De nouvelles ambitions pour le transport fluvial français

Le Vendredi 8 novembre 2019
Jean-Baptiste DJEBBARI, secrétaire d’Etat chargé des transports, se félicite de la création d’une nouvelle organisation professionnelle représentative au niveau national, fédérant l’ensemble des transporteurs fluviaux français : Entreprises fluviales de France (E2F).

A compter du 1er novembre 2019, la Chambre nationale de la batellerie artisanale (CNBA) et le Comité des armateurs fluviaux (CAF) ont cédé la place à une toute nouvelle organisation de représentation professionnelle : Entreprises fluviales de France (E2F).

Accueillant en son sein un collège dédié aux artisans bateliers, la fédération offre aux entreprises de la batellerie artisanale, dépourvues d’organe de représentation depuis la dissolution récente de la CNBA, l’occasion d’être de nouveau représentées et défendues par une organisation professionnelle représentative au niveau national.

Cette création s’inscrit dans la dynamique impulsée par le Gouvernement en faveur d’un transport fluvial durable à l’égard duquel il multiplie les initiatives : le projet de loi d’orientation des mobilités ainsi que le projet de loi de finances pour 2020 comportent des mesures fortes de soutien économique au secteur fluvial, dont une trajectoire ambitieuse dans le domaine des infrastructures fluviales, incluant la modernisation du réseau et son développement. En atteste également l’accord sur le financement du Canal Seine-Nord Europe entre le Gouvernement et les collectivités des Hauts-de-France.

Les discussions en cours pour parvenir à la signature au début de l’année 2020 d’Engagements pour la Croissance Verte (ECV) du secteur fluvial inscriront pleinement le transport fluvial dans la dynamique de transition énergétique dont il est un acteur majeur.