#MoveTheDate : Nicolas Hulot appelle à faire reculer la date du Jour du Dépassement

Le Mardi 31 juillet 2018
Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, interviendra mercredi 1er août dans le cadre des opérations organisées par Global Footprint Network à l’occasion du Jour du Dépassement 2018. Nicolas Hulot rappelle l’urgence de stopper le changement climatique et l’érosion de la biodiversité pour faire reculer cette date symbolique qui marque chaque année le moment où l’humanité vit à crédit.

Chaque année, l’humanité consomme plus que ce que la planète peut lui offrir ; à partir du 1er août, nous aurons consommé l’ensemble des ressources que la nature peut régénérer en une année. Chaque année cette date ne cesse d’avancer dans le calendrier, nous avons perdu un jour depuis l’année dernière et des mois depuis la création du calcul de cette date : au début des années 1970, la date retenue était celle du 29 décembre.
Le rapport de WWF sur le Jour du Dépassement démontre que les 2/3 de l’empreinte écologique de la France sont liés à l’énergie et au logement (émissions de gaz à effet de serre), aux déplacements et à la mobilité (transports) et à l’alimentation (agriculture, pêche, artificialisation des sols, destruction des forêts). Sur chacune de ces principales pressions exercées sur l’environnement, l’État s’est engagé à changer d’échelle afin de « réapprendre à produire, et à consommer, pour vivre en symbiose avec notre environnement » souligne Nicolas Hulot.

Pour Nicolas Hulot, « Nous devons apprendre à produire et à consommer différemment, car la poursuite des comportements actuels conduira inexorablement à des effondrements d’écosystèmes qui auront des conséquences tragiques sur notre économie, notre santé, notre alimentation ».

Pour Sébastien Lecornu, « Passons maintenant de la parole aux actes. Citoyens, entrepreneurs, associations, élus locaux ou nationaux : nous avons tous un rôle à jouer. Chaque geste concret compte. Avec le plan climat, le développement massif des énergies renouvelables, les contrats de transition écologique, nous sommes dans le concret, nous sommes dans l’écologie de la preuve ».

Pour Brune Poirson, « L’économie circulaire, c’est l’écologie du quotidien. Celle qui nous permet, en changeant nos comportements, d’agir concrètement pour préserver la planète et ses ressources. La feuille de route que nous avons présentée va amplifier ces changements. C’est un premier pas dans la bonne direction vers un nouveau modèle de société ».

 

Retrouvez demain l’intervention de Nicolas Hulot sur le site Internet Overshootday.org