Ministère de la Transition écologique et solidaire : un an d’action

Le Mercredi 16 mai 2018

Crédits : A. Bouissou/Terra
Le 17 mai 2018, un an jour pour jour après la nomination du Gouvernement, les ministres Nicolas Hulot et Elisabeth Borne ainsi que les secrétaires d'Etat, Sébastien Lecornu et Brune Poirson, invitent tous les Français à des réunions publiques à travers la France pour dialoguer et tracer les perspectives de la transformation engagée il y a un an . L' occasion de revenir sur les actions initées et les mesures mises en place qui ont permis d'accélérer la transition énergétique et climatique et de changer le quotidien des Français.

Accélérer l’action pour réussir la transition énergétique et climatique

 

« Le Plan climat est notre feuille de route pour mettre en mouvement toute la société et continuer à montrer le chemin vers un autre modèle de développement, conscient des limites des ressources de notre planète. »
Nicolas Hulot

Le Gouvernement a une ambition claire : accélérer l’action pour réussir la transition énergétique et climatique, être plus ambitieux, plus inventif, plus solidaire. Publié le 6 juillet 2017, le Plan climat présente cette ambition. Il pose les bases d’un nouveau modèle de prospérité, plus économe en énergie et en ressources naturelles. La solidarité avec les plus vulnérables et les plus modestes est un fil rouge pour l’ensemble des actions prévues par le Plan. À cette fin, il définit de grandes orientations, mais comprend également des mesures précises et concrètes visant à améliorer le quotidien de tous les Français. Le point sur un an d’action écologique et solidaire.

20 milliards d’€

pour accélérer la transition écologique, l’une des quatre priorités du Grand plan d’investissement (GPI 2018-2022)

Mieux respirer

Les certificats d’énergie (6 milliards d’euros) permettent à chaque Français de bénéficier d’une aide pouvant aller jusqu’à 3 000 € pour remplacer sa chaudière au fioul (mode de chauffage le plus polluant) par un dispositif utilisant les énergies renouvelables. L’alignement progressif de la fiscalité du gazole sur celle de l’essence d’ici 2021 : les prix des carburants ont déjà augmenté de 7,6 centimes par litre pour le gazole et 3,84 centimes pour l’essence. Cette fiscalité écologique permet de lutter contre le réchauffement climatique et de réduire la pollution aux particules fines (la pollution de l’air cause 50 000 décès prématurés en France chaque année).

7 milliards d’€

pour financer la hausse de 70 % de la capacité de production d’énergies renouvelables, avec un objectif de 32 % d’énergies renouvelables en 2030 (GPI 2018-2022)

Mieux se chauffer

Le chèque énergie : 4 millions de ménages en situation de précarité énergétique ont bénéficié de 150 € (en moyenne) en avril 2018. En 2019, son montant sera revalorisé de 50 €.

Mieux se loger

35 000 prêts par an pour les ménages modestes et un accès plus facile des copropriétés aux travaux de rénovation, grâce à la mobilisation d’un fonds de 50 millions de garanties publiques afin que chacun puisse emprunter pour faire des travaux d’isolation des logements. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), qui finance notamment les travaux d’isolation dans les logements, permet de toucher 8 000 € d’aide pour une personne seule et 16 000 € pour un couple. Il sera transformé en prime à partir de 2019.

9 milliards d’€

pour améliorer l’efficacité énergétique des logements des ménages modestes et des bâtiments publics (les bâtiments sont responsables de 20 % des émissions de gaz à effet de serre) (GPI 2018-2022)

Mieux se nourrir

50 % de produits du terroir, de qualité ou issus de l’agriculture biologique dans la restauration collective publique (crèches, écoles, collèges, lycées, hôpitaux, maisons de retraites) à partir du 1er janvier 2022, avec la loi sur l’alimentation (qui fait suite aux États généraux de l’alimentation).

Vers l’interdiction du dioxyde de titane comme additif alimentaire (E171) : la France demande à la Commission européenne que l’E171 soit réévalué en urgence. Parallèlement, les députés adoptent un amendement visant à suspendre sa mise sur le marché français à l’horizon 2020.

