation et les structures de notre administration.

Les revues de la nouvelle entité vont s'appeler Bulletin du SGACC, du SGAC, puis France transport aviation civile et Aviation civile magazine.

Rapports d’activités et panoramas depuis les années 1950

Préface de Paul Devinat, Secrétaire d’Etat aux travaux publics et à l’aviation civile

Numéro spécial de "regards sur la France"
Préface de Jacques Boitreaud, Secrétaire général à l’aviation civile

Préfaces de Pierre Graff, directeur générale de l’aviation civile et de Franck Morisseau, chef du service des ressources humaines

La revue technique de la navigation aérienne

Créé par décret en 1961, le service technique de la navigation aérienne, issu de l’éclatement du service de la navigation aérienne, exprime clairement par sa dénomination la volonté de l’Administration de disposer d’un service extérieur centré sur la technique. La fusion du STNA et du CENA (centre d’étude de la navigation aérienne) en 2005 a donné lieu à la création de la Direction de la Technique et de l’Innovation.

Nos bonnes lectures

La restauration des avions par Nigel Stevens

Depuis plus de 8 ans, à travers « Les Cahiers du RSA », Nigel Stevens donne des informations aux membres avertis de la Fédération. Cependant leur importance demande que ces informations ne soient pas réservées à un petit groupe. Une plus large circulation, par le biais de ce livre, enlèvera bien des obstacles sur le chemin du restaurateur.

Cet ouvrage est disponible à la vente sur le site internet du RSA.

Dictionnaire de l’aviation

Le dictionnaire de l'aviation s’est donné pour objectif de rassembler l’ensemble des termes et expressions utilisés - en français et anglais - de l'aviation depuis les origines et dans tous les domaines.
L’auteur : Jacques Delol Ingénieur diplômé de l’ENAC, ingénieur en chef de l’aviation civile, retraité, l’auteur a consacré les quarante ans de sa vie professionnelle à l’aviation, après être « entré en aviation » adolescent par l’intermédiaire des sports aériens.

En vente sur le site internet du Conseil international de la langue française :

Adrienne Bolland, « La déesse des Andes » par Martine Laporte

Pourquoi l’histoire d’Adrienne Bolland – cette femme aussi exceptionnelle qu’atypique – n’a-t-elle jamais été racontée dans un livre ? Pourquoi est-elle la seule gloire des ailes françaises, oubliée de tous les dernières années de sa vie, à n’avoir jamais eu aucun monument à son nom ? Parce qu’elle était intrépide ?
À l’occasion du 40e anniversaire de sa disparition, le 18 mars 1975, Martine Laporte s’est attachée à réparer cet oubli et à redonner à Adrienne Bolland la place qu’elle mérite parmi ses compagnons de vol. Ses recherches l’ont conduite jusqu’en Argentine et au Chili, sur les traces de cette héroïne romanesque...

Vous découvrirez dans ce livre le caractère bien trempé d’Adrienne, son impertinence, son humour et sa verve.
Cet ouvrage est richement illustré : 70 pages de photos d’époque, de documents et articles de presse, ainsi que de vues aériennes de la Cordillère des Andes.

ISBN 978-2-9535837-3-1
Diffusion auprès de Villalobos Éditions

Les femmes de la royal air force par Geneviève Moulard

Dès 1918 en Grande-Bretagne, des femmes occupent, au côté des hommes, une place importante dans la Royal Air Force. Geneviève Moulard revient sur le rôle des femmes dans la Royal Air Force de 1918, puis sur celui de la Women's Auxiliary Air Force (WAAF) vingt ans plus tard dont certains membres seront recrutés comme agents du Special Operations Executive (SOE) et connaîtront un destin tragique.

Il s’agit ici d’un épisode oublié dans l’Histoire de l’aviation, voire méconnu et pourtant capital. Geneviève Moulard revient sur le rôle des femmes dans la Royal Air Force de 1918, puis sur celui de la Women’s Auxiliary Air Force (WAAF) vingt ans plus tard dont certains membres seront recrutés comme agents du Special Operations Executive (SOE) et connaîtront un destin tragique. Enfin elle mentionne la place des femmes pilotes civiles de l’Air Transport Auxiliary (ATA), qui convoyaient les avions aux escadrons de la RAF en première ligne pour les besoins de la guerre.

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser