Le ministère de la Transition écologique et solidaire lance « Les conférences de Roquelaure »

Le Mardi 4 juin 2019
Les mobilisations citoyennes pour le climat montrent que l’opinion publique est de plus en plus désireuse de développer ses connaissances sur l’environnement, les causes des dérèglements climatiques ou encore les solutions à mettre en œuvre pour accélérer la transition écologique. Pour répondre à cette demande, le ministère ouvre ses portes au grand public en organisant un cycle de conférences thématiques « Les conférences de Roquelaure. »

Hébergé au sein de l’Hôtel de Roquelaure, ce cycle de conférences débute le mardi 4 juin 2019 de 18h30 à 20h00 sur le thème « Océan, avenir pour l’humanité ? », animé par Gilles Bœuf, professeur à la Sorbonne Université et président du conseil scientifique de l’Agence française pour la biodiversité (AFB).

Après un mot d’ouverture de François de Rugy, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, Gilles Bœuf animera le débat et rappellera l’exceptionnelle biodiversité marine et les menaces qui pèsent sur elle.

L’océan, thermostat de notre planète, abrite une incroyable biodiversité qui constitue pour l’humanité une source importante de richesses. Alors que le changement climatique et les activités humaines l’ont modifié de manière fulgurante, les services rendus par les océans sont essentiels pour la survie de l’humanité.

Plusieurs intervenants participeront à cette conférence sur le thème des océans :

  • Éric Guilardy, océanographe, directeur de recherche au laboratoire d'océanographie et du climat (LOCEAN), à l’Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) et au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), qui expliquera le rôle climatique de l’océan et ses perturbations ;
  • Frédérique Chlous, professeure d’ethnologie et de sociologie au Museum national d’histoire naturelle (MNHN), chercheuse de l’unité mixte de recherche sur les patrimoines locaux (UMR PALOC), qui s’attachera à présenter les liens à la fois forts et fragiles qui unissent l’Homme et la mer ;
  • et avec le témoignage d’Aurore Asso, ingénieure agronome, réalisatrice de documentaires et championne française d'apnée.