L’Etat est mobilisé pour réparer la route nationale RN116

Le Lundi 10 février 2020
Le passage de la tempête Gloria, du 20 au 23 janvier 2020, a fortement impacté les Pyrénées-Orientales et la RN116, qui a subi trois types de dommages.

Tout d’abord, des éboulements rocheux ont eu lieu à différents endroits, sur les talus de la RN116. Bon nombre d'entre eux sont survenus sur des secteurs couverts par des ouvrages de protection installés ces dernières années, pour lesquels 17 millions d’euros ont été investis par l’Etat. Ces ouvrages de protection ont parfaitement joué leur rôle, ce qui a permis de limiter les conséquences sur la circulation routière. A la demande de Jean-Baptiste Djebbari, les services du ministère des Transports procéderont dans les plus brefs délais à la réparation des ouvrages de protection.

Un glissement de versant a eu lieu à Sauto Payat. Compte tenu de l’ampleur des dégâts (plus de 1000 m3 de matériaux), la RN116 est fermée depuis le 24 janvier et devrait le rester encore plusieurs semaines. Les agents du ministère des Transports, notamment de la Direction Interdépartementale des Routes Sud-Ouest (DIRSO), sont fortement mobilisés pour déblayer la route au plus vite et limiter la durée de la fermeture.

L’obstruction d’un canal a engendré un soulèvement de la chaussée à Pallat depuis le 3 février. Alors que la chaussée s’est soulevée de plus d’un mètre et qu’environ 500 000 m3 de terrains sont encore aujourd’hui en mouvement, il serait imprudent de lancer dès à présent des opérations de déblaiement et de réparation dans ce secteur.

Le secrétaire d’Etat chargé des Transports est attaché à ce que la remise en service de la RN116 se fasse dans les meilleurs délais tout en préservant la sécurité des usagers. Inspection et sécurisation des différents sites, suivis des dispositifs dégradés ou des mouvements de terrain encore en cours, réparation des différents dispositifs de protection contre les chutes de blocs qui ont été dégradés, déblaiement de la chaussée et des ouvrages d’art partout où cela est possible; 500 000 euros ont déjà été mobilisés. Jean-Baptiste Djebbari confirme l’engagement de l’Etat qui financera sans délai l’ensemble des travaux de réparation et de remise en circulation de la RN116. Les premières estimations dépassent 10 millions d’euros.