Le mouvement pour une nouvelle politique de mobilité est lancé

Le Mardi 12 décembre 2017

Crédits : A. Bouissou / Terra
Après trois mois de consultations, Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports, a clôturé les Assises nationales de la mobilité mercredi 13 décembre 2017 au Paris Event Center. Pour marquer la fin de cette grande concertation, la journée a été rythmée par des ateliers sur l’innovation et par la restitution des Assises. La ministre présentera en février 2018, la stratégie pour une nouvelle politique de mobilité.

L’innovation au cœur des Assises

Depuis le début de la consultation, le 19 septembre 2017, l’innovation a été au cœur des Assises nationales de la mobilité. Les ateliers de l’innovation, organisés pendant trois mois, avaient trois objectifs :

  • donner de la visibilité à des initiatives ou bonnes pratiques ;
  • identifier les conditions d’essaimage de ces bonnes pratiques ;
  • construire la méthode pour accompagner dans la durée des initiatives.

Les collectivités ou start-up présentes lors de cette journée de clôture ont présenté de nombreuses initiatives sur le thème de la mobilité et de l’innovation comme : l’autopartage, le covoiturage, le vélo et logistique urbaine, les data, etc.

Zoom sur trois start-up

Cette matinée dédiée à l’innovation a réuni des start-up innovantes dans différents domaines en lien avec la mobilité comme l’accessibilité, le covoiturage, la mobilité douce. Zoom sur trois start-up présentes lors de cette journée.

  • L’application gratuite JustBip, lancée depuis un an et demi, s’adresse aux personnes à mobilité réduite : personnes âgées, personnes handicapées, femmes enceintes etc. Le principal objectif est de permettre la même accessibilité pour tous. Concrètement, l’application donne la possibilité à l’utilisateur lors de son déplacement, de prévenir de son arrivée dans un commerce, une gare, un aéroport ou plus largement dans un lieu public. Une fois sur place, il est par exemple accueilli par un commerçant, un personnel de gare ou un pompiste, pour recevoir l’assistance nécessaire.
  • La start-up Zouzoucar propose un service innovant de partage de conduite entre parents. Basée sur un réseau de confiance, cette application permet à des parents inscrits d’en inviter d’autres à rejoindre leur communauté. Ils peuvent ensuite formuler leur demande de trajet. L’idée est ensuite de mutualiser des déplacements quotidiens, comme pour aller à l’école, en voiture ou à pied. Expérimentée dans deux écoles l’année passée, l’application sera disponible dans une nouvelle version en 2018.
  • Au lieu d’offrir un service de réparation aux cyclistes dans un local, la start-up Ridy a lancé un atelier mobile. Pour répondre aux besoins des cyclistes, cet atelier est installé par exemple à côté des entreprises, des gares ou des marchés de centre-ville. Le principe est simple : l’utilisateur dépose son vélo, et vient plus tard dans la journée le récupérer réparé. Lancée à l’été 2016, Ridy a déjà réparé 2500 vélos. La start-up propose aussi un service de réparation de flotte de vélos dans les entreprises.

Restitution des Assises

L’après-midi, l’ensemble des présidents des groupes de travail consacré aux six thèmes : plus propres, plus connectées, plus solidaires, plus sûres, plus intermodales, plus soutenables ; ont participé à la restitution des Assises nationales de la mobilité. Ils ont précisé la démarche de leurs groupes de travail et évoqué certaines de leurs propositions, disponibles dans les rapports de synthèse, en ligne sur le site des Assises.

Le président de l’atelier de l’innovation, le Comité d’orientation des infrastructures et de la commission spécialisée du Conseil national de la transition écologique ont également présenté les principaux enjeux de leur réunion de travail.

Assises nationales de la mobilité

Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports a clôturé cette restitution.

[Infographie] Assises nationales de la mobilité, les chiffres clés

[Infographie] Assises nationales de la mobilité, les chiffres clés

Afficher la version texte de l'infographie

Les Assises nationales de la mobilité : les chiffres clés

Les Assises, c'est : 3 mois de concertation de septembre à décembre 2017, 1 plateforme en ligne assisesdelamobilite.gouv.fr, 26 000 votes et 2513 contributions sur la plateforme, dont : 

  • 920 sur les mobilités plus propres ;
  • 374 sur les mobilités plus intermodales ;
  • 370 sur les mobilités plus solidaires ;
  • 358 sur les mobilités plus soutenables ;
  • 279 sur les mobilités plus sûres ;
  • 212 sur les mobilités plus connectées.

Sur le territoire, plusieurs types d'ateliers ont été organisés :

  • 64 ateliers territoriaux et relais réunissant 3200 participants
  • 114 ateliers de l'innovation regroupant 400 contributeurs experts
  • 320 ateliers thématiques rassemblant 450 contributeurs experts

Les Assises vont permettre de préparer le projet de loi d'orientation des mobilités présenté en 2018.

[Vidéo] Playlist Assises nationales de la mobilité

Afficher la version texte de la vidéo

Lancement le 19 septembre jusqu'au mois de décembre ! Donnez votre avis et proposez vos projets sur le site : www.assisesdelamobilite.gouv.fr
Article dédié : http://bit.ly/2f5uJJW

Les Assises : une grande concertation ouverte à tous

Réparties sur 3 mois, de septembre à décembre 2017, les Assises nationales de la mobilité avaient pour objectif d'identifier les besoins et les attentes prioritaires de tous les citoyens dans leurs déplacements.

Élus, associations professionnelles et syndicales, ONG, entreprises et grand public de l'ensemble du territoire ont ainsi été conviés à participer et à faire émerger de nouvelles solutions.

Pour concerter tous les acteurs, les Assises ont mis en place : une plateforme en ligne de contribution ; des ateliers thématiques ; des ateliers de l’innovation ; des ateliers territoriaux ; la commission spécialisée du Conseil national de la transition écologique.

Les Assises vont permettre de préparer la loi d’orientation des mobilités, présentée au Parlement début 2018.