L’écologie dans nos territoires : Emmanuelle Wargon signe aujourd’hui deux nouveaux Contrats de transition écologique (CTE) dans le Cantal

Le Jeudi 23 janvier 2020
Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, s’est déplacée aujourd’hui dans le Cantal afin de signer deux nouveaux Contrats de transition écologique : le CTE du Bassin d’Aurillac, du Carladès et de la Châtaigneraie et le CTE du Territoire de l’Est du Cantal.
« Ces deux nouveaux Contrats de transition écologique traduisent la volonté des élus locaux, des associations environnementales, des acteurs économiques locaux et des citoyens de mener une série d’actions concrètes en faveur de la transition écologique territoriale. Ils sont aussi représentatifs de nos territoires ruraux qui sont engagés dans la transformation durable de l’économie locale. »
Emmanuelle Wargon

Le CTE du Territoire de l’Est Cantal a pour objectif de rendre le territoire plus attractif et éco-productif tout en préservant et valorisant le patrimoine naturel régional. La préservation de la biodiversité et le développement d’activités agricoles durables sont ainsi au centre des priorités de ce Contrat.

Ce dispositif prévoit plus de 5 millions d’euros d’investissements en faveur de la transition écologique et de la protection de la biodiversité du territoire à travers une série de 13 actions concrètes. Le territoire veut notamment agir pour la conservation des vergers au cœur des pays de l’Est Cantal afin de promouvoir le patrimoine arboricole local mais aussi de maintenir et de pérenniser des pré-vergers. Ce Contrat prévoit également l’acquisition de terrains agricoles pour des agriculteurs aux pratiques environnementales vertueuses en lien avec des acteurs associatifs.

Lors de son déplacement, Emmanuelle Wargon a également signé le Contrat de transition écologique du Bassin d’Aurillac, du Carladès et de la Châtaigneraie. Ce contrat réunit les acteurs de trois communautés de communes autour d’un programme de 13 actions opérationnelles visant à réduire les consommations énergétiques et développer un nouveau modèle de consommation locale. Ce plan d’actions s’appliquera ainsi à travers des investissements à hauteur de 4,77 millions d’euros qui accompagneront tant un projet de recyclerie, que des expérimentations sur l’autoconsommation énergétique ou le développement d’une politique commune en faveur de l’économie sociale et solidaire (ESS).

Parmi les actions concrètes, le territoire souhaite notamment expérimenter un modèle industriel en auto-consommation grâce à l’installation de panneaux photovoltaïques et de batteries de stockage. Afin d’assurer une meilleure gestion des déchets, une tarification incitative « déchets » devrait enfin être expérimentée sur le territoire de la Communauté de communes de la Châtaigneraie Cantalienne, avec un objectif de réduction de 15kg/hab/an des ordures ménagères collectées sur les 3 années de mise en œuvre.