1,1 milliards d’€

mobilisés pour atteindre les objectifs du programme Ambition Bio 2022

Mieux se déplacer

La prime à la conversion : depuis le 1er janvier, les propriétaires de véhicules trop anciens, et donc trop polluants, peuvent bénéficier d’une prime de 1 000 à 2 000 €, pour l’achat d’une voiture propre. En 4 mois, 45 000 Français ont déjà bénéficié de cette mesure, bonne pour la santé, pour le climat et le portefeuille des ménages.

4 milliards d’€

pour améliorer la mobilité quotidienne des Français (les transports sont responsables du tiers des émissions de gaz à effet de serre et de 20 % des émissions de particules fines)
(GPI 2018-2022)

Mieux consommer

La mise en place d’une nouvelle génération de consigne pour les bouteilles en plastique, comme cela existe dans plusieurs pays européens, est à l’étude. L’objectif fixé par la feuille de route pour l’économie circulaire (50 mesures) est de recycler 100 % des plastiques d’ici 2025. L’affichage d’un indice de durée de vie des produits, de manière à protéger les consommateurs face à l’obsolescence programmée.
L’harmonisation des couleurs des poubelles pour rendre le tri accessible à tous et la simplification des consignes de tri sur les emballages.

[Infographie] 10 mesures pour engager les Français dans la transition écologique

  [Infographie] 10 mesures pour engager les Français dans la transition écologique

Afficher la version texte de l'infographie

Protéger le climat, la biodiversité, tout le monde peut y participer. Pour cela le gouvernement a mis en place des outils et des aides qui permettent à chacun de protéger notre planète :

5 mesures ciblées sur les ménages aux revenus les plus modestes

La prime à la conversion : 1 000 € pour tous les Français, 2 000 € pour les ménages les plus modestes pour acheter un véhicule propre. En 4 mois, déjà 45 000 Français ont utilisé cette mesure, bonne pour la santé, pour le climat et le portefeuille des ménages.

Le coup de pouce chaudière au fioul : parce que le chauffage au fioul est le plus polluant des modes de chauffage, le gouvernement propose à chaque Français 3 000 € pour changer sa chaudière pour un mode de chauffage moins polluant. Cette mesure est financée par les certificats d’économie d’énergie qui représentent au total près de 6 milliards d'euros pour aider tous les français à faire des économies d’énergies.

Le chèque énergie, c’est 150 € en moyenne pour chaque ménage en situation de précarité énergétique. 4 millions de Français ont reçu ce chèque en avril 2018. Il sera porté à 200 € en 2019

35 000 prêts par an pour les ménages modestes et un accès plus facile des copropriétés aux travaux de rénovation, grâce à la mobilisation d’un fonds de 50 millions de garanties publiques afin que chacun puisse emprunter pour faires des travaux d’isolation des logements.

La prolongation des tarifs sociaux de l’eau, parce que c’est un bien commun qui doit être accessible à tous.

5 mesures pour tous les Français

Le crédit d’impôt pour rénover sa maison permet de toucher 8 000 € d’aide pour une personne seule, et 16 000 €

Des repas bio, locaux et de saison pour tous en restauration collective, avec la loi sur l’alimentation qui permettra à chacun, dans les crèches, les écoles, les collèges et les lycées, mais aussi les hôpitaux, les maisons de retraites de prendre 1 repas sur 2 composé de produits du terroir, de qualité ou issus de l’agriculture biologique.

L’interdiction des pesticides dans les jardins, dans les espaces verts, pour protéger la santé de tous, et notamment de nos enfants. 

L’interdiction du glyphosate d’ici 2020 en France et des pesticides tueurs d’abeille en Europe dès à présent pour protéger la santé des français et la biodiversité.

L’obligation d’harmoniser les couleurs des poubelles pour rendre le tri accessible à tous, et la simplification des consignes de tri sur les emballages.