Nicolas Hulot à Berlin pour le 8e Dialogue de Petersberg sur le climat

Le Mercredi 24 mai 2017

Crédits : B. Faraco
Le ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot était à Berlin les 22 et 23 mai pour le 8e dialogue de Petersberg. Un rendez-vous incontournable pour poursuivre la mise en œuvre de l’Accord de Paris et préparer les sommets internationaux des G7 et du G20.

Les rencontres bilatérales du ministre

Le dialogue de Petersberg est organisé chaque année par l’Allemagne pour faire progresser les négociations politiques à haut niveau sur le climat. Il réunit des ministres d’une trentaine de pays, sous l’égide du ministre allemand de l’environnement et du pays assumant la présidence de la Conférence des parties (COP). Des séquences thématiques sont organisées pendant deux jours sur le changement climatique, qui permettent aussi des rencontres bilatérales entre les ministres.

Avec la réussite de la COP21, la France s’est imposée ces dernières années comme une figure incontournable de l’action climatique internationale. Le ministre d’État Nicolas Hulot a rencontré à Berlin plusieurs personnalités pour renforcer la mise en œuvre de l’accord de Paris, amplifier l’action de la France et de la Communauté Internationale face au changement climatique et consolider le travail avec l’Allemagne qui présidera cette année le G20.

Il s’est entretenu avec :

  • Monsieur Josaia Voreqe Bainimarama, Premier Ministre de Fidji et futur président de la COP23 ;
  • Madame Barbara Hendricks, ministre allemande de l’environnement ;
  • Ms. Nezha El Ouafi Secretaire d'état chargée du Développement durable, du Royaume du Maroc ;
  • Madame Catherine McKenna, ministre canadienne de l’environnement et du changement climatique ;
  • Madame Bomo Edna Molewa, ministre sud-Africaine des affaires environnementales ;
  • Monsieur Jan Szyszko ministre polonais de l'Environnement.

5 séquences thématiques autour du climat

Le 8e dialogue de Petersberg était divisé en cinq séquences thématiques de travail :

  • le maintien de l’engagement politique en faveur du climat dans un contexte mondial mouvementé ;
  • les attentes de la COP23 sous présidence fidjienne ;
  • le lien entre atténuation et développement durable ;
  • le lien entre adaptation et développement durable ;
  • le changement climatique comme vecteur d’une croissance économique durable et du bien-être.

Vers le sommet du G7

Le dialogue intervient au début d’une semaine importante pour le climat, puisqu’il sera suivi par le sommet du G7 (les 26 et 27 mai à Taormine) pendant lequel le Président de la République M. Emmanuel Macron rencontrera le président américain Donald Trump, notamment pour aborder la question de l’action américaine au sein de l’accord de Paris sur le climat. A venir également, la réunion ministérielle du G7 environnement des 11 et 12 juin à Bologne. Une partie des conclusions du G7 environnement portera sur les questions de changement climatique.