La médiation sociale dans les transports collectifs terrestres

Le Mercredi 15 février 2017
La médiation sociale est aujourd’hui inscrite durablement dans le paysage des transports collectifs terrestres. Elle concerne tous les types de transport et tous les types de réseaux, urbains comme interurbains. Toutefois, la connaissance des formes que peut prendre cette activité mérite des approfondissements. C’est la raison pour laquelle le ministère chargé des transports a conduit en 2014 et 2015 une étude relative à la médiation sociale dans les transports collectifs terrestres.

Cette étude avait pour objectifs :

  • de dresser un état des lieux de la médiation sociale dans les transports publics français (phase 1) ;
  • d’analyser l’impact de cette activité (phase 2) ;
  • de transmettre aux acteurs du transport public les outils et bonnes pratiques visant à développer un dispositif de médiation sociale adapté à leurs besoins (phase 3).

Cette étude a été réalisée par le ministère chargé des transports avec l’appui du réseau France Médiation et en coopération avec les représentants des autorités organisatrices de transport et des opérateurs (AGIR, FNTV, GART, Keolis, OPTILE, RATP, SNCF, STIF, Transdev, UTP) ainsi que le Secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR).

La première phase de l’étude a fait l’objet d’une synthèse intitulée « La médiation sociale dans les transports collectifs terrestres - État des lieux en 2014 » qui expose les principaux enseignements de l’état des lieux de la médiation dans les transports collectifs : réseaux de transport concernés, structures de rattachement des dispositifs de médiation, liens avec le partenariat territorial, missions et activités des médiateurs, effectif et profil des agents de médiation, financement des dispositifs…

La deuxième phase de l’étude a donné lieu à une synthèse intitulée « La médiation  sociale  dans  les  transports  collectifs  terrestres  -  Principaux  apports »  qui  présente les impacts de la médiation dans les transports en commun : diminution des actes transgressifs commis sur les réseaux, apaisement des situations tendues ou conflictuelles, présence humaine rassurante pour les voyageurs et les personnels, contribution à la qualité et à l’efficacité du service, intégration territoriale de l’entreprise de transport…

Le guide méthodologique de la médiation sociale dans les transports constitue le troisième volet de l’étude. Il a vocation à accompagner les autorités organisatrices de transport et les exploitants qui souhaitent mettre en place un dispositif de médiation sociale ou améliorer l’activité d’une structure existante. Élaboré grâce au concours de l’ensemble des acteurs de transport impliqués tant au niveau local qu’au niveau national, cet outil d’aide à la décision rassemble les meilleures expériences professionnelles menées par les responsables de transport en France